Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mardi 20 février 2007

législatives 2007


Lors de son dernier Bureau national (si, si, nous avons des instances nationales! ) , le MRC a mis en place son dispositif pour les prochaines élections législatives. Il a décidé de présenter des candidat(e)s dans au moins 60 circonscriptions actuellement à droite de façon à continuer à bénéficier du financement public et ainsi à garantir la pérennité et l'indépendance de notre formation politique.

Comme nous sommes partisans de la transparence, voici ce qui a été décidé concernant les Ardennes:

- dans la 1ère circonscription dont la sortante est de droite, nous présenterons un candidat. Sa désignation n'est pas encore finalisée, mais il est d'ores et déjà acquis qu'il sera issu des rangs de la fédération MRC des Ardennes. Il est hautement probable qu'il s'agira d'une personne bien connue dans le département pour avoir exercé de nombreuses fonctions politiques et syndicales, tout particulièrement sur le chef-lieu où sa notoriété n'est plus à démontrer.

- dans la 2ième circonscription, en application de l'accord national MRC-PS, nous ne présenterons pas de candidat contre le député socialiste sortant. Mieux, loin de trainer les pieds, nous lui apporterons notre soutien plein et entier.

- dans la 3ième circonscription, en application du même accord, le MRC présentera avec le soutien officiel du PS une candidate qui aura la lourde tâche d'affronter Jean-Luc Warsmann. Il s'agit de Gisèle Dessieux qui, n'en doutons pas, bénéficiera du même soutien de nos camarades socialistes. C'est celà le "gagnant-gagnant" défendu si vaillamment hier soir sur TF1 par Ségolène Royal, notre candidate à tous!

2 commentaires:

Milankovitch a dit…

Dernière ligne de l'article : je lis Ségolène Royale...
Le "e" final à Royal : c'est une prémonition, un lapsus scripti, un acte manqué ou une vision divine ???

mrc-08 a dit…

Ce n'est pas une prémonition, mais simplement un lapsus scripti! ou tout simplement la difficulté de transformer un adjectif en nom de famille.
Mais qu'y faire? ayant décidé de refléter le plus possible la société française, nous nous autorisons quelques largesses avec la langue française. Ceci dit, l'essentiel de ce petit billet ne résidait pas dans cet orthographe effectivement défectueux.
De l'art de retomber sur ses pieds...