Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

dimanche 9 septembre 2012

Aubrives : un dernier conseil municipal très inquiétant !

Samedi 1er septembre, à 10h00, le conseil municipal d’Aubrives était convoqué pour une séance ordinaire avec, à l’ordre du jour, 11 points seulement dont aucun ne devait a priori donner lieu à de longues discussions. Une reprise en douceur donc pour l’assemblée communale, après la première trêve estivale à avoir été respectée depuis le début du mandat, qui devait logiquement voir la très grande majorité des édiles municipaux prendre place autour de la table des délibérations. Hélas, il n’en a rien été puisque, pour la énième fois en moins de deux ans, le quorum n’a pas été atteint avec seulement 6 élus présents (un record !) sur les 14 que compte encore le conseil municipal ! J’écris bien 14 et non pas 15, comme lors de la dernière réunion, étant donné que, depuis, une conseillère municipale a démissionné, écœurée qu’elle était, pour reprendre les termes figurant dans le courrier notifiant sa décision, par "les méthodes autoritaires et le manque chronique de débats contradictoires" ainsi que par "l’engagement de poursuites judiciaires à l’encontre d’un habitant du village [...] avec les deniers de la municipalité".

Une nouvelle séance a donc été convoquée. Pour quand ? Pour le jeudi 6 septembre, un jour qui en valait bien un autre, à 09h30, un horaire qui lui n’en valait pas un autre puisqu’il empêchait de fait la quasi-totalité des élus encore actifs (économiquement parlant, bien sûr) d’y participer ! Une maladresse, diront certains. Mais pour moi, qui suis maintenant habitué aux méthodes du grand ordonnateur du conseil municipal, c’était à n’en pas douter un choix délibéré destiné à se débarrasser de la présence du gêneur de service que je suis. Jolie tentative en vérité, mais totalement ratée puisque j’ai pu me libérer pour participer à cette réunion qui a rassemblé, en tout et pour tout, 5 élus, soit beaucoup moins que le public qui comptait une grosse douzaine de personnes. Cependant, le quorum n’étant pas indispensable pour cette deuxième convocation, la réunion a pu légalement avoir lieu et elle a duré un peu plus d’une heure, comme le montre l’enregistrement intégral ci-dessous auquel j’ai procédé et que je laisse en libre accès pour la complète information des personnes intéressées.

Que faut-il retenir de cette séance ? Avec l’arrivée de la modernité dans la vie municipale d’Aubrives, chacun pourra se faire sa propre opinion ! Mais, à mon avis, quatre points méritent d’être relevés. Le premier, que je considère comme un moment d’anthologie, a été l’intervention aussi agressive que stupide de Monsieur Hassani, l’adjoint bien connu pour sa propension à dépenser futilement les deniers publics, afin que je cesse tout enregistrement des séances du conseil municipal. Une injonction à laquelle je n’ai évidemment pas donné suite tout en lui communiquant, difficilement étant donné son comportement détestable, les fondements juridiques permettant l’utilisation des moyens audiovisuels pour assurer la publicité des débats (1min34" à 5min32"). Le deuxième point a été l’annonce, brève mais sans équivoque, que la délibération prise le 11 juillet, visant à utiliser l’assurance de la commune pour poursuivre en justice un habitant bien connu du village pour sa probité et les multiples services qu’il a rendus, a été déclarée illégale par les services préfectoraux (6min58" à 8min57"). Pire qu’un désaveu pour notre bon maire qui était bien penaud en faisant cette révélation, une véritable claque qui aura peut-être pour vertu de lui faire remettre les pieds sur terre !

Quant au troisième point, ça a été la vente d’une parcelle dans le nouveau lotissement communal ainsi que de l’immeuble sis 59 et 61 rue du général Sarrail, ce qui fera rentrer dans les caisses de la commune une somme d’environ 100.000 euros qui ne sera pas de trop pour boucler le financement du projet de salle polyvalente à vocation sportive et culturelle (10min55" à 14min52"). Enfin, le dernier point conséquent a été l’octroi de subventions pour un total d’environ 10.000 euros à 9 associations, qui ont toutes obtenu ce qu’elles demandaient, voire plus, à l’exception notable d’Espace Loisirs qui, cette année encore, a fait les frais de ce qui ressemble à de vieilles rancœurs personnelles qu’il faudra un jour se décider à dépasser (34min53" à 42min28"). Au total, cette séance du conseil municipal aura donc confirmé le désintérêt croissant d’un nombre de plus en plus grand d’élus pour les affaires du village. Elle aura aussi montré, avec son ordre du jour squelettique, que la vie municipale est en train de se réduire telle une peau de chagrin. Enfin, elle aura apporté la démonstration que les élus aux affaires doivent plus que jamais être surveillés afin de les empêcher de prendre des décisions illégales. Bref, rien de réjouissant, bien au contraire...
LB

3 commentaires:

charlemont a dit…

Je pense que tout est dit sur les capacités d'écoute de l'équipe municipale. Monsieur Hassani ne veut pas être enregistré, et on le comprend, étant donné qu'il n'a pas grand chose à dire...
Rendez-vous dans deux ans pour le bilan, mais on peut déjà imaginer à quel point il sera mauvais.

aubrivois. a dit…

6 élus à la première convocation et 5 à la deuxième, c'est une véritable honte. Pourquoi est-ce qu'on oblige pas ceux qui ne viennent jamais à démissionner ?

biloute a dit…

5 conseillers sur 14,c'est tout simplement scandaleux!Pourquoi se sont-ils présentés pour défendre les intérets des aubrivois,si c'est pour ne pas avoir la politesse d'assister aux réunions de conseil.Ces personnes n'ont aucune éducation et ne méritent aucun respect!S'ils ne sont pas d'accord avec les décisions du maire,qu'ils démissionnent.Il y a au moins 1 personne qui a eu ce courage.Car il ne faut pas oublier que si certaines décisions qui seront prises par le pouvoir en place ne leur plaisent pas,il ne faut pas oublier que comme ils n'auront pas voté contre ou ne se seront pas abstenu,pour les aubrivois,ce sera comme s'ils étaient d'accord! Allons Mesdames et messieurs les élus pour une fois faites preuve de courage et venez assister aux réunions de conseil ou alors démissionnez!!!