Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

jeudi 24 décembre 2009

Noël : les temps changent, les menus aussi !

Depuis l’extraordinaire coup marketing tenté et réussi dans les années 1930 par la firme américaine Coca-Cola, le Père Noël et son traîneau ont remplacé Saint Nicolas et son âne. La nuit du 24 au 25 décembre est ainsi devenue celle où les cadeaux, pour le plus grand bonheur des enfants, arrivent au pied du désormais incontournable sapin. Pour les adultes, au-delà de la traditionnelle messe de minuit qui reste un des rares moments où les églises se retrouvent pleines à craquer, elle est devenue synonyme de retrouvailles familiales autour d’une table plus richement garnie qu’à l’habitude. C’est le réveillon, dont l’attente permet de supporter ces terribles journées au cours desquelles la nuit progresse inexorablement au détriment du jour, qui a toujours reposé pour être un succès sur le menu suivant :


Hélas, cette année, les choses risquent fort de se passer différemment dans notre département ! Pourquoi, êtes-vous certainement en train de vous demander en pensant qu’il n’y a aucune raison de changer une tradition si bien admise ? A cause de la crise économique, bien sûr, cette conséquence des excès du capitalisme financier mondialisé qui a touché de plein fouet l’industrie de la sous-traitance automobile, sur laquelle repose une part importante de l’économie ardennaise, et à un degré moindre les autres branches d’activité. A cause aussi de la politique néo-libérale du gouvernement dont on voit maintenant qu’elle rogne insidieusement les revenus des ménages, tout en multipliant non les petits pains mais les licenciements et les salariés victimes de chômage partiel. Pour le MRC 08, le menu de Noël 2009, concocté par le duo Sarkozy-Fillon, aura donc un goût amer que l’on peut résumer ainsi :

Impôts salés à volonté
(hors bénéficiaires du bouclier fiscal)
Libertés grillées
(au choix : vidéo surveillance ou vidéo protection)
--------------------------------------------------
Assiette de promesses soufflées
Gratinée de revenus allégés
--------------------------------------------------
Salade de baratin façon Rethel
Plateau de chômage, accompagné de son CTP
--------------------------------------------
Flambée des prix
Gelée de crédits
(TVA allégée pour le restaurateur)

Quant aux enfants, il leur faudra retrouver les vertus de l’imagination et s’imprégner du fait que, dans l’économie qui se développe, le virtuel est plus important que le réel !


Aucun commentaire: