Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

vendredi 16 mai 2008

Le 22 mai, agissons pour la défense de notre système social


Le 29 avril, en réaction à l'attitude du gouvernement qui a persisté envers et malgré tout à ignorer les revendications des syndicats afin de faire passer en force une énième réforme des retraites qui fragilisera encore plus notre système par répartition, la CGT, la CFDT, FO, la CFTC et la CGC ont publié le communiqué commun suivant auquel se sont joints dès le lendemain SUD, l'UNSA et la FSU:

"Pour les confédérations syndicales, le "rendez-vous de 2008 sur les retraites" doit être l'occasion de consolider le système par répartition, seul à même d'assurer la solidarité indispensable entre générations et de répondre aux exigences de justice sociale. Fondamentalement, l'avenir des retraites est lié à la situation de l'emploi et des politiques économiques. Les confédérations syndicales n'entendent cependant pas nier les différences d'approche existant entre organisations sur les réponses à apporter.
Mais face au blocage gouvernemental sur les principales propositions des organisations syndicales (garantie et niveau des retraites, droit à la retraite à 60 ans, durée de cotisation, reconnaissance de la pénibilité, ressources financières assurant l'avenir à long terme du système de retraite, réduction des inégalités entre les hommes et les femmes...), les confédérations décident d'appeler à une journée nationale interprofessionnelle d'action et de manifestations le 22 mai 2008.
Elles appellent les salariés, les jeunes, les retraités à être nombreux le 22 mai dans l'action et les manifestations pour la défense de la retraite solidaire."

Cette journée de mobilisation intervient juste une semaine après celle qui a touché l'Education Nationale pour protester contre les réductions annoncées des effectifs des enseignants. Elle doit être une réussite afin que le gouvernement comprenne que le peuple français n'est pas disposé à sacrifier sur l'autel du libéralisme un système de retraite qui a largement fait ses preuves depuis 1945. Elle le doit d'autant plus qu'elle permettra aussi de répondre à l'attitude méprisante, pour ne pas dire méprisable, du Président Sarkozy qui a riposté aux revendications des enseignants en annonçant l'adoption avant l'été d'une loi sur le droit à l'accueil des élèves qui rendra de fait inutile toute grève dans l'Education Nationale. Le MRC-08 apporte donc son soutien plein et entier à la manifestation qui ne manquera pas d'avoir lieu jeudi prochain à Charleville-Mézières et il appelle ses adhérents et ses sympathisants à y participer sans la moindre réserve.

Aucun commentaire: