Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

vendredi 13 mai 2011

Intercommunalité : le Préfet a dévoilé sa carte !

A la fin du mois dernier, Pierre N’Gahane, récemment nommé à la fonction de plus haut représentant de l’Etat dans le département, a rendu public le schéma du préfet, c'est-à-dire sa proposition de carte de l’intercommunalité qui servira de base aux travaux que mènera d’ici la fin de l’année la Commission Départementale de Coopération Intercommunale. Sans surprise, ce document a été établi en respectant scrupuleusement les 2 impératifs fixés par le gouvernement, à savoir supprimer les communes isolées qui étaient encore au nombre de 11 dans les Ardennes - dont celle particulièrement importante de Revin – et trouver une solution pour que toutes les intercommunalités dépassent le seuil de 5.000 habitants, ce qui n’était pas le cas des communautés de communes des Balcons de Meuse (3.781 habitants), de la région de Signy-le-petit (3.947 habitants), des Plaines du Porcien (4.154 habitants), de la Thiérache ardennaise (4.320 habitants) et des Plaines et Forêts de l’ouest ardennais (4.508 habitants). Un 3ème critère, particulier au département cette fois mais incontestablement de bon sens, a aussi été utilisé par le Préfet puisqu’il a décidé de constituer des regroupements uniquement là où les élus avaient fait connaître leur volonté de travailler ensemble.

Le résultat de cette feuille de route, que vous pouvez voir sur la carte ci-dessous, a été le maintien en l’état des communautés de communes de Meuse et Semoy, d’Ardenne Rives de Meuse et de l’Argonne Ardennaise. Par contre, il n’en a pas été de même pour la communauté d’agglomération Cœur d’Ardennes, à laquelle ont été rattachées les communes isolées de Gespunsart et de Neufmanil, ni des 3 communautés de communes du Pays sedanais, des Trois Cantons et des Crêtes Pré-ardennaises qui ont connu chacune une petite extension en intégrant respectivement les communes de Bazeilles, d’Escombres-et-le-Chesnois et de Barbaise. Quant aux autres communautés de communes, elles ont été profondément modifiées : Balcons de Meuse et Pays des Sources au Val de Bar ont été fusionnées, avec en prime le rattachement de Nouvion-sur-Meuse ; le Rethélois, l’Asfeldois, le Junivillois et les Plaines du Porcien ont connu le même sort avec cette fois l’adjonction de la commune de Corny-Machéroménil ; itou pour la Thiérache ardennaise et la région de Signy-le-petit qui verront passer dans leur giron la commune isolée de Marlemont ainsi que les 3 communes de Regniowez, Maubert-Fontaine et Etalle qui ont été retirées à Val et Plateau d’Ardenne. Enfin, la petite communauté de communes des Plaines et Forêts de l’ouest ardennais ne formera désormais plus qu’une avec les restes de Val et Plateau d’Ardenne auxquels seront rattachés Murtin-Bogny, Anchamps et surtout Revin.

Que faut-il penser de cette refonte en profondeur de la carte de l’intercommunalité ? Pour le MRC 08, essentiellement 3 choses ! D’abord qu’elle simplifie le découpage du département, puisqu’elle ne maintient plus que 11 intercommunalités au lieu de 17, tout en le rendant plus efficace étant donné que la moins peuplée des communautés de communes envisagées comptera désormais 10.033 habitants. Ensuite qu’elle règle de façon très judicieuse le cas ô combien épineux de Revin puisque, même si l’accès à la communauté de communes Ardenne Rives de Meuse que son député-maire réclamait à cor et à cri lui est refusé, une solution de rechange qui pourrait s’avérer gagnante à l’avenir lui est proposée avec l’entrée dans une grande communauté de communes qui sera traversée par la future branche ouest du Y ardennais et qui possède dès aujourd’hui un atout de taille avec la zone industrielle de Tournes-Cliron. Enfin et surtout qu’elle a l’immense avantage de préserver l’avenir puisque le rattachement de la commune isolée de Gespunsart à la communauté d’agglomération Cœur d’Ardennes permet d’ores et déjà une continuité géographique avec la communauté de communes du Pays sedanais qui pourrait être utilisée plus tard pour former une grande métropole réunissant les 2 premières villes du département. De la belle ouvrage donc, dont il faut espérer maintenant qu’il ne connaîtra pas de modifications significatives avant son adoption définitive...

Aucun commentaire: