Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

dimanche 30 décembre 2007

Traité de Lisbonne : la non-réponse de Benoît Huré


Après la réponse de Philippe Vuilque au courrier envoyé par le MRC-08 à chacun des parlementaires ardennais, voici celle de Benoît Huré, sénateur UMP et président du Conseil général :

Monsieur,
Votre courrier relatif au traité de Lisbonne m'est bien parvenu.
Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à la question européenne.
Je ne manquerai pas de vous tenir informé des suites qui seront apportées à la question de la ratification de ce traité.
Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

Soyons positif : c'est un courrier signé de la main de Benoît Huré! C'est déjà mieux qu'en 2005 lorsque son défunt prédécesseur avait ignoré notre courrier sur les suites constitutionnelles à apporter après le Non au référendum. Maintenant, il faut bien aussi être réaliste : cette réponse ne correspond pas à la question qui lui avait été posée. C'est une non-réponse, à laquelle deux interprétations sont possibles : soit notre question avait été mal formulée et c'est en partie de notre faute si elle n'a pas été comprise, soit elle était trop bien formulée, au point de mettre dans l'embarras le président de l'exécutif départemental. S'il nous fallait une preuve que sur cette question on cherche à étouffer toute forme de débat, à quelque niveau que ce soit, il nous semble que nous l'avons...

Aucun commentaire: