Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mardi 26 octobre 2010

Retraites : la contestation s'étend dans les Ardennes !

A Givet, comme dans toutes les petites villes, on manifeste de temps en temps pour montrer son mécontentement face à des problèmes locaux : la fermeture du Centre d'entraînement commando, le détricotage progressif du lycée Vauban ou encore la liquidation d'une grosse usine. Par contre, on manifeste extrêmement rarement sur des thèmes nationaux puisque, de mémoire de syndicalistes, cela ne s'est produit qu'une seule fois depuis 1968 : c'était en 2006 pour dire non à la création du CPE. C'est dire si le défilé prévu après-demain, à 10h00 pour ne pas concurrencer la manifestation départementale qui partira à 14h00 du parc des expositions, est un évènement ! Pour les syndicats, c'est un gros risque puisqu'ils devront réunir au moins 250 personnes pour faire la preuve, d'une part de leur capacité de mobilisation, et d'autre part du maintien de l'opposition de la population locale à la contre-réforme voulue par le trio infernal Woerth-Fillon-Sarkozy. Mais c'est aussi la possibilité de frapper un grand coup s'ils réussissent à rassembler autant de monde, voire plus, que lors de la manifestation organisée par les élus pour la défense du CEC, soit au minimum 400 personnes. C'est pourquoi le MRC 08 appelle tous les habitants de la Pointe, quelles que soient leurs convictions politiques ou leur obédience syndicale, à participer à ce rassemblement qui commencera sur le parking de l'ancienne clinique et se terminera sur la place Carnot après une petite heure de défilé...

4 commentaires:

evils a dit…

On est vraiment dans des combats d'arrière garde. la charge héroïque des syndicalistes, tout cela est vraiment pathétique.

mrc-08 a dit…

Cher ami, à vous lire on a l'impression que défendre les conquêtes sociales si difficilement obtenues par nos ancêtres est inutile voire stupide. Alors, un petit conseil : quittez pour quelque temps notre pays peuplé par une population rétrograde et allez vivre (et non pas visitez en qualité de touriste) pendant 2 ou 3 ans dans un des ces pays où le capitalisme dérégulé est roi, avec ses horaires de travail dignes du 19ème siècle, ses salaires au faciès, son absence de repos, son inexistence de système de protection sociale ... puis revenez nous dire ce qu'il faut penser vraiment de notre système !

evils a dit…

J'ai passé 5 ans aux États Unis pour le travail. Pas un simple séjour.
Le deal est simple : du travail, du travail, du travail.
L'ascenseur social fonctionne.

mrc-08 a dit…

Puisque ce pays vous a tellement plu, pourquoi l'avez-vous quitté pour revenir en France ? Son ouverture aux travailleurs étrangers ne serait-elle pas celle que l'on dit ?