Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

jeudi 12 juillet 2007

un cap symbolique, ça se fête!


Aujourd'hui, c'est un jour spécial pour le MRC-08. Depuis que nous avons ouvert notre blog le 19 février 2007, c'est le centième article que nous publions. Oui, vous avez bien lu (sans majuscule, il ne s'agit pas de l'usine de Charleville-Mézières vendue récemment par Danone), cent, deux fois cinquante! Bien sûr, la qualité de nos publications a été inégale et nous en sommes conscients, mais nous avons réussi à rester fidèle à la ligne que nous nous étions fixés: écrire exclusivement sur des sujets concernant le département des Ardennes (on ne va tout de même pas faire concurrence aux sites nationaux!) en s'efforçant d'éclairer les faits par des explications précises (c'est la vieille conviction républicaine qui considère que le savoir doit être mis à la portée du plus grand nombre pour permettre à chacun de se faire sa propre opinion) et en utilisant un ton si possible léger. Nous avons aussi démontré que notre intérêt ne se limite pas aux seules élections mais qu'il s'étend à tous les problèmes qui touchent la population.

Maintenant que ce cap symbolique est atteint, que devons nous faire? Continuer bien sûr, pour affiner notre réflexion, conserver un moyen moderne de diffusion de nos idées et participer à notre modeste échelle à l'éducation populaire indispensable au bon fonctionnement de toute démocratie. Et puisqu'il s'agit d'un moment particulier, nous pouvons aussi le marquer en lançant un évènement spécial. Lequel? Le "Prix de la plus grosse énormité des Ardennes" qui, sur le modèle des prix citron décernés chaque année au Canada, récompensera la personnalité départementale qui aura dit la phrase la plus incongrue de l'année. Pour l'instant, nous avons repéré 2 prétendants de choix à cette distinction: Raphaël Bartolt, directeur de l'Agence nationale des Titres sécurisés, qui a déclaré que "pour les Ardennes, l'arrivée de l'ANTS et de tous les développements qui vont se faire, c'est comparable à ce que l'aéronautique a été pour la région de Toulouse" et le rédacteur de l'éditorial des "Ardennes en marche" de mars 2007 qui a écrit qu'un "département cherchant à se forger une nouvelle destinée ne peut arriver à ses fins que s'il sent derrière lui la force et le poids de tout un peuple qui assimile sa terre à une nation". Ce n'est bien sûr qu'un début, le palmarès final sera dévoilé après la trêve des confiseurs, en janvier 2008...

Aucun commentaire: