Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

samedi 14 avril 2012

Un avant-goût pour les impatients !

Jeudi soir, après une première tentative avortée le samedi précédent faute de quorum, une réunion du conseil municipal a eu lieu à Aubrives. Pas n'importe laquelle, puisqu'il s'agissait de celle consacrée essentiellement à l'étude du compte administratif 2011, c'est-à-dire à la vérification de la bonne réalisation des dépenses prévues, et au budget primitif 2012. Le rendez-vous démocratique annuel par excellence, puisque c'est le moment pour les élus de rendre compte de l'usage passé et à venir fait de l'argent public ! Ce moment essentiel de la vie municipale, qui est aussi celui de l'octroi de nombreuses subventions, a été suivi par de nombreux administrés qui ont pu se rendre compte de visu du comportement ahurissant de l'exécutif municipal en place, et en premier lieu de notre bon maire, Gilbert Leclercq, qui devrait de toute urgence revoir la définition des mots "démocratie", "transparence" et "respect". Il a été suivi par une scène encore plus ahurissante, celle d'un premier magistrat perdant littéralement le contrôle de soi et fuyant se réfugier dans son bureau pour ne pas avoir à répondre aux questions des personnes présentes. Depuis, certains m'ont demandé pourquoi je n'ai pas encore fait de compte-rendu de cette séance du conseil municipal qui marquera à n'en pas douter un tournant dans le déroulement du mandat actuel. La réponse est simple. J'attends d'avoir le recul nécessaire et indispensable pour pouvoir m'exprimer avec le plus d'objectivité et le moins de passion possible.  Toutefois, afin de donner un avant-goût aux plus impatients de ce que j'écrirai d'ici peu, vous trouverez ci-dessous la petite annonce que j'aurais pu passer depuis cette réunion mémorable...
LB       

9 commentaires:

charlemont a dit…

Un peu de surmenage, sans doute. M. Leclercq a clairement besoin de vacances prolongées, et d'occupations plus calmes, comme la pêche à la ligne ou la chasse aux escargots. Les électeurs se chargeront de le satisfaire en 2014, s'il ne se retire pas d'ici là. En tout cas, s'il ne tient pas ses nerfs, il peut et doit 1 se faire remplacer 2 présenter des excuses plates 3 aller prendre des bains froids dans la Meuse, c'est pas loin et c'est pas cher.
PS Pauvres escargots, au fait...

aubrivois. a dit…

Les chiens ne font pas des chats ! Il y en a qui ont l'hérédité bien lourde et on en voit le résultat maintenant. Ce qui est dommage, c'est que beaucoup le découvre seulement maintenant alors que certains le savaient depuis longtemps et auraient du le dire plus tot.

charlemont a dit…

Vous n'y êtes pas, c'est plus simple, et c'est Audiard qui a raison : « Quand un homme a un bec de canard, des ailes de canard et des pattes de canards : c’est un canard. C’est vrai aussi pour les petits merdeux. »... Toute ressemblance aubrivoise serait évidemment fortuite !

mrc-08 a dit…

Jolie citation d'Audiard dans "les vieux de la vieille", mais il y en a 2 autres qui me paraissent encore plus adaptées : "la connerie c'est comme les impôts, on finit toujours par la payer" et surtout "heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière"
LB

vigie08 a dit…

Tout le monde sais dans le vilage que le dernié conseil a etait explosif. Ce qu'ont veut savoir, ces se qui a était dit et pourquoi le lapin a prit ces jambe a son coup

biloute a dit…

Tout simplement lamentable,comment peux-t-on laisser un si pitoyable personnage à la tete de la commune? De toute façon, il n'a jamais eu l'étoffe d'un 1er magistrat,il suffit de se renseigner auprès de ses anciennes connaissances de jeunesse ou de ses anciens collégues de travail et leur demander comment ils l'appelaient!

Dzeta a dit…

on veut savoir !!!!!

charlemont a dit…

Un attimo, per favore, cari amici : spesso saprete tutto. Ma potete indovinare che il coniglio era davvero troppo pavido per andare avanti... Adunque se nasconde nel suo ufficio (scusi) nella sua piccola tana. E poi il cacciatore è arrivato...

charlemont a dit…

Presto saprete tutto... Désolé, mon italien date un peu...