Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mercredi 23 mars 2011

JP Chevènement : toute la résolution 1973, rien que le résolution 1973 !


Le sénateur et ancien ministre Jean-Pierre Chevènement a appelé mardi lors du débat sur l'opération militaire en Libye à "respecter" les "limites" posées par la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'Onu autorisant cette opération. "La résolution 1973, oui, mais rien que la résolution 1973 !" a lancé le sénateur du groupe RDSE (à majorité PRG). La résolution "pose des limites qu'il convient d'autant plus de respecter que cinq pays du Conseil de sécurité et pas des moindres se sont abstenus; la Chine, la Russie, l'Inde, le Brésil et l'Allemagne notre partenaire privilégié en Europe", a-t-il souligné.

"Je ne doute pas", a-t-il lancé au Premier ministre, que "votre gouvernement ait le souci de faire prévaloir une interprétation stricte de la résolution 1973". "C'est au peuple libyen et non à une intervention extérieure et encore moins à une intervention de l'OTAN sur le modèle afghan qu'il revient de reconquérir la démocratie", a-t-il exhorté.

"Laissons, s'il le faut, aux peuples arabes le soin d'abréger son pouvoir (du colonel Kadhafi, ndlr). Evitons tout ce qui pourrait donner l'impression que nous voulons imposer à la Libye nos choix politiques", a martelé l'ancien ministre de François Mitterrand. "Ce n'est pas seulement l'intérêt de la démocratie dans le monde arabe et celui, bien compris, à long terme, de Libye, c'est aussi l'intérêt de la France", a-t-il conclu.
(dépêche AFP, mardi 22 mars 2011, 19h18)

2 commentaires:

charlemont a dit…

Une position raisonnable qui je crois est celle de la sagesse - et accessoirement d'un bon connaisseur de l'Afrique du nord. Pour ma part, je regarde avec méfiance les prétendus droit d'ingérence... A supposer que le concept soit valable, ce dont je ne suis pas bien sûr, il est d'une utilisation bien difficile. Non parce que des cas où le devoir d'ingérence pourrait se révéler utile, j'en connais d'autres : la Tchétchénie, le Tibet, le Darfour où ça continue à chauffer, la Corée du Nord, les Chrétiens d'Orient, les prisons françaises et américaines, la politique sociale de NS, et, qui sait, les réalisations de la mairie d'Aubrives à mi-mandat...

mrc-08 a dit…

C'est la position d'un excellent connaisseur de l'Afrique du Nord, puisque Jean-Pierre chevènement a été élu récemment à la tête de l'association France-Algérie. A ce titre, il s'occupera d'ailleurs en 2012de l'organisation d'un certain nombre de cérémonies en l'honneur du 50ème anniversaire de l'Algérie.