Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mercredi 14 janvier 2009

L'étonnante campagne de communication du Conseil général


Quelle magnifique affiche! Directement sortie des cerveaux à la créativité exceptionnelle des meilleurs publicitaires d'EURO RSCG, l'une des plus grandes entreprises de communication française, elle représente au-dessus d'un espace boisé typique de notre département et d'un slogan savamment choisi un ciel bleu parsemé de nuages agencés de façon à faire apparaître les terres émergées de notre planète. En langage publicitaire, cela s'appelle un paysage ardennais offrant en rêve ses espaces au monde entier. Soyons honnêtes, d'un point de vue esthétique, ce visuel (c'est le terme utilisé par les spécialistes de la communication) est une réussite et son originalité est telle qu'elle attire une foultitude de regards. Naturellement, le MRC 08 se réjouit fortement de la haute qualité de cette composante essentielle de la campagne nationale de promotion des Ardennes lancée en décembre dernier par le Conseil général sur les murs et le mobilier urbain de Lille, Metz, Nancy, Strasbourg, Reims et surtout Paris où sa présence intense le long du périphérique , sur les quais du métro et dans la gare de l'Est n'aura échappé à personne.

Cependant, à bien regarder cette merveille d'affiche, nous ne pouvons nous empêcher d'émettre 3 interrogations. Etait-il vraiment nécessaire de faire dans le superlatif ("la plus grande zone franche de France") alors que notre pays ne compte aujourd'hui en tout et pour tout que 100 zones franches urbaines, par définition limitées à un quartier d'une ville, et 2 bassins d'emplois à redynamiser couramment appelés zones franches ? Etre le premier, assurément c'est bien ... mais lorsqu'on n'a qu'un seul "concurrent", il n'y a pas de quoi en tirer une grande gloire! Etait-il vraiment opportun de parler d'ouverture sur le monde ? Si les communications avec le reste de la France sont d'une qualité incontestable depuis l'achèvement de l'A34 et l'arrivée du TGV-est, on peut difficilement en dire autant de celles avec l'Europe du nord qui pâtissent du blocage des travaux de la branche ouest du Y ardennais et de la lenteur de la modernisation du port de Givet, et encore moins de celles avec le reste du monde qui sont inexistantes depuis le déclassement du seul aérodrome départemental situé à Belval. Etait-il vraiment indispensable de faire apposer cette affiche sur les murs des villes et villages des ardennes ? L'objectif de cette campagne étant d'affirmer l'attractivité du territoire du département pour capter des investisseurs potentiels, on peut en douter ... sauf si nos décideurs départementaux avaient aussi pour objectif caché de désamorcer par anticipation une vague de délocalisation des activités ardennaises.

Au total, sans y être hostiles, nous sommes donc assez partagés sur cette campagne de communication du Conseil général et nous attendons avec impatience de voir quelle forme prendra la nouvelle campagne de promotion du département prévue pour le 2ème trimestre à destination des pays d'Europe du nord.

Aucun commentaire: