Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mercredi 30 mai 2007

local de campagne


Depuis le début du mois d'avril, Gisèle Dessieux dispose d'un local de campagne à Sedan situé au 11, avenue Philippoteaux. Autrefois utilisé par Jacques Sourdille (un autre parachuté, diront les mauvaises langues, mais le MRC-08 tient à leur rappeler qu'il a été élu député des Ardennes puis Président du Conseil général!), il bénéficie d'un emplacement hors pair pour mener une campagne électorale. C'est pourquoi nous avons décidé d'en tirer le maximum d'avantage en y apposant une banderole avec le nom de notre candidate, un fond volontairement rosacé et un slogan sans ambiguïté. Et en bons pédagogues que nous essayons d'être, nous n'hésitons pas à vous montrer deux fois cette merveille de la communication. Pourquoi donc, direz-vous, tout le monde est capable de comprendre à la première lecture? Certainement, mais la 2ème photo a un intérêt qui ne pourra échapper à personne: elle met en évidence les 3 logos des partis de gauche qui soutiennent officiellement notre candidate!


affiche de campagne

Le MRC-08 a une ligne de conduite à laquelle il ne déroge jamais: lorsqu'il fait une promesse, il la tient! Et ce qui vaut pour une promesse vaut pour tous les autres engagements, l'honnêteté et le respect de la parole donnée étant pour nous la base du contrat de confiance que nous voulons nouer avec les électeurs. Aussi, comme nous nous y étions engagés il y a une semaine, voici l'affiche électorale que Gisèle Dessieux a décidé d'utiliser dans le cadre de la campagne législative qu'elle mène dans la 3ème circonscription. Chacun pourra remarquer le fond volontairement rosacé. Quant aux détails, pour ceux qui ont du mal à les discerner, aucun problème: il suffit qu'ils se tournent vers les panneaux officiels et où qu'ils se trouvent dans la circonscription, ils pourront les admirer de visu dès demain.


mardi 29 mai 2007

Le Centre dévoile sa vraie nature


L'association "la voix de la Pointe" a été constituée il y a quelques mois avec comme objectifs d'informer la population, de débattre et de proposer. Officiellement apolitique (vous remarquerez l'adverbe qui montre que nous ne sommes pas dûpes des manoeuvres pré-électorales en cours), elle organise une fois par mois une réunion-débat sur un thème d'actualité afin de permettre une confrontation d'idées qui ne peut être que constructive et éventuellement de répérer des personnes sérieuses intéréssées par la vie publique. Jolie démarche citoyenne à laquelle le MRC-08 s'associe volontiers en envoyant incognito 2 membres de son bureau départemental à chaque réunion!

Après une 1ère rencontre sur les énergies renouvelables dirigée par un intervenant de très haut niveau et une 2ème sur l'éducation et la formation dans la Pointe animée par 2 élus de gauche (le député Philippe Vuilque et la conseillère générale Michèle Marquet), une nouvelle réunion a eu lieu le jeudi 24 mai à Rancennes avec comme thème la présentation par Florence Richard, candidate UDF-Modem sur la 2ème circonscription, de son programme. Flanquée d'André Marquet et de Jacques Jeanteur (tout un programme en soi, diront certains!), elle a exposé les multiples qualités qu'elle trouve à François Bayrou, puis elle a détaillé les 2 maux principaux dont souffrirait la France: l'existence d'un Parlement non représentatif et la difficulté pour une petite entreprise de crever le fameux "plafond de verre" et de se développer. Elle a ensuite recentré son propos sur le département et expliqué qu'elle soutient le contrat avenir pour les Ardennes dans lequel elle voit une juste compensation financière eu égard au retard de financement de la région par l'Etat, qu'elle approuve les efforts pour développer les infrastructures de communication et le tourisme et qu'elle considère la création de la zone franche comme la mesure de la dernière chance même si elle n'est pas parfaite.

Tout ceci n'avait rien de révolutionnaire! Mais au-delà de la caricature injuste des parlementaires présentés comme des hommes, blancs, de 40 à 60 ans et bien sûr fonctionnaires, l'éventail des solutions proposées a révélé un positionnement politique clair: le trio centriste s'est prononcé pour la refonte d'un système fiscal trop compliqué, du droit du travail et du système social jugé trop rigide. Il a aussi demandé une "politique amicale" pour l'entreprise, prôné la mise en place d'une "fiscalité subtile" pour conserver certaines filières. Pour finir, il a expliqué qu'il ne fallait avoir peur ni de l'élargissement de l'Union Européenne (la main invisible des marchés serait sensée égaliser les conditions de travail!) ni de la mondialisation (l'envolée des prix du pétrole serait sensée rendre plus difficile les transports intercontinentaux et réduire la concurrence asiatique!). Et les mesures sociales, me direz-vous? Nous les attendons encore!

Pour le MRC-08, l'affaire est entendue. Le discours qui a été tenu est du libéralisme pur jus dans lequel se seraient reconnus sans difficulté Adam Smith, Ronald Reagan, Margareth Thatcher et autres Ernest-Antoine Seillière. L'UDF-Modem n'est pas au centre de l'échiquier politique français, il est à Droite et le positionnement de son dirigeant pendant la campagne présidentielle ne relève que de la posture électorale, pour ne pas dire de l'imposture! La Gauche, la vraie, celle qui représente les classes populaires et qui n'a pas oublié la Nation, n'a rien à voir avec ce parti. La supercherie étant maintenant dévoilée, plus une seule de nos voix ne doit s'égarer dans cette direction.


lundi 28 mai 2007

Un nouveau concept politique…

Il est bien connu que si la curiosité est un vilain défaut, elle est souvent instructive. Le M.R.C.-08 vient de s'en rendre compte en consultant la blogosphère ardennaise. Qu'avons-nous donc trouvé? L'expression "d'accords obsolètes". Cela nous a rappelé des histoires balladuriennes de feuilles caduques, mais cela ne collait pas (contrairement aux braves militants du MRC-08 qui ont parcouru ce week-end la 3ème circonscription!) avec le contexte départemental. Nous avons donc ressorti ce bon vieux Robert, et nous avons compris.
Des éminents spécialistes politiques pensent qu'il est possible de rompre un accord signé entre 2 partis politiques dès lors qu'un seul d'entre eux en a engrangé les bénéfices...sous prétexte d'une fidèlité tout à fait respectable (tant qu'elle ne s'est pas transformée en vassalité) envers un ami dans le malheur. C'est un concept politique nouveau. Peut-être deviendra-t-il la norme dans un futur proche, mais aujourd'hui, il ne l'est pas. Nous nous permettons donc de rappeler quelques évidences : un accord est un accord, une poignée de main est une poignée de main, une signature est une signature. Et un parti politique est un parti politique : il possède une direction qui conclut lesdits accords et elle fait en sorte que les précieux militants de base les appliquent. Jusqu’ici, c’est ainsi que les choses se passaient dans la vie politique française.
Visiblement, certains considèrent que ce mode de fonctionnement est dépassé. Ils pensent que l'horizon politique se limite à l'ordre naturel des baronnies et ils se permettent de traiter l’allié de la récente campagne en ennemi et de lui imputer l’ensemble des maux de la Gauche, depuis l’échec de 2002 jusqu’à l’exclusion de Jean-Paul Bachy, en attendant sans doute les crues de la Meuse. Mais sur notre action, nous savons à quoi nous en tenir: nous n’avons pas à rougir du travail de terrain effectué en faveur de Ségolène Royal! Maintenant nous honorerons la confiance des directions du PS et du MRC en faisant campagne contre le candidat de la Droite dans la 3ème circonscription et en participant à l'occasion comme ce vendredi sur le marché de Givet à celle de Philippe Vuilque. Les gens qui nous respectent savent qu'ils peuvent compter sur notre soutien. Quant à ceux qui nous prennent pour des imbéciles, leurs paroles, comme disaient les Egyptiens, sont comme des bourdonnements de mouches à nos oreilles…

dimanche 27 mai 2007

Pour le service public postal

La fédération des collectifs de défense des services publics a lancé une pétition très importante contre la directive postale européenne:
- Pour le retrait de la directive postale.
- Pour le maintien et la reconquête du service public égalitaire qui réponde à l’intérêt général, pour toutes et tous et en tout point du territoire français.
- Pour le maintien intégral du monopole de la Poste pour les envois de moins de 50 grammes et le service universel qui comprend la distribution six jours sur sept chez tous les destinataires ainsi que la relève des envois postaux ces mêmes jours.
- Pour le maintien de la péréquation tarifaire sur tout le territoire pour tous les envois postaux, des particuliers, professionnels et grands émetteurs.
- Pour l’ouverture et le maintien de bureaux de poste présentant l’intégralité des services en réponses aux besoins des utilisateurs.
- Pour le maintien du Livret A à la Poste, au service du logement social et de la lutte contre l’exclusion bancaire.
Le MRC-08 s'associe pleinement à cette pétition et demande à tous ceux qui sont attachés au maintien d'un vrai service public de qualité et de proximité de la signer. Pour ce faire, rien de plus simple: rendez-vous sur le site http://v-s-p.org/article775.html et si vous êtes un adepte de la graphosphère, cliquez sur le message relatif à cette pétition, faites un tirage papier et apposez-y votre signature. Sinon, indiquez votre nom dans la case appropriée et donnez votre adresse e-mail, puis confirmez votre signature! Cela ne vous demandera que quelques minutes, mais ce ne sera pas du temps perdu...

message personnel

Vendredi, le MRC-08 a pris connaissance d'une bien triste nouvelle: le père de Philippe Vuilque, député socialiste de la 2ème circonscription, est décédé. Dans cette épreuve cruelle qui touche un homme dont l'humanité sincère est une des qualités, nous tenons à lui apporter ainsi qu'à sa famille nos plus sincères condoléances. Sachant par expérience que ce moment est difficile à vivre, nous souhaitons faire savoir à Philippe, à son épouse, à ses enfants qu'il peut compter sur notre soutien moral pour faire face à ce coup terrible du destin. C'est dans l'adversité que le courage se révèle, nous sommes persuadés que vous allez nous en donner une démonstration éclatante.

samedi 26 mai 2007

Tract de présentation







Voici le tract de présentation qui sera utilisé par Gisèle Dessieux dans la 3ème circonscription. Tous les électeurs le recevront, d'une façon ou d'une autre et chacun pourra alors vérifier que notre candidate est bien celle qui représente l'union de la gauche de gouvernement. Pour être certain que cet aspect des choses n'échappe à personne, le MRC-08 a veillé à ce que les logos officiels du MRC, du PS et du PRG figurent en 1ère page, avec celui du MRC en meilleure position, c'est à dire à proximité immédiate de la photo de Gisèle Dessieux. Simple détail, diront certains. Non, piqûre de rappel pour ceux qui douteraient encore!



vendredi 25 mai 2007

Les choses sérieuses commencent

Ce 25 mai est un grand jour. Parce que c'est la fête de Sainte Cécile? Que nenni, nous ne sommes point des culs bénits (jolie rime qui devrait plaire à nos amis de la Libre Pensée), même si nous ne sommes pas pour autant des bouffeurs de curés! Simplement, c'est le début véritable de notre campagne législative sur la 3ème circonscription. Pour ceux qui auraient raté les épisodes précédents, depuis mardi, le Parti Socialiste a mis les points sur les i et il a pris la mesure qui s'imposait pour clarifier la situation : il y a une seule candidate qui bénéficie de son investiture et il s'agit de Gisèle Dessieux, qui est issue des rangs du MRC présidé par Jean-Pierre Chevènement (simple application de l'accord qui lie les 2 partis depuis le 12 décembre 2006 et qui a été ratifié à l'unanimité par le bureau national du PS) et qui est soutenue par le PRG. La dynamique d'union créée à l'occasion de l'élection présidentielle n'est donc pas interrompue et elle peut être porteuse d'espoir pour peu que l'intérêt général l'emporte sur la somme des petits intérêts particuliers.
La légitimité de notre candidate étant désormais incontestable, nous avons pu enfin entrer dans le vif du sujet. Nous avons donc présenté aujourd'hui à la presse (jounal bien sûr, mais aussi radios et télé!) le suppléant de notre candidate, Hugues Kaczmareck. Né à Thélonne (à l'adresse des mauvaises langues qui n'ont que le mot "parachutage" à la bouche, c'est un petit village de 260 âmes situé à mi-chemin entre Raucourt et Flaba et Sedan), c'est un Ardennais de souche qui est marié et père de 3 enfants tous très bien élevés (pour nous qui sommes des défenseurs de l'école, c'était un point important!). Il travaille comme agent de production dans une usine du Sedanais (à l'adresse des mauvaises langues tout aussi nombreuses qui nous reprochent de représenter la gauche caviar, ce n'est donc pas un habitué des cocktails ou des discussions de salon) et il habite depuis 1980 Raucourt et Flaba (vous comptez bien, ça fait 27 ans! Si ce n'est pas de l'attachement à son "pays", ça y ressemble fort). Il est aussi militant syndical non pas au Medef ou à la CGPME mais à la CFDT et il connait très bien tous les problèmes économiques et sociaux de la circonscription.
Nous avons aussi présenté le président de notre comité de soutien: Jean Stevenin, maire divers gauche de Vrigne aux bois, membre du parti socialiste jusqu'en 1992 et conseiller général de son canton pendant 18 ans! Le reste du comité de soutien sera dévoilé plus tard (c'est pour ménager le suspens...et l'intérêt des médias) mais nous pouvons déjà dire qu'en plus d'Ardennais et d'Ardennaises, il comptera des personnalités d'envergure nationale et même certaines qui ont eu des responsabilités internationales (ça s'appelle un réseau, et c'est ce qui permet à un député d'avoir les portes d'entrée nécessaires pour relayer avec efficacité les problèmes de la population). Et quitte à présenter, nous en avons profité (honteux, n'est-ce pas?) pour montrer quelques socialistes ardennais qui nous ont rejoint, comme Akli Makhlouf qui est secrétaire départemental chargé de la jeunesse!
Enfin, pour terminer cette journée bien chargée, nous avons dévoilé le matériel de campagne que nous allons utiliser. Conçu conjointement par le MRC-08, notre candidate et des personnes habituées à aller devant les électeurs, nous avons tenu pour que nos actes soient en accord avec notre projet de redynamisation de l'industrie locale à ce qu'il soit fabriqué par une imprimerie des Ardennes. Dès demain, nous nous chargeons de le diffuser auprès de la population: n'oubliez-donc pas de regarder dans votre boîte aux lettres et de jeter un coup d'oeil sur les panneaux électoraux!

mercredi 23 mai 2007

Socialiste un jour, socialiste toujours...


Autrefois, le curé du village, lorsqu'il avait été excommunié par l'évêque, pouvait encore dire les grâces ou le benedicite. Heureusement, aujourd'hui, la politique n'est pas un sacrement mais elle obéit à d'autres règles, qui s'appliquent à tous.

Avec tout le respect qu'il a pour la haute fonction qu'il occupe, le M.R.C.-08 a pu constater que le candidat dont nous présentons la photo ci-dessus a oublié de faire décoller le logo officiel du PS. C'est sans doute involontaire, mais le maintien de ce symbole, créé par JP Chevènement au début des années 70, entretient une confusion regrettable. D'ailleurs, le PS ne s'y est pas trompé, comme l'a montré sa décision d'hier.

Pourtant, il ne faut pas prendre la chose au tragique : être exclu du parti de Jean Jaurès et de Léon Blum n'est pas une plaisanterie, c'est certain... Mais rien n'est définitif en ce bas-monde, à tout pêché miséricorde, après une pénitence que nous espérons courte...

Affichage prémonitoire

Ceci n'est pas une photo montage. C'est une photo réelle qui a été prise hier soir à 19h31 par un courageux membre du MRC-08 à l'angle de la rue de l'horloge et de la rue du rivage à Sedan. Cet affichage particulier est certainement le fruit d'une malheureuse maladresse, à moins qu'il ne soit dû à l'action subconsciente d'un quelconque militant pris de remord. Profitez-donc du spectacle: il est gratuit, mais il ne devrait pas durer longtemps!

Bachy enfin exclu!

Le M.R.C-08 enregistre avec beaucoup de satisfaction la réaction ferme et efficace du Bureau National du Parti socialiste qui, conformément à son engagement, a décidé hier soir d’exclure Jean-Paul BACHY qui a maintenu sa candidature dans la 3ème circonscription des Ardennes contre Gisèle DESSIEUX, candidate MRC soutenue par le PS et le PRG.
La situation politique exige l’unité et le rassemblement. Jean-Paul Bachy a pris le risque et la responsabilité de diviser la gauche dans les Ardennes au moment où elle doit se rassembler pour résister à l’ambition de Nicolas Sarkozy de truster tous les pouvoirs.
La fédération du M.R.C-08 souhaite que cette décision inévitable aboutisse à une situation positive. Elle appelle donc tous les électeurs socialistes, radicaux de gauche, tous les républicains et démocrates de progrès à se rassembler derrière la candidature de Gisèle DESSIEUX qui va relever le défi de faire gagner la gauche dans cette circonscription.

mardi 22 mai 2007

histoires d'affiches

Pour mener efficacement une campagne électorale, tout le monde sait qu'il faut se faire connaître de la population. Les moyens pour y arriver sont nombreux: réunions publiques (encore que, la concurrence de la télé est rude!), présence des candidats sur les marchés, diffusion de tracts avec la photo plus ou moins avantageuse du ou de la candidate et un condensé de son programme. Mais le plus efficace reste encore l'affiche qui a l'avantage, si elle est placée dans un endroit à forte fréquentation, de pouvoir toucher un grand nombre d'électeurs.
Tous les candidats l'ont compris et leurs portraits sur un fond judicieusement réfléchi accompagné d'un slogan accrocheur se multiplient actuellement sur les panneaux officiels prévus à cet usage, mais aussi bien au-delà. Cependant, on nous dit que personne n'aurait pu voir où que ce soit dans la 3ème circonscription la moindre affiche de Gisèle Dessieux, la candidate du MRC-08 soutenue officiellement par le PS et le PRG. Aurait-elle renoncé à aller devant les électeurs face à une concurrence inattendue et des plus mal venues? Absolument pas! L'affiche est en ce moment même en cours d'impression et tout le monde pourra la voir dès la fin de cette semaine. En attendant, pour calmer la légitime impatience de nos plus chauds supporters et pour faire plaisir à notre 1er secrétaire et à son tout nouveau penchant pour la famille, voilà l'affiche électorale utilisée par Jean-Pierre Chevènement et Françoise Bouvier dans la 2ème circonscription du Territoire de Belfort:



dimanche 20 mai 2007

La pagaille s'améliore!

Cette formule utilisée en 1903 par Tchekhov dans La cerisaie , chronique d'un temps de transition entre un passé révolu et un avenir riche de promesses (cette petite précision est à l'adresse de ceux qui voient dans les membres du MRC-08 des ignares de 2ème catégorie sans culture ni envergure!), est absolument superbe. Elle est intemporelle et elle peut être utilisée dans de nombreux domaines. Parmi eux figure la politique et puisque nous sommes désormais en campagne législative, il nous semble qu'elle s'applique parfaitement à la profusion de candidats qui sollicitent les suffrages des électeurs. Dans les Ardennes, il y en aura 34 pour 3 circonscriptions!
Un tel engouement à se présenter devant ce juge si sévère qu'est le peuple souverain peut surprendre. Il pourrait même être pris pour du masochisme de la part des "petits candidats" dont tout le monde sait bien qu'ils n'ont aucune chance d'aller au second tour. Pourtant, il n'en est rien. Il s'agit simplement de l'adaptation des partis politiques aux lois prises depuis 1988 pour moraliser la vie politique et éviter ainsi des affaires comme Urba (pas beau la gauche!) ou les emplois fictifs du RPR (pas mieux la droite!). Au nombre de 6, ces lois ont interdit les dons des personnes morales et limité ceux des personnes physiques en échange de la mise en place d'un financement public des partis politiques. En 2007, il s'élèvera à 73.210.533,57 euros, répartis en 2 fractions. Joli pactole, mais il faut le mériter: pour prétendre à la 1ère fraction qui se monte à 33.078.329,57 euros, il faut présenter des candidats dans au moins 50 circonscriptions et le montant versé est proportionnel au nombre de voix recueillies; quant à la 2ème fraction, elle est versée au prorata du nombre de parlementaires élus.
Pour accéder à ce jackpot, il n'est donc pas nécessaire de gagner des circonscriptions, ni même d'aller au 2ème tour. Il faut juste présenter des candidats au 1er tour. Tous les partis politiques l'ont compris, ce qui s'est traduit par une envolée des prétendants aux 1,63 euros par an que représente chaque voix d'électeur: de 2.888 en 1988, on est passé à 8.444 en 2002 avec une profusion de candidats issus de formations inconnues mais ayant trouvé dans ce système le moyen d'assurer leur existence. Le législateur s'en est ému et il a durci les règles en 2003: désormais, il faudra dépasser 1% des voix dans au moins 50 circonscriptions pour prétendre au financement public.
Le résultat ne s'est pas fait attendre. La poule aux oeufs d'or étant plus difficile à atteindre, le nombre de candidats est redescendu à 7.550.... mais il est passé de 29 à 34 dans les Ardennes! A qui la faute? Certainement pas au MRC-08 qui présente une candidate au lieu de 2 en 2002. Alors, pour trouver le ou les responsables, regardez la liste des prétendants et vous pourrez voir que ceux qui prêchaient avec passion des candidatures unitaires pour les législatives sont très loin de donner l'exemple. Il y a parfois loin de la parole aux actes...

samedi 19 mai 2007

A Givet, la grogne monte


Vendredi matin, à l'initiative de la FCPE, un barrage filtrant avec distribution de tracts a été mis en place à Givet sur le pont des Américains. Le motif de cette action? la fermeture conditionnelle, après la suppression de 2 classes maternelles l'année dernière, d'une classe maternelle à l'école de la Tour d'Auvergne et d'une classe primaire à l'école élémentaire Charles de Gaulle à la rentrée 2007. Ce mécontentement des parents d'élèves est parfaitement compréhensible puisque le taux d'encadrement par adulte à l'école Charles de Gaulle passera de 21,5 élèves à 23,8, soit sensiblement plus que le taux national qui est de 18,7, que le taux académique qui est de 17,2 et même que le taux départemental qui est de 16,92!

Le MRC-08 apporte donc son soutien plein et entier à la demande adressée aux autorités de l'Education Nationale par la FCPE, les parents d'élèves et les élus locaux de tous bords de renoncer à ces fermetures de classes. Nous soutenons d'autant plus cette revendication que derrière ces suppressions de classes en apparence anodines se cache en réalité un début d'abandon du canton de Givet par les services publics. La Poste s'est récemment réorganisée et nous en subissons tous les jours les conséquences négatives, les urgences ont disparu, les gardes de médecins et de pharmaciens n'ont plus la proximité que l'on est en droit d'attendre,...

Cette situation est très préoccupante, surtout dans un canton frontalier économiquement sinistré. Comment peut-on sérieusement croire que des entrepreneurs viendront s'installer dans les magnifiques bâtiments construits par la communauté de communes ou dans la zone portuaire en cours de revitalisation si l'Etat ne leur offre pas les services publics de proximité les plus élémentaires? Comment empêcher la fuite des élèves givetois vers les écoles belges si l'Education Nationale ne met pas à leur disposition des conditions d'enseignement au moins égales? Bref, comment éviter, pour reprendre la formule inscrite sur le tract de la FCPE, "qu'ici se terminent la France et ses services publics"? Le MRC-08 sait par expérience que les solutions miracles n'existent pas, mais nous sommes convaincus que ce n'est pas en accompagnant le déclin démographique qu'on peut l'enrayer. Le volontarisme politique est la clef du renouveau, il faut donc s'efforcer de créer les conditions nécessaires à sa mise en route.

Quelle belle chose que l'amitié!

Jean-Paul Bachy est dans une position délicate. Il sait que tout socialiste qui se présentera face à un candidat investi par le PS sera exclu de ce parti. Cette règle a été fixée par les instances dirigeantes du parti socialiste il y a déjà plusieurs mois. Elle a été rappelée dans les Ardennes le 25 avril par Bruno Le Roux, secrétaire national du PS en charge des élections, venu expressément avec Jean-Pierre Chevènement pour expliquer à la fédération socialiste locale les implications électorales de l'accord politique conclu entre le MRC et le PS. Elle a d'ailleurs commencé à être appliquée puisque mercredi François Hollande a confirmé l'exclusion du député PS de Laon René Dosière qui venait d'annoncer sa candidature contre le candidat investi par le PS.
Jean-Paul Bachy pense certainement que son statut de Président de conseil régional le protègera. Cependant, depuis le précédent George Frêche dans le Languedoc-Roussillon, il ne peut en être sûr. C'est pourquoi il ouvre un 2ème parapluie en s'efforçant d'obtenir le soutien de personnalités socialistes. Dans cette optique, il a fait venir le jour de l'Ascension (est-ce un hasard ou un symbole de rêve d'élévation?) lors d'une réunion à Vouziers la députée européenne Catherine Trautman qui lui a apporté un appui total.
Cette manoeuvre ne trouble absolument pas le MRC-08. Gisèle Dessieux est sa candidate dans cette circonscription et elle est la seule à bénéficier du soutien officiel du PS et du PRG. Elle incarne donc l'union qui est la seule voie qui permettra d'empêcher la réelection du sortant de droite et de reconstruire sur des bases saines une gauche de reconquête.
Nous nous permettons toutefois de donner un conseil : quitte à solliciter un appui, peut-être serait-il plus judicieux qu'il soit apporté par une personne qui n'aurait pas été désavouée par le suffrage universel lors des dernières élections municipales et législatives. Un petit rappel aussi : le PS a pris l'engagement de ne pas accorder aux exclus son investiture pour les municipales. A bon entendeur...

mardi 15 mai 2007

dispositif législatif


Après le 2ème tour des élections présidentielles, la fédération MRC-08 a réuni un conseil départemental afin de fixer la ligne définitive à suivre pour les prochaines élections législatives. Les choix ayant déjà été effectués par nos instances nationales pour la 2ème et la 3ème circonscription, les débats ont essentiellement porté sur la 1ère circonscription. A la majorité, il a été décidé de retirer la candidature de Maurice Ninitte.
Cette décision a été délicate à prendre. Localement, elle nous prive d’une occasion parfaite pour préparer les élections de 2008. Nationalement, elle réduira d’une façon non négligeable au vu des qualités que Maurice Ninitte pouvait faire valoir auprès des électeurs le montant du financement public qui sera versé à notre formation politique. Toutefois, elle s’est imposée après l’analyse des résultats du 2ème tour : Nicolas Sarkozy a obtenu 56% des voix dans cette circonscription où la candidate de droite bénéficiera de surcroît de la « prime au sortant ».
Dans ces conditions, il nous est apparu inopportun de présenter une candidature supplémentaire à gauche. Nous refusons d’être dans les Ardennes les diviseurs de notre famille politique alors que nos dirigeants nationaux se sont engagés dans la refondation républicaine de la gauche. C’est une question de cohérence. Nous pourrons ainsi consacrer toutes nos forces à soutenir Gisèle Dessieux dans la 3ème circonscription où elle doit faire face à un sortant de droite bien implanté et à un candidat ne bénéficiant d’aucune investiture officielle mais qui se révèle être un candidat de division.

lundi 14 mai 2007

Dans la presse


Dans "l'Ardennais " de ce jour, nous avons pu lire l'article suivant: "On sait que plusieurs élus socialistes ont annoncé leur intention de se présenter aux législatives dans des circonscriptions normalement réservées à un chevènementiste, en vertu des accords passés entre le MRC et le PS en décembre.

C'est notamment le cas sur la 3e circonscription ardennaise (Sedan-Vouziers), où Jean-Paul Bachy ira à la bataille en dépit de l'investiture officielle de la candidate MRC , Gisèle Dessieux. Jean-Pierre Chevènement rappelle au PS qu'il doit " appliquer loyalement le volet électoral de l'accord. Nous attendons que son bureau national qui avait approuvé à l'unanimité cet accord, désavoue fermement les candidats socialistes dissidents. Ce respect élémentaire de la parole donnée serait la moindre des choses si le Parti Socialiste ne veut pas, par avance, insulter la perspective d'une refondation républicaine de la gauche, bref s'il entend vraiment préparer l'avenir d'une gauche victorieuse, et d'abord de ses propres démons".

En clair, les instances nationales du MRC ont demandé que tout candidat socialiste dissident sur une des dix circonscriptions qui lui sont réservées soit exclu du PS dès sa déclaration officielle de candidature. D'après les informations qui sont parvenues au MRC-08, cette requête a été acceptée par le PS. Si les choses restent en l'état, il devrait donc y avoir cette semaine 3 exclusions du PS, dont une d'un ancien ministre et une d'un Président de conseil régional en exercice. Triste situation dans l'objectif d'un rassemblement de la gauche pour les prochaines échéances électorales, mais action indispensable si on veut reconstruire une force de progrès capable de reprendre le pouvoir. Tous les jardiniers vous le diront, parfois il faut savoir couper les branches mortes pour faire repartir les arbres fruitiers!

dimanche 13 mai 2007

on peut rêver, mais pas trop

Depuis le 10 mai, certains membres du MRC-08 ont pu remarquer que l'attitude de leur 1er secrétaire était un peu changée. Il semble sur un petit nuage, il a pris de l'assurance et, fait nouveau chez lui, il parle beaucoup de la famille et des bienfaits qui en découleraient. Comme nous le connaissons bien depuis plusieurs années (des républicains comme nous n'éliraient pas pour les représenter le premier venu!), nous nous sommes donc posés des questions et avons décidé de mener notre petite enquête. Et là, euréka, nous avons trouvé l'origine de ses dérèglements!
Le 10 mai, jour qui ne doit rien au hasard et que ceux qui ont vécu les grandes heures de la gauche ont encore forcément en mémoire, Jean-Pierre Chevènement a décidé de repartir au combat et de se présenter pour les élections législatives dans la 2ème circonscription du Territoire de Belfort. Et alors, direz-vous, où est le lien? C'est tout simple: tout candidat doit avoir un ou une suppléante et la personne qui remplira cette fonction s'appelle Françoise...Bouvier! Depuis, notre brave 1er secrétaire s'est convaincu qu'elle fait partie de sa famille et il s'est mis à chanter les louanges de cette vénérable institution. Heureusement, nous veillons au grain et nous avons trouvé la parade pour lui faire retrouver le plancher des vaches, ce qui est bien la moindre des choses lorsqu'on s'appelle Bouvier: ce joli nom est porté par plus de 40.000 familles en France et à l'étranger et au jeu des probabilités il y a bien peu de chance pour qu'il existe le plus petit lien de parenté avec cette élue du Territoire de Belfort.
L'intelligence de notre 1er secrétaire étant ce qu'elle est, nous pensons avoir réussi à le convaincre. Toutefois, nous restons vigilants depuis qu'il parle d'éventuels liens de famille avec une certaine Jacqueline dont les ancêtres auraient autrefois émigré aux Etats-Unis. A l'écouter, sa beauté et son intelligence étaient unanimement reconnues, elle aurait fait 2 beaux mariages lui permettant de devenir succesivement la 1ère dame de son pays puis l'une des femmes les plus riches du monde et elle aurait laissé un héritage dont une part lui reviendrait! Nous allons donc faire de nouvelles recherches pour identifier la quidam et nous verrons alors s'il y a lieu de briser ses espoirs...

samedi 12 mai 2007

Pratiques douteuses

L'élection présidentielle à peine terminée, c'est au tour des élections législatives. La danse de séduction des électeurs (pardon, nous voulions dire la campagne) bat déjà son plein. C'est particulièrement vrai dans la désormais médiatique 3ème circonscription. La liste des principaux candidats y est connue et chacun y affûte ses armes: les programmes se précisent, les distributions de tracts se multiplient (il parait même qu'on a vu ce matin sur le marché de Sedan une meute de militants MRC épaulés par de courageux socialistes se jeter sur les chalands!) et les 1ères affiches commencent à envahir les panneaux dédiés à l'expression libre ainsi que tous les supports visibles depuis les endroits très fréquentés. Certains ont même décidé d'utiliser les moyens les plus modernes de communication et ont ouvert des blogs. Loin de nous l'idée de leur jeter des pierres puisque le MRC-08 a lui aussi cédé récemment aux sirènes de la blogosphère, pour son plus grand bonheur et espérons le pour la satisfaction de ceux qui nous font l'honneur de nous lire!
Ce moyen de communication est épatant. Il permet d'informer à tout moment un très large public sans passer par les filtres souvent déformants, voire parfois infranchissables, des médias traditionnels. Il offre une liberté d'expression totale à ceux qui restent dans le cadre des lois en vigueur et, cerise sur le gâteau, il permet même une interactivité avec les internautes les plus actifs. C'est à nos yeux de soit-disant nostalgiques de la 3ème République un petit bijou qui démontre que la modernité peut avoir du bon. Cependant, il est indispensable de savoir maîtriser cette liberté, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
Qu'est-ce qui peut bien nous faire dire çà? Tout simplement la consultation du blog d'un candidat qui, comme tout citoyen de ce pays jouissant de ses droits civiques peut le faire, se présentera sans étiquette politique. Cette visite que seules les mauvaises langues pourraient qualifier "d'espionnage politique" nous a appris que ce candidat était appuyé par un comité de soutien. Très bien, à condition de n'y mettre que les noms des personnes ayant réellement apporté leur appui, ce qui n'est pas le cas puisqu'un des maires inscrits nous a déclaré y figurer à l'insu de son plein gré. Mieux, il s'est même engagé à soutenir de la façon la plus officielle possible notre candidate! Dévoyer un si bel outil de communication, il n'y a pas de quoi être fier, surtout lorsqu'on prétend solliciter la confiance des électeurs...

Après le poids des mots, le choc des photos

A l'adresse de tous ceux qui tel Saint Thomas (avec bien sûr toutes nos excuses à nos amis de la Libre Pensée pour cette référence!) ne peuvent croire que ce qu'ils voient, le MRC-08 a le plaisir de dévoiler 2 photographies non truquées (nous sommes seulement des républicains, pas des apprentis dictateurs) qui montrent la double investiture dont bénéficie Gisèle Dessieux pour les élections législatives dans la 3ème circonscription. Sur la 1ère, tout le monde reconnaitra à coté de notre candidate Jean-Pierre Chevènement qui nous a fait le grand honneur de venir directement nous soutenir dans les difficultés inattendues et indmissibles auxquelles nous nous heurtons. Sur la 2ème, les 85% d'électeurs qui ont participé à l'élection présidentielle identifieront sans difficulté le sourire rayonnant de Ségolène Royal.
C'est la preuve définitive que Gisèle Dessieux est la candidate du MRC et qu'elle bénéficie du soutien officiel du PS pour cette élection. Nul autre ne pourra s'en prévaloir! Elle est donc la candidate d'unité, c'est à dire la seule en mesure de rassembler le peuple de gauche et de faire barrage à la droite. Ce statut est d'ailleurs encore plus vrai depuis hier puisque le PRG a décidé de lui apporter son soutien officiel tout comme aux autres candidats MRC soutenus par le PS.



mercredi 9 mai 2007

morceau choisi


Le soir du 2ème tour des élections présidentielles, les journalistes de "l'Ardennais" n'ont pas chômé! Ils ont procédé à l'interview des ténors politiques du département afin de fournir à leurs lecteurs assidus une batterie de réactions pour humaniser les indispensables mais ô combien arides tableaux récapitulant les scores obtenus par les candidats. Parmi les multiples déclarations, l'une contenait l'expression déroutante de "surmoi marxiste" pour aussitôt condamner cette attitude jugée en partie à l'origine de la défaite de Ségolène Royal. N'étant pas exagérément cultivés, nous n'avons pas immédiatement compris le sens de cette expression. Nous nous sommes donc mis à plusieurs, nous avons cherché et nous avons fini par trouver.

La fédération du MRC-08 a donc le plaisir d'informer les lecteurs de notre quotidien départemental que, dans la théorie freudienne, le surmoi est la répression par la conscience morale des désirs inassouvis par le moi. Elle débouche principalement sur la culpabilité, et dans certaines névroses elle peut rendre la vie intolérable. Quant à l'expression de "surmoi marxiste", elle n'est pas due à Freud, mais à un autre puits de science, le génial Jean-François Revel, grand pourfendeur des anti-américains et premier défenseur du libéralisme. D'après lui, les esprits culpabilisés par le communisme et l'égalitarisme deviennent progressivement réfractaires aux bienfaits du modèle américain. Et ce serait notamment la faute de l'Education Nationale et de ses professeurs malfaisants qui corrompraient ainsi les chers bambins. Bigre!

Le MRC-08 remercie l'auteur de cette déclaration pour le souci qu'il manifeste envers notre conscience. Mais peut-être pourrait-il avoir la bonté de nous expliquer en quoi le refus de l'hypothétique "surmoi marxiste" se distingue du social-libéralisme à la Tony Blair ou même de l'ultra-libéralisme à la Bush Jr. Ce serait si charitable pour de pauvres petits esprits comme les nôtres qui ne se promènent pas avec des citations toutes faites, sauf à l'occasion pour châtier "les Jean-Paul Sartre dévalués qui ont la prétention insensée de nous dire ce qu'il faut penser" (c'est du Renaud") : doctus cum libro, asinus au tableau...

lundi 7 mai 2007

les leçons du 2ème tour

La fédération MRC-08 prend acte des résultats du 2ème tour des élections présidentielles dans les Ardennes. Avec 53,53% des voix, Nicolas Sarkozy s'impose largement. Il dépasse son score national, l'emporte dans 29 des 37 cantons et talonne même Ségolène Royal dans des bastions socialistes traditionnels comme Charleville-Mézières et la 2ème circonscription. Sa victoire est incontestable et confirme la droitisation d'un département qui accordait encore plus de 53% des voix à Lionel Jospin lors du 2ème tour des présidentielles de 1995.
L'élection présidentielle est maintenant terminée. Il faut désormais se mobiliser pour les élections législatives et faire en sorte que les Ardennes élisent un ou plusieurs députés de gauche pour empêcher la confiscation de tous les pouvoirs par l'UMP. Ce sera difficile dans la 2ème circonscription, puisque Nicolas Sarkozy y a obtenu 49,83% des voix, mais l'union sur des bases claires de toutes les forces de progrès devrait permettre d'y arriver. Ce sera plus délicat dans les 2 autres circonscriptions, ce qui y rend encore plus indispensable l'unité de la gauche. Cet impératif est incontournable, en particulier dans la 3ème circonscription où chacun devra faire passer l'intérêt général avant son intérêt particulier.
Le MRC-08 participera bien sûr à cet effort d'unité et mettra toutes ses forces dans la bataille. Il espère ainsi stopper la droitisation du département et ouvrir des perspectives porteuses d'espoir pour la population ardennaise si durement touchée par les problèmes économiques et sociaux.

dimanche 6 mai 2007

De l'audace bienvenue


A la grande stupeur des médecins, Jean-Pierre Chévènement, tout juste sorti de son coma, s'est exclamé : " Primum non nocere...". Ce sont les premiers mots du serment d'Hippocrate, transcrits en latin : " D'abord, ne pas nuire". Cette devise est depuis devenue la nôtre et le MRC-08 s'efforce de l'appliquer au quotidien dans ses relations avec les autres partis de gauche, sans toutefois être toujours payé en retour: errare humanum est, disons-nous avec philosophie, même si nous pensons parfois que perseverare diabolicum.

C'est donc avec une joie sincère que nous avons pris connaissance de l'initiative de quatre professeurs de lettres du lycée Vauban de Givet. Fortuna audaces juvat : la fortune sourit aux audacieuses! Elles n'ont donc pas hésité à ressuciter les Olympiades d'antan, en proposant à leurs élèves, vêtus de chiton grec, toge romaine, peplos et autre himation ( manteau en laine ) de résoudre des énigmes axées sur Rome et Athènes et de participer à une épreuve de pentathlon (course à pied, saut en longueur, lutte, lancer du poids et du javelot). Entre les deux, ils ont mangé... un menu grec. Point de murène nourri à la chair d'esclave, mais de la moussaka et du tzatziki délicieux. Crede mihi experto magistro, crois en le professeur qui en a beaucoup profité...

Le M.R.C.-08 se félicite de cette initiative qui permet de mettre en valeur le dynamisme d'un établissement scolaire sur lequel, dit-on, pèsent certaines menaces. Nous y voyons la preuve que la fonction publique possède des talents sur tout le territoire, y compris dans des périphéries oubliées. Nous y voyons aussi la démonstration que le service public et les langues anciennes sont faits pour tout le public scolaire et pas seulement pour quelques centre-villes privilégiés. Puissent nos décideurs s'en souvenir lors de l'élaboration des futures cartes scolaires...

samedi 5 mai 2007

morceau choisi




Dans "l'Ardennais" de ce jour, nous apprenons qu'un candidat putatif aux élections législatives a renoncé à présenter sa candidature. Ardennais de souche, homme de terrain, à la fois élu local et membre d'un conseil chargé de gérer un territoire plus vaste, il possédait a priori toutes les qualités pour briguer les suffrages des électeurs de sa circonscription. Il en avait aussi la volonté comme l'avaient montré ses multiples prises de position publique. Pourtant, les instances nationales de son parti lui ont préféré il y a quelques mois une personne quasi inconnue mais qui avait l'avantage d'être bien en cour auprès des centres de décision parisiens.
Comme tout homme politique convaincu de bénéficier d'un ancrage local solide et de réseaux d'amitié patiemment tissés, il a fait de la résistance en pensant que ses dirigeants nationaux finiraient par céder. Ce ne fut pas le cas, il en tira donc la seule conclusion possible et accepta in fine de s'effacer. Pour sauver la face, il a déclaré hier: "j'ai consulté de nombreux amis qui, au vu de la situation politique, notamment le nombre de candidats en lice, m'ont conseillé de ne pas compliquer la situation".

Qui peut bien être cet homme politique ramené à la raison? L'ex-maire de Sedan encore conseiller municipal et Président du conseil régional de Champagne-Ardenne à qui le Parti Socialiste a refusé l'investiture sur la 3ème circonscription au profit de Gisèle Dessieux, membre du MRC? Absolument pas! Il s'agit de Pierre Cordier, maire de Neufmanil et conseiller général qui s'efface dans la 2ème circonscription devant Boris Ravignon, conseiller technique auprès de Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa. Depuis le fameux débat de 1974, nous savions que la gauche française n'avait pas le monopole du coeur, maintenant nous savons que la gauche ardennaise n'a pas celui de la raison et du bon sens...

vendredi 4 mai 2007

Enfin des photos!





























Avec un peu de retard qui s'explique par la modestie des moyens techniques du MRC-08, voici quelques photos du passage de Jean-Pierre Chevènement et de Bruno Le Roux à la fédération socialiste des Ardennes. Vous pouvez y voir l'accueil tout sourire par le secrétaire fédéral socialiste Augustin Ballot de nos 2 hôtes de marque et de la délégation du MRC-08 (de gauche à droite: Maurice Ninitte qu'il est inutile de présenter étant donné sa notoriété, Boris Spirta notre expert en finance toujours capable d'obtenir par on ne sait quelle astuce une faveur des créanciers et Laurent Bouvier notre vaillant 1er secrétaire visiblement agréablement surpris par une ambiance aussi chaleureuse).
Bruno Le Roux, secrétaire national du PS en charge des élections était bien présent et il n'était visiblement pas venu les mains vides. Derrière lui Gisèle Dessieux, notre candidate dans la 3ème circonscription avec le soutien officiel du PS, bénéficiait du regard protecteur de Jean-Pierre Chevènement. Augustin Ballot convia ses invités au 1er étage et leur adressa les traditionnels mots de bienvenue.
La bienséance ayant été respectée, le travail sérieux pouvait commencer. Jean-Pierre Chevènement, assis à gauche de Gisèle Dessieux écouta donc avec une grande attention les explications souvent embarassées des membres de la délégation socialiste. Puis, il prit connaissance des remarques qui furent apportées par les délégués du MRC-08. Il se forgea ainsi une opinion sur la situation existant dans la 3ème circonscription des Ardennes, ce qui l'amena à conclure l'entretien par des paroles sans ambiguïté: la rencontre ne lui avait paru ni sympathique, ni franche et un accord national, quelles que soient les difficultés locales auxquelles il se heurte, a nécesairement pour vocation d'être respecté. Le message était clair et confirmé par Bruno Le Roux, espérons qu'il a été entendu!

jeudi 3 mai 2007

Visteon: encore des difficultés en vue!

Au MRC-08, nous refusons d'avoir des oeillères. Nous lisons donc la presse, toute la presse, y compris les journeaux économiques. Que personne ne s'y trompe, nous ne sommes pas dupes de leur positionnement idéologique: nous savons qu'ils servent de tribune aux idées libérales, aux chantres de la mondialisation et aux dirigeants des multinationales. Cependant, nous y trouvons aussi des données macro-économiques qui nous aident à mieux comprendre le fonctionnement du système capitaliste mondialisé (vous vous doutez bien que ce n'est pas pour en chanter les louanges que nous faisons cet effort intellectuel, mais pour mieux terrasser cette bête immonde!). Nous y trouvons également des informations chiffrées sur un grand nombre de sociétés, ce qui n'est pas sans intérêt lorsqu'elles sont présentes dans les Ardennes.
C'est ainsi que nous avons pris connaissance hier des résultats trimestriels de l'équipementier automobile américain Visteon qui possède à Charleville-Mézières la 2ème plus grosse usine du département dans laquelle il s'est récemment illustré par une remise en cause éhontée des acquis sociaux. Le moins que l'on puisse dire est qu'ils ne sont pas bons puisque le groupe a annoncé une perte de 153 millions de dollars (soit 113 millions d'euros, c'est à dire pour les nostalgiques du temps d'avant 741 millions de francs ou encore pour ceux qui en sont restés à la référence monétaire de 1959 74 milliards d'anciens francs!). Ce résultat s'expliquerait par une baisse de la part du groupe dans les achats de Ford et correspond à une perte de 1,19 dollar par action contre un bénéfice net de 2 cents un an plus tôt, alors que le consensus des analystes tablait sur une perte de "seulement" 51 cents par titre. Pire, le chiffre d'affaires est ressorti en baisse à 2,93 milliards de dollars, contre 2,96 milliards en 2006 et le groupe table pour l'année sur une perte avant impôt et charges financières et hors charges de restructuration et dépréciation de 35 à 135 millions de dollars.
Nous ne sommes pas des docteurs en économie ou en finances, mais nous savons lire. Les prévisions du groupe sont chiffrées hors charge de restructuration. Cela signifie que de telles charges sont déjà anticipées par les analystes. Pour parler clairement, de nouvelles coupes sombres auront lieu dans les effectifs et des efforts de productivité seront imposés au personnel restant. L'usine de Charleville-Mézières a déjà été touchée. Malheureusement, il y a fort à parier qu'elle le sera encore. L'horizon s'assombrit, espérons que tout cela ne finira pas par une nouvelle catastrophe industrielle majeure...

mardi 1 mai 2007

morceau choisi


Conformément à ses missions, le Conseil Général s'efforce de développer l'économie de notre département. Pour ce faire, il utilise tous les moyens classiques qui ont fait peu ou prou leurs preuves: subventions directes aux entreprises, amélioration des infrastructures de communication, aménagement de zones d'activités départementales,...

Il a aussi recours à des méthodes plus novatrices puisqu'il a été le 2ème en France à mettre en place une campagne de promotion sur euronews, la 1ère chaîne d'information européenne diffusée en 6 langues dans 102 pays auprès de 500 millions de personnes. Pour 43.927,50 euros, il a ainsi pu diffuser à 6 reprises dont 4 en "prime time" (vous voyez, pour des supposés nostalgiques de la 3ème République, nous aussi on parle anglais) des clips d'une minute trente sur l'industrie ardennaise, les agro-ressources et le tourisme. Bientôt, un dernier clip sur le sport suivra et chacun de ces thèmes donnera naissance à un film de 5 minutes destiné aux responsables économiques dans les chambres consulaires et autres salons. Cette publicité à grande échelle pour un coût raisonnable est une bonne chose. Pour preuve, elle a été imitée depuis par 8 autres départements, 5 villes et une région!

Le MRC-08 soutient évidemment toutes ces initiatives qui visent à renforcer la notoriété et l'attractivité de notre territoire. Cependant, lorsque nous voyons dans "l'Ardennais" du 27 avril la page de publicité payée par le Conseil Général pour inciter les entrepreneurs à s'installer dans notre département, tous nos poils se hérissent: le texte est satisfaisant, mais la carte qui l'accompagne ne correspond pas à la réalité d'aujourd'hui! Deux erreurs énormes y figurent ( la branche ouest du Y ardennais apparait comme comme une autoroute déjà réalisée, alors que nous n'en sommes qu'à la déclaration d'utilité publique, et la voie ferrée Charleville-Givet est indiquée comme se prolongeant jusqu'à Amsterdam, Rotterdam et Bruxelles alors que la liaison Givet-Dinant a été interrompue en 1989 et que les autorités wallonnes ne semblent pas disposées à la réactiver) et un élément structurant au fort potentiel d'attraction a été oublié (le port de Givet, actuellement en cours de revitalisation et susceptible de donner naissance à une plate-forme multimodale légère).

Par optimisme, nous interprèterons ces 2 erreurs comme des anticipations sur la réalisation de projets en cours de discussion et cet oubli comme une simple distraction. Nous refuserons d'y voir quoi que ce soit de délibéré. Mais nous tenons à préciser qu'à nos yeux, seule une information totalement sincère a quelques chances d'être efficace. Les Ardennes cumulent déjà bien des problèmes, évitons d'en rajouter d'autres...