Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mardi 13 septembre 2011

Givet : 1er grand test pour les aménagements anti-inondation !

A Givet, depuis les crues dévastatrices qui ont eu lieu en 1993 et 1995, la lutte contre les inondations fait partie des préoccupations majeures des habitants dont beaucoup se souviennent encore avec angoisse des dégâts qu’ils ont subis. C’est pourquoi la municipalité s’est engagée dans un programme de grande envergure afin, non pas de limiter, mais carrément d’éradiquer les effets néfastes de ces catastrophes naturelles à répétition. Dans cette optique, après une phase d’études qui a été lancée en 2004 par la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse, elle a commencé par installer un batardeau amovible afin de permettre en toutes circonstances l’écoulement des eaux de la Houille dans la Meuse et ainsi de protéger le Petit Givet des fréquentes inondations qu’il subissait.

Puis, après cet aménagement qui a fait la preuve de son efficacité, des clapets anti-retour ont été installés sur les réseaux d’assainissement et la Meuse a été draguée entre le barrage des Quatre Cheminées et le quai Bertrand pour faciliter l’écoulement des eaux. Dans la foulée, la digue située sur la rive gauche, entre ce même quai Bertrand et la porte de garde du port, a été consolidée et rehaussée et 3 postes de crue, dotés de pompes, ont été construits rue de l’Hôpital, rue du Paradis et au ruisseau Mon Idée. Ensuite, les berges de la rive droite de la Meuse, entre le square Albert 1er et le cimetière Saint-Roch, ont été renforcées par des palplanches. Enfin, ce dispositif anti-inondation a été parachevé par la construction, sur les 2 rives de la Meuse et sur les berges de la Houille, d’élégants murets en pierre bleue de 80 centimètres de hauteur conçus pour être reliés en cas de crue par des batardeaux amovibles en aluminium.

Au total, à l’issue d’un chantier de plusieurs années, ce sont donc près de 3 kilomètres de berges qui ont été transformés pour pouvoir résister aux caprices de la Meuse et de la Houille. A une condition, toutefois ! Que le colossal dispositif amovible - que certains présentent comme étant unique en France – composé de 750 poteaux et de 6.300 poutrelles de 3 mètres de long puisse être mis en place dans des délais compatibles avec la rapidité de la montée du niveau des cours d’eau concernés en période de crue. Pour savoir si c’est réellement le cas, un test grandeur nature de montage de la totalité du matériel, auquel devraient participer une soixantaine d’agents municipaux, a commencé ce matin et devrait durer jusqu’à demain soir. Quel en sera le résultat ? Il est évidemment trop tôt pour le dire, mais le MRC 08 espère qu’il sera à la hauteur des sommes gigantesques que ces aménagements ont coûtées et des espoirs qu’ils ont fait naître chez beaucoup de Givetois(es)... 

Aucun commentaire: