Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

dimanche 9 décembre 2007

Lettre ouverte aux parlementaires ardennais

Madame, Messieurs,
Un nouveau traité - dit traité de Lisbonne - vient d'être approuvé par les dirigeants européens suite au rejet du projet de traité constitutionnel par la majorité des électeurs français et néerlandais lors des referendums de mai et juin 2005. Le parallélisme des formes, cher à tous les républicains sincères, impose que ce soit le suffrage universel qui tranche à nouveau par referendum.
Sur un sujet qui a tant d'influence sur la vie de chacun et sur l'avenir de la France, l'organisation de ce referendum est une exigence démocratique majeure. C'est aussi une nécessité pour la construction européenne qui doit être fondée sur l'adhésion des peuples et la souveraineté populaire.
En tant que parlementaire, vous avez la possibilité, et en tant que représentant de la population ardennaise qui a voté à 63% pour le NON le devoir d'exiger du président de la République qu'il organise ce referendum qu'attendent la majorité des Français. Il suffit en effet que 2/5 des parlementaires, quelle que soit leur appréciation sur le nouveau traité, vote contre la révision de la Constitution pour que le recours au referendum devienne indispensable avant toute ratification.
De nombreux élus ont déjà annoncé qu'ils se prononceraient contre la révision de la Constitution par la voie parlementaire pour satisfaire cette exigence démocratique, notamment en signant l'appel du Comité national pour un referendum.
Le MRC-08 vous demande donc la position que vous comptez prendre sur cette question en espérant que vous entendrez l'exigence du peuple français qui demande seulement le droit de se prononcer librement et souverainement sur ce nouveau traité.

Aucun commentaire: