Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

jeudi 25 mars 2010

Gauche 2012 : adresse aux responsables des partis et des mouvements de gauche et écologistes


"Devant les dégâts de la politique actuelle de la droite, les Français sont de plus en plus nombreux à souhaiter un changement radical de politique. Pour être au rendez-vous de leurs attentes, la gauche et les écologistes ne doivent pas se contenter de préparer l’alternance, mais proposer une véritable alternative, que la crise, avec ses graves conséquences sociales, rend plus indispensable. A deux ans de l’élection présidentielle et des élections législatives qui suivront, le temps presse. Des personnalités, venant d’horizons variés, ont proposé ici des accords législatifs, là une plateforme commune avant la prochaine élection présidentielle. Au-delà de ces suggestions, de nombreuses voix s’élèvent pour proposer que les partis de gauche et écologistes, dépassant les vœux, passent aux actes et définissent ensemble les moyens d’aboutir au nécessaire rassemblement pour l’alternative, sans laquelle la victoire est peu probable.

Nous partageons cette opinion et nous considérons que cette dynamique unitaire doit partir de l’établissement d’un manifeste, d’orientations partagées, d’une base commune en vue d’une nouvelle majorité législative et gouvernementale. Nous pensons indispensable d’associer étroitement à cette démarche, celles et ceux qui, engagés dans les syndicats, les associations, la vie citoyenne, constituent les forces vives de la gauche et de l’écologie. Nous refusons d’être prisonniers des institutions actuelles de la 5ème République qui tendent à réduire la démocratie à des choix de personnes. La gauche et les écologistes doivent et peuvent privilégier des choix de société et des changements engagés par l’action collective. Nos concitoyens savent que celle-ci est plus efficace, d’autant plus qu’ils constatent les dangers et les limites de l’hyper-présidentialisation.

Cette volonté unitaire ne pourra se manifester que si une confrontation large et constructive est organisée, au cours d’Etats généraux, où seront débattues et élaborées les grandes orientations d’une politique de gauche et écologique pour la France. Conscients de l’urgence, nous demandons aux responsables des partis et des mouvements de gauche et écologistes d’engager, au plus tôt, les contacts nécessaires pour lancer un "Comité de préparation des Etats généraux", qui en précisera la forme, l’organisation et les finalités".

Aucun commentaire: