Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

lundi 28 décembre 2009

Les Ardennes renoncent au Critérium international


Dans le monde du cyclisme, toutes les courses n'ont pas la même valeur. La référence suprême, à la fois parce qu'elle une des plus anciennes, la plus exigeante et la plus longue (3 semaines !), est bien sûr le Tour de France. Derrière viennent ses 2 petits frères d'une durée de 2 semaines, le Giro (pour les non-initiés, le Tour d'Italie) et la Vuelta (toujours pour les non-initiés, le Tour d'Espagne). Suivent les compétitions s'étalant sur quelques jours, puis les classiques d'une journée, comme par exemple le terrible Paris-Roubaix. Parmi ces courses, les Ardennes avaient la chance d'accueillir depuis 2001, le très convoité Critérium international, ce triptyque de la route constitué d'une course en ligne le samedi, d'une course de côtes le dimanche matin et d'un contre la montre le dimanche après-midi.

Cette épreuve exigeante, réclamant une préparation sans faille, est depuis sa création en 1932 considérée comme une étape importante dans la préparation du Tour de France. Rien d'étonnant donc que les meilleurs coureurs y participent, pour le plus grand bonheur depuis 9 ans, un record absolu, des Ardennais dont l'amour pour la petite reine n'est plus à démontrer. Il y a quelques mois encore, tout laissait à penser que l'idylle entre le Critérium international et notre département allait se poursuivre puisque Jean-François Pescheux, directeur sportif et technique de la société du Tour de France qui gère l'épreuve, déclarait : "tous les voyants sont au vert. L'accueil, le tracé, les infrastructures, toutes les conditions sont réunies, il n'y a pas de raison pour que cela cesse. Par ailleurs, c'est le souhait d'ASO, du Conseil général des Ardennes et de son président Benoît Huré et de Madame Claudine Ledoux, maire de Charleville. Le contrat liant la cité carolamacérienne au Critérium international pour 3 éditions supplémentaires, sera signé fin juin."

Pourtant, il y a à peine 2 semaines, la triste nouvelle est tombée. La 79ème édition de l'épreuve se déroulera en Corse ! Ce coup de massue, pour les amateurs ardennais de cyclisme mais aussi pour l'économie départementale qui bénéficiait à plein de cet évènement, s'explique par la volte-face du 1er financeur, la municipalité de Charleville-Mézières, qui a considéré que le coût d'environ 120.000 euros était excessif au regard de la couverture médiatique de plus en plus faible et de la baisse des dotations de l'Etat pour l'année 2010. Le 2ème financeur, à savoir le Conseil général, n'ayant pas souhaité augmenter sa participation qui s'était élevée en 2009 à 82.524 euros, la cause était hélas entendue. Comme beaucoup, le MRC 08 le regrette, d'autant que cette décision prive les Ardennes d'un moyen de rayonnement national, voire international. Tout n'est cependant pas totalement noir pour les amateurs de la petite reine dans le département d'origine de Jean Robic puisque aucune ombre ne plane à ce jour sur le Circuit des Ardennes cycliste international, cette belle compétition de 4 jours qui a attiré cette année 126 coureurs provenant de 11 pays différents.

2 commentaires:

Eufrasio a dit…

Oui mais, encore du sport, des jeux. Du pain et des jeux, disait César. Pouvoir d'achat et hypercommerce, foot, vélo, tennis golf, etc ... de nos jours. Dans le fond, est-il raisonnable d'y contribuer au seul motif du rayonnement publicitaire du département ? je suis tiède sur ce sujet.

Ophélie a dit…

Si l'on enlève le sport, les loisirs, que nous reste-t-il actuellement pour nous changer les idées?
Aujourd'hui la priorité reste le pain mais certaines activités (qui ne mangent pas trop de pain)semblent nécessaire au moral... Bref ce n'est pas tellement le sujet ici!
Est-ce vraiment pour la publicité? Au point où nous en sommes dans le département, je crois que ce genre de publicité nous serait aussi inutile que l'acharnement à investir des millions d'euros dans le domaine touristique en croyant que cela va nous relever (au risque de me faire encore une fois reprendre par des malveillants incapables de s'exprimer ici!)...