Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mercredi 25 août 2010

Charlemont : le parc photovoltaïque a du plomb dans l'aile !


Depuis la signature le 10 février 2009 du Contrat de redynamisation du site de défense de Givet qui a précédé de quelques mois la fermeture du Centre d’entraînement commando, ça phosphore dur afin de trouver une réutilisation pour les 90 hectares de la forteresse de Charlemont et les 5 kilomètres de murailles qui les entourent. De nombreuses pistes ont été avancées, parmi lesquelles la plus sérieuse s’est révélée être celle de l’Etat qui a préconisé en juillet 2009, entres autres, la construction d’un parc photovoltaïque de 20 hectares sur les terrains les plus éloignés de la ville. Ce projet, qui présente l’avantage d’être en phase à la fois avec les objectifs du Grenelle de l’environnement et avec la prise de conscience écologique d’une part croissante de la population, a immédiatement séduit les élus locaux et notamment ceux de la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse qui ont lancé dès le mois d’août une consultation afin de prospecter les sociétés susceptibles de construire et d’exploiter un tel parc.

Après la visite des lieux par les 5 candidats intéressés qui a été aussitôt suivie par le retrait peu encourageant de l’un d’entre eux, c’est EDF Energies Nouvelles, filiale d’EDF, qui a été choisie pour réaliser le projet. Ramené à 8 hectares, il devait grâce à ses 2,8 MW crête de puissance installée produire 2.500 MWh par an, soit la consommation en électricité de 1.000 personnes, et éviter le rejet dans l’atmosphère de 714 tonnes de CO2 par an sans coûter le moindre centime à la collectivité puisque la société s’engageait à supporter intégralement l’investissement estimé à 8 millions d’euros. A une condition toutefois ! Que la demande de raccordement au réseau soit effectuée avant la baisse de 10 % du prix de rachat de l’électricité solaire prévue pour le 1er janvier 2012 afin que le projet reste rentable.

Hélas les pouvoirs publics viennent de changer brutalement la donne puisque le Ministère du développement durable a publié hier un communiqué dans lequel il annonce une diminution de 12 % du tarif de rachat de l’électricité d’origine photovoltaïque à compter du 1er septembre prochain ! Motivée par l’envolée de la puissance du parc solaire français qui a été multipliée par 10 en seulement 2 ans, par la baisse régulière et structurelle du prix des matériaux qui représentent la moitié du coût des projets et par le fait que le nouveau tarif de rachat restera parmi les plus favorables en Europe, cette décision risque fort de sonner le glas du projet de parc photovoltaïque à Charlemont. Pour le MRC 08, qui avait invité en août dernier les élus locaux à ne pas tomber dans une euphorie exagérée et prématurée, c’est un nouveau coup dur pour la Pointe. Espérons cependant qu’il n’empêchera pas d’autres réflexions de voir le jour afin que la citadelle qui domine majestueusement le Grand Givet ne tombe pas dans l’état de délabrement du Mont d’Haurs, son vis-à-vis qui surplombe le Petit Givet…

Aucun commentaire: