Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

jeudi 27 octobre 2011

Ardennes : le chômage grimpe encore !

En France, après 3 mois de forte hausse, le nombre de chômeurs avait connu une petite baisse de 2.000 personnes en août. Le début d’un renversement de tendance, le signe précurseur d’une embellie de longue durée, pensaient les plus fervents partisans du trio Sarkozy-Fillon-Bertrand ! A tort puisque le Ministère du Travail a fait savoir hier que le chômage était reparti nettement à la hausse au mois de septembre avec une augmentation de 0,9 % des demandeurs d’emplois de catégorie A (ceux qui n’ont travaillé aucune heure) dont le nombre s’élève à 2.780.500 tandis que le cumul des catégories A, B et C (ceux qui ont travaillé moins de 78 heures au cours du mois écoulé) atteint désormais 4.441.600 en intégrant les demandeurs d’emplois des DOM. Des chiffres effarants qui traduisent à la fois l’atonie actuelle de la croissance économique et le caractère totalement contreproductif de la politique d’austérité mise en place par le gouvernement.

Ces chiffres nationaux cachent bien sûr des disparités régionales et départementales. Hélas pour nous, elles ne nous sont pas favorables puisque sur 1 an, alors que le nombre de chômeurs de catégorie A a augmenté de 3 % en France et celui des 3 catégories A, B et C de 4,5 %, la hausse a été respectivement de 14 % (la pire performance des 22 régions métropolitaines) et de 8,2 % en Champagne-Ardenne. Quant au département des Ardennes, avec 14.516 demandeurs d’emplois de catégorie A et 21.066 chômeurs inscrits dans les catégories A, B et C, il connaît des hausses respectives de 7,9 et 7,8 % ! C’est certes mieux, ou plutôt moins catastrophique, qu’au niveau régional mais cela représente tout de même en un an seulement 1.063 personnes supplémentaires n’ayant exercé aucune activité et 1.525 ayant exercé une activité réduite. Pour le MRC 08 qui n’oublie pas que derrière ces chiffres se trouvent des familles plongées dans les affres de la précarité avec la misère comme horizon, c’est la preuve de l’inefficacité des dispositifs actuels, et notamment de la zone franche dont il faut maintenant reconnaître qu’elle n’a pas produit les effets escomptés...  

Aucun commentaire: