Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mardi 19 juillet 2011

Des pancartes intrigantes sur le bord des routes ardennaises !

Depuis une quinzaine de jours, comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous, des pancartes d’origine peu évidente au 1er abord ont fleuri à de nombreux carrefours routiers du département. De couleurs variées, elles portent un message choc qui ne peut qu’attirer l’attention des automobilistes, à savoir que depuis 2006 les Ardennes ont reçu plus d’un milliard d’euros d’aides exceptionnelles de l’Etat. Une affirmation étonnante, tellement éloignée de ce que ressent au quotidien la population, qu’elle donne une irrésistible envie de consulter le site internet dont les coordonnées figurent en gros caractères sur les pancartes, ce que nous avons bien sûr fait.

Qu’y avons-nous trouvé ? D’abord que ce site est récent puisqu’il a été créé seulement le 15 juin de cette année, en même temps qu’a été ouverte une page Facebook pour le populariser mais qui ne compte à ce jour que 36 amis. Ensuite qu’il est tout sauf neutre puisque derrière ce qui pourrait passer pour un pseudo-collectif militant se trouvent en réalité la fédération départementale de l’UMP et les Jeunes Populaires des Ardennes, dont les logos respectifs apparaissent, comme il se doit, sur le côté droit. Enfin qu’il contient des chiffres, nombreux et précis, qui confirment le contenu des pancartes puisqu’ils aboutissent lorsqu’on les additionne au total impressionnant de 1.045.505.000 euros versés à titre exceptionnel par l’Etat au département depuis décembre 2006.
      
Impossible, êtes-vous certainement en train de penser ! Et pourtant, si l’on prend en compte les 250 millions versés pour le plan de redynamisation des Ardennes qui a permis entre autres l’installation à Charleville-Mézières de l’ANTS, les 350 millions provenant du plan de rénovation urbaine qui est en train de métamorphoser 7 quartiers en difficulté situés dans 5 villes du département, les 431 millions d’aides exceptionnelles octroyées pour faire face à la crise qui ont permis par exemple de financer 6.487.053 heures de chômage partiel, ainsi que les quelques 15 millions alloués à 6 projets locaux d’envergure qui font l’objet d’un focus spécial sur le tract mis en ligne sur le site internet, on arrive bien à cette somme qui donne le tournis.

Seulement, voilà, si on écaille le beau vernis qui nous est présenté et si on regarde de plus près le catalogue de ces aides, on peut se rendre compte de 2 choses qui amènent à les relativiser sérieusement. La première est qu’une part importante n’a rien de spécifique à notre département, comme les primes à la casse et de solidarité active qui ont certes été touchées par respectivement 2.742 et 23.144 Ardennai(se)s mais qui l’ont aussi été par des dizaines de milliers d’autres personnes à travers toute la France. La deuxième est que certains projets présentés comme réalisés ne le sont toujours pas, comme la branche ouest du Y autoroutier ardennais, qui représente à lui seul 180 des 250 millions du plan de redynamisation des Ardennes, ou encore la réouverture de la ligne ferroviaire Givet-Dinant qui, soit dit en passant, ne coûtera pas si elle a lieu 23 millions à l’Etat mais seulement 3 !

Sans compter que pour être totalement honnête, il faudrait retrancher aux aides fournies les salaires des centaines de fonctionnaires qui ont été retirés depuis 2006 du département en application de la funeste RGPP. Pour le MRC 08, loin de montrer que l'Etat n'oublie pas les Ardennes, ces pancartes ne sont donc que la manifestation d’une opération déguisée de propagande qui privilégie la démagogie à la pédagogie et qui ne laisse hélas rien présager de bon quant au niveau de la campagne présidentielle à venir...

Aucun commentaire: