Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

lundi 20 décembre 2010

Aubrives : nos délégués communautaires devraient réfléchir avant de parler !


Comme tous les 6 mois, je me suis rendu dans les locaux de la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse afin de consulter le recueil des actes administratifs, un gros pavé certes mais ô combien intéressant pour connaître les grandes décisions prises par cette intercommunalité qui exerce une influence croissante sur notre quotidien ... et pour savoir quelles positions y ont été défendues au nom de notre commune par le désormais célèbre duo de chasseurs de primes composé par notre bon maire, Gilbert Leclercq, et par celui qui le suit comme une ombre qui aurait peur de déplaire à son mai(t)re, le libéral Fabien Prignon.

Qu’y ai-je appris ? Bien peu de choses, hélas, si ce n’est que le conseil communautaire a décidé de recruter, enfin, un cabinet afin d’évaluer le coût du mode de gestion en régie du centre aqualudique (vous savez, cette merveille qui attire un nombre toujours plus élevé de Belges et qui génère un déficit toujours plus important estimé cette année à 900.000 euros !), que l’AFGAT fusionnera bientôt avec l’AAST (association ardennaise de soins aux toxicomanes) pour obtenir une permanence de services qui sera assurée par une tierce association et qu’une commission de délégation de service public pour la gestion de feu le parc TerrAltitude a été constituée. Sans oublier que le montant tant envié par certains de la taxe professionnelle, qui s’était élevé à 19.817.697 euros en 2009, sera compensé cette année à l’euro près.

Et nos délégués, êtes-vous certainement en train de vous demander en piaffant d’impatience ? Je dois reconnaître qu’ils se sont bonifiés puisque, sur les 7 séances tenues par le conseil communautaire pendant le 1er semestre, Gilbert Leclercq s’est déplacé 6 fois et a confié lors de son unique absence son pouvoir à son acolyte, lequel a fait l’effort de venir 5 fois et n’a pas oublié de confier son pouvoir à son mai(t)re lors de ses 2 absences. Une vraie révolution lorsqu’on songe à l’absentéisme chronique auquel ils se livraient au début de leurs fonctions ! Mieux, surmontant leur appréhension initiale, ils ont osé prendre la parole chacun une fois. Certes, ce n’était pas sur les sujets les plus importants comme le budget par exemple, mais c’est un progrès que l’honnêteté qui me caractérise m’oblige à signaler.

Malheureusement, vu les propos qu’ils ont tenus, je me demande s’ils n’auraient pas mieux fait de se taire. Jugez plutôt ! Lors de la séance du 24 mars, au moment de la discussion sur le bilan 2009 du parc TerrAltitude et sur ses perspectives pour 2010, notre bon maire s’est soudainement réveillé et a alerté les élus sur le fait que les projets du parc, à savoir la mise en place d’un château gonflable et d’un minigolf, pourraient devenir concurrents au projet envisagé par un privé à Aubrives. Une sortie qui a dû faire sourire ceux qui l’ont entendue, surtout s’ils étaient un tant soit peu au courant du tissu économique aubrivois. Lors de la séance du 16 juin, profitant de son statut d’unique représentant de notre commune, Fabien Prignon a fait savoir tout le mal qu’il pensait de la mise en place d’une navette entre le territoire communautaire et la gare de Philippeville destinée à réduire de 1h30 la durée du transport des étudiants qui font leur cursus à Lille ... puis il a courageusement assumé sa position au moment du vote en s’abstenant !

J’entends déjà les indécrottables optimistes dirent qu’il vaut mieux 2 prises de parole qu’aucune, comme c’était le cas il y a encore peu. Mais sincèrement, si c’est pour énoncer des âneries, je crois qu’il est préférable de se taire ! Notre commune mérite mieux que de passer pour ridicule aux yeux des autres, ce qui suppose dans l’immédiat que nos délégués communautaires se mettent à réfléchir avant de parler...
LB

4 commentaires:

vigie08 a dit…

ils s'améliores, mon oeil, ils resterons toujours les meme. C'est comme les loup, ils chasses en bande, ils gueueles quand ils sont ensemble, mais tout seuls devant des gens qui les bouffent 10 fois, ils la mettes en veilleuse ou ils racontes des conneries pour se donner un air

dédé a dit…

Il faut bien reconnaître qu'à côté des roublards de la comcom, ils sont un peu verts. Allez, encore une ou deux années et ils seront peut etre opérationnels

charlemont a dit…

Mais il faut être constructif, voyons, et aider notre prochain en ces temps de trêve de Noel ! C'est pourquoi je me permets de conseiller aux deux représentants aubrivois, qui débutent visiblement dans le métier (ce qui n'est pas une tare), de se faire offrir en cadeau le livre fondamental disponible à l'adresse suivante :
http://www.evene.fr/livres/livre/philippe-reinhard-la-politique-pour-les-nuls-27023.php
A défaut, les Aubrivois se feront une joie d'organiser une souscription pour leur fournir les éléments d'art oratoire qu'ils ne maîtrisent pas encore totalement...

aubrivois a dit…

La prise de position de notre deuxième délégué communautaire est étonnante. Pourquoi ne pas favoriser l'accès aux études de nos jeunes ? J'ai bien une explication, mais elle ne serait pas en son honneur : lui qui essaie de se faire passer pour quelqu'un du corps médical avec son petit baccalauréat + 2 n'a peut-etre pas envie que d'autres atteignent ce niveau d'étude, qui d'ailleurs aujourd'hui représente le minimum demandé sur le marché de l'emploi.