Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

samedi 20 septembre 2008

Collecte des déchets: un vrai problème qui ne sera jamais résolu


A la fin de l'année dernière, la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse a pris la décision de modifier son système de collecte des déchets afin de réaliser des économies substantielles. Si l'objectif était en soi fort louable, la méthode retenue a été en revanche particulièrement contestable puisqu'elle a consisté à diviser par 2 les tournées de collecte (1 par semaine pour les déchets ménagers et 1 toutes les 2 semaines pour le tri sélectif) dans toutes les communes, à l'exception des 5 plus grandes au prétexte qu'elles accueillent sur leur sol un habitat vertical. Ce nouveau calendrier des tournées de collecte des déchets a suscité de nombreuses réactions négatives dans les communes concernées, notamment Aubrives, du fait des problèmes matériels et éthiques qu'il a engendré. C'est pourquoi j'ai déposé le 23 mai une proposition de motion auprès du Conseil municipal afin que ses représentants à la Communauté de communes puisse s'appuyer sur un document à la fois clair et à la légitimité incontestable pour demander le retour à l'ancien système de collecte. En voici le texte:

"En novembre 2007, le conseil communautaire de la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse a adopté plusieurs mesures afin de diminuer le coût de la collecte des déchets sur son territoire. Parmi elles, une a un impact direct sur la population : la division par 2 du nombre de tournées de collecte des déchets ménagers et de ceux issus du tri sélectif, sauf dans les communes de Givet, Fumay, Haybes, Vireux-Molhain et Vireux-Wallerand au prétexte que celles-ci accueillent sur leur sol des logements HLM.

- Considérant que cette mesure, qui aboutit à rendre pour le même coût demandé aux contribuables un service deux fois moins fréquent dans 12 des 17 communes de la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse, crée une discrimination flagrante entre les habitants de cet EPCI.
- Considérant que cette mesure va à l’encontre de la logique qui avait prévalu lors de la création des intercommunalités, à savoir mutualiser les moyens de plusieurs communes afin de permettre à toutes, et notamment aux plus défavorisées, d’avoir accès aux mêmes services.
- Considérant que certains logements de la commune d’Aubrives ne permettent pas de conserver dans des conditions d’hygiène satisfaisantes des déchets ménagers pendant une semaine.
- Considérant surtout le mécontentement très fort exprimé par une partie importante des habitants de la commune depuis la mise en place effective le 05 mai 2008 de la nouvelle fréquence des tournées de collecte des déchets.

Le conseil municipal d’Aubrives, réuni en séance ordinaire :

- demande le rétablissement dans la commune d’Aubrives de la deuxième tournée hebdomadaire de collecte des déchets ménagers et d’une tournée hebdomadaire pour la collecte des déchets issus du tri sélectif.
- encourage la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse à explorer toutes les autres pistes permettant de réduire le plus possible le coût du service de collecte des déchets sur son territoire".

Le Conseil municipal a délibéré sur cette proposition lors de sa réunion du 19 août (je reviendrai plus tard sur cette date) et il a décidé de la rejeter. Un mois après, le 1er magistrat de la commune, certainement motivé par un souci de transparence (rien n'interdit d'être optimiste!), m'a fait parvenir le courrier suivant dans lequel il expose les motifs de la décision de l'assemblée communale:

"Le Conseil Municipal a examiné, lors de sa séance du 19 août dernier, votre proposition de motion concernant le rétablissement des tournées de collecte qui ont été supprimées par la Communauté de Communes
Si l'Assemblée s'accorde sur le fond de cette proposition et reconnaît qu'il existe, en effet, un vrai problème de collecte des déchets sur notre territoire, elle considère que le mode opératoire consistant à en faire état par la prise d'une motion n'est pas judicieux.
Les membres de l'Assemblée ont souhaité privilégier la négociation plutôt que la confrontation avec les instances de la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse.
C'est pourquoi, Monsieur DELPOUVE Christian a été mandaté pour suivre ce dossier et défendre les intérêts de la Commune au sein de la Commission Environnement de la Communauté".

Comme vous pouvez le constater, l'unanimité est de mise pour reconnaître qu'il existe un problème de collecte des déchets à Aubrives. Mais les méthodes pour essayer de le résoudre divergent. A l'image de ce que la mairie de Chooz a fait en début d'année, je suis partisan de prendre le taureau par les cornes et de faire savoir à la Communauté de communes que les habitants d'Aubrives n'acceptent pas le nouveau système de collecte. Bien sûr, cela suppose d'agir vite avant que l'argument de "l'accoutumance" de la population au nouveau système (comment pourrait-il en être autrement d'ailleurs?) ne puisse être utilisé et d'être déterminé dans les discussions qu'il faudra savoir provoquer. Le reste du Conseil municipal considère cette méthode basée sur la clarté et la franchise comme une forme de "confrontation". C'est curieux, mais c'est son droit le plus strict.

A la place, il préfère ce qu'il appelle la "négociation", c'est à dire pour être clair l'adoption d'un profil bas, d'un langage obséquieux et d'arguments qui ne fâchent pas. Bref, un comportement consensuel motivé sans nul doute par l'espoir d'obtenir un jour en contrepartie une récompense sous la forme d'une petite subvention. En bon français, cela s'appelle un comportement putassier! C'est très à la mode, mais hélas il y a fort à parier que cette méthode sera inefficace. Si les forts faisaient sans y être obligés des cadeaux aux faibles, cela se saurait depuis longtemps. Par ailleurs, en admettant que cette méthode ait une petite chance de réussir, cette possibilité risquerait fort d'être anéantie par le choix pour défendre nos intérêts au sein de la commission environnement de la Communauté d'une personne qui s'est illustrée il y a quelques temps en se montrant très "discourtoise" envers un représentant de cette Communauté de communes devenu entre-temps un de ses membres les plus influents.

Le système de collecte des déchets ménagers et de ceux issus du tri sélectif restera donc très certainement en place malgré le mécontentement qu'il suscite. Je le regrette sincèrement pour tous les habitants d'Aubrives, et encore plus pour ceux qui comme moi ont cru qu'un programme électoral avait vocation à être appliqué en intégralité.
LB

10 commentaires:

vigie08 a dit…

Putassier, je connaissai pas mais je trouve que s'est bien adapter à la situation. Des gens qui courrent apres le pognon et qui se font meme payer pour etre simple conseillers municipal, c'est comme sa qu'il faut les apeller. Et si nos poubelles pue chez nous parcequ'on sait pas ou les mettre, ils en ont rien à foutre

Anonyme a dit…

Avec tout le respect qui est dû aux conseillers municipaux d'Aubrives, il faut bien dire que les gaillards évoluent dans le sublime ; pour ne pas dire qu'ils osent tout, et que c'est à ça qu'on les reconnaît. Bref,s'ils ne sont pas putassiers, ils sortent d'un film d'Audiard, ces gens là...
Alors moi yen a pas causer la France because pas faire d'études donc moi regarder dans le dictionnaire...
Négocier : Traiter une affaire avec quelqu'un.
Motion : Proposition soumise à une assemblée délibérante.
Certains se situent donc plus dans le monde des affaires que dans celui, il est vrai bien ingrat, des assemblées démocratiquement élues. Nul doute que les Aubrivois apprécient, du moins six jours sur sept ( ceux sans collecte des ordures ) l'énergie, le sens de la décision, la volonté politique sans faille déployées par ledit Conseil pour leur bien être.
Quant à notre premier secrétaire, il devrait faire des motions totalement opposées à son avis : comme ça, le Conseil ferait exactement le contraire et tout le monde serait content... Enfin, heureusement qu'il est là pour représenter la population. Au fait, que comptez-vous faire en cas de crues de la Meuse, messieurs ? Négocier avec le débit ?

julie a dit…

En touchant 75 euros par mois pour parader devant la mairie, je suppose que ces gens du conseil municipal ont de quoi s'acheter de belles poubelles en plastique montées sur roulette. Alors ils ne sont pas géné par les odeurs et du coup ils croient que c'est la meme chose pour tout le monde. Et bien, ils ont tort, il y a des maisons où cça ne sent pas bon depuis le nouveau système de ramassage

Ophélie a dit…

C'est vrai, heureusement que vous êtes là pour représenter la population aubrivoise Mr Bouvier!
Ce qui est dommage c'est qu'apparemment vous êtes le seul conseiller à vouloir le meilleur pour la commune et à protester contre cette mesure stupide...

Malheureusement, c'est toujours celui qui ose dire non (et qui clame son mécontentement) qui est "mal vu"!

Pourtant ce que vous proposez est tout à fait sensé mais est une fois de plus rejeté!
Je vais finir par croire que ce n'est pas un Conseil municipal mais une bande d'imbéciles (sauf vous bien sûr!^^)!

Où trouvez-vous la force de persévérer?
Y-a-t-il au moins un conseiller qui partage vos idées, qui est en accord avec vous?

matt a dit…

Ophélie, je pense qu'un peu de respect ne ferait pas de mal dans vos propos!
Pour continuer dans le ton de vos propos, il serait alors facile de répondre à votre question ("Où trouvez-vous la force de persévérer?")en disant qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...

mrc-08 a dit…

On peut dire aussi que les feuilles mortes sont souvent emportées par le vent, alors que les chênes lui résistent. En langage commun, ceux dont les convictions sont très légères pour ne pas dire inexistantes sont beaucoup plus vite mis au rebut que ceux qui ont les idées claires et qui ne se laissent pas intoxiquer par les effets de mode et par la magie de certains chiffres tronqués.
LB

Ophélie a dit…

Tout d'abord, Matt, j'avoue que je ne vois pas le rapport entre ma question (Où trouvez-vous la force de persévérer?) et votre réponse (Il n'y a que les imbéciles qui ne change pas d'avis...).

Ensuite, je n'ai pas du tout l'impression d'avoir été irrespectueuse en employant le terme "imbécile" que je n'ai même pas employé sur un ton satirique!
Et puis, après tout, pourquoi dissimuler ses impressions négatives sur un Conseil municipal qui rejette sans cesse les motions d'un conseiller (de loin le plus investi pour le bien de la commune et le plus à l'écoute de la population aubrivoise) et n'écoute pas la population?

Enfin, si mes propos vous "froissent" (la vérité est parfois difficile à accepter...), je n'en suis pas désolée mais cela me prouve d'une part que vous avez l'air de soutenir ces conseillers (ce qui est votre droit), et d'autre part que celui qui ose dire ce qu'il pense avec franchise n'est pas toujours estimé et passe pour irrespectueux (c'est un constat...)!

[P.S(en réponse à Mr Bouvier): Il n'y a rien de mieux que l'utilisation d'"images" pour comprendre une situation ou un problème ^^]

matt a dit…

Tout a fait d'accord avec vous! Le tout est de savoir qui passe pour la feuille morte...

mrc-08 a dit…

Evitons de confondre l'essentiel et l'accessoire: ce qui est véritablement important n'est pas de savoir qui passe pour la feuille morte ... mais qui l'est réellement! Etre et paraître ne sont pas du tout la même chose, et la réalité finit toujours par s'imposer...

titi a dit…

Depuis que j'ai découvert ce blog, j'ai fait la connaissance d'un homme politique appelé Jean-Pierre Chevènement. J'ai pu constaté qu'il ne changeai pas d'avis et qu'il développait le même discours depuis bien longtemps. Pourtant, qui pourrait-il que c'est un imbécile? A mon avis personne, ou alors il faudraut dire aux grands électeur du territoire de belfort que ce sont des crétins pour l'avoir élu sénateur la semaine dernière