Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

vendredi 16 juillet 2010

Aubrives : le climat s'apaise enfin après les orages


Ce 14 juillet a été marqué dans les Ardennes par des orages d'une rare violence auxquels par exemple la toiture du château-fort de Sedan, le 1er site touristique du département, n'a pas résisté tout comme les installations pourtant pratiquement neuves du parc Terr'Altitude de Fumay, l'attractivité montante de la Pointe. Aubrives n'a pas échappé à ce déchaînement des éléments naturels même si les dégâts s'y sont limités à quelques arbres cassés et à un arrêt plus tôt que prévu des animations mises en place pour la fête nationale. Dans ce contexte climatique particulièrement agité dont tout le monde sait qu'il affecte les organismes, beaucoup pensaient que la séance du Conseil municipal programmée pour le lendemain serait encore plus électrique qu'à l'accoutumée. Il n'en fut rien, bien au contraire !

Pour commencer, contrairement à une habitude qui devenait fâcheuse, aucun point n'a été rajouté en début de séance à l'ordre du jour, ce qui a démontré d'emblée un plus grand respect pour le travail préparatoire dévolu aux conseillers municipaux. Puis les différents thèmes soumis à délibération ont été passés en revue avec la possibilité pour chacun d'exposer avec un temps de parole raisonnable son point de vue sans subir de sarcasmes, de gloussements grossiers ou encore d'invectives stériles. Dans cette ambiance apaisée, plusieurs décisions de bon sens ont été prises sur des sujets hautement sensibles : le paiement des loyers dus par les Magasins Réunis jusqu'à la fin de l'année pour le local municipal mis à sa disposition a été différé au début de l'année 2011 afin de soutenir le redressement en cours du seul commerce multiservices du village ; le montant du loyer versé par l'Aubrivoise des Services pour l'occupation d'un bureau à la maison des associations a été ramené de 1200 euros annuel à 800 ; la possibilité pour le SAEPA d'utiliser gratuitement 10 jours par an la salle Paul Hustin qu'elle a cédée pour 1 euro symbolique à la mairie a été étendue aux membres de cette association dont l'utilité n'est plus à démontrer.

La normalisation tant attendue des relations entre la municipalité et certaines associations qui avaient jusqu'alors le sentiment d'être injustement maltraitées a donc eu lieu ! Au-delà de cet événement en soi, des décisions d'importance ont également été prises comme le choix de l'entreprise qui sera chargée de l'aménagement de 2 aires de pompage et d'une rampe de mise à l'eau afin de renforcer la sécurité contre les incendies dans le bas du village ou encore la sélection du maître d'oeuvre pour la rénovation des impasses Ravel, Debussy et Fauré qui a été repoussée au 1er semestre 2011. Quelques points de friction ont aussi eu lieu, notamment sur le surcoût que devra payer la commune par rapport aux sommes déjà votées pour la réalisation d'un surpresseur accompagné d'une bâche de stockage (il aura fallu s'y reprendre à 3 fois et recourir à un exercice d'arithmétique élémentaire pour que l'adjoint aux travaux et accessoirement à la gestion du stock de sel de déneigement se rende compte de la dure réalité des chiffres) et sur l'urgence à prendre des mesures pour permettre à nos installations d'assainissement de respecter les normes d'efficacité épuratoire en vigueur depuis 2007.

Dans l'ensemble, cette séance du Conseil municipal s'est donc déroulée dans un bon esprit et elle a permis de régler quelques problèmes qui pourrissaient depuis trop longtemps la vie de notre village. Il reste maintenant à espérer que ce retour à la normale, dont l'origine n'aura pas échappé à ceux qui suivent la vie municipale, ne sera pas un épiphénomène mais la nouvelle règle en vigueur ..
LB

3 commentaires:

julie a dit…

C'est beau l'optimisme, mais on dit quand meme chassez le naturel et il revient au galop

vigie08 a dit…

Avec des gaillards comme sa, s'est pas de l'aritmétique élémentaire qu'il faudrai faire mais de l'aritmétique maternelle

Cerise a dit…

Il n'y a que ceux qui font quelque chose qui peuvent se tromper !!
Mais le plus irritant, c'est de critiquer le niveau arithmétique de quelqu'un sans se préoccuper de son propre niveau en orthographe !!
Dommage que la critique ne soit pas plus constructive !!