Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

dimanche 13 janvier 2008

Canton de Givet: la Droite abat ses cartes!

Depuis plusieurs semaines, un suspense insoutenable tenait en haleine les habitants du canton de Givet. Qui serait le candidat de la Droite aux élections cantonales des 9 et 16 mars prochains? 2 noms étaient souvent cités: Bernard Dekens, maire de Vireux-Wallerand, suppléant de Boris Ravignon lors des dernières législatives qui avait déjà été candidat en 2001 et Claude Wallendorff, maire de Givet et directeur de la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse. Chacun ayant des atouts à faire valoir, l'UMP avait prudemment décidé de retarder son choix afin de permettre la conclusion d'un accord local.
La réponse à ce choix cornélien est tombée aujourd'hui à l'occasion de la cérémonie des voeux du maire de Givet. Soyons honnête, la cérémonie était très bien organisée. Claude Wallendorff, galamment accompagné, a accueilli les participants dans le hall de l'espace de spectacles "le Manège" et l'école municipale de musique les a fait patienter les 45 minutes qui ont été nécessaires pour que la grande salle Louis Jouvet soit comble. A en croire certains commentaires, une telle affluence n'était pas habituelle. Un évènement important se préparait-il donc? Peut-être, mais pas dans l'immédiat puisque la cérémonie des voeux a débuté de façon très classique: après un morceau de batterie interprété par un jeune Givetois vainqueur cette année d'un concours national, le 1er adjoint Gérard Delattre s'est déclaré fier du travail accompli pendant 7 ans et a adressé les voeux de la municipalité au maire avant de faire part de sa reconnaissance particulière à la communauté de communes sans laquelle "la survie de Givet serait une gageure". Gérard Tassin a ensuite apporté un remerciement appuyé au personnel communal, puis il a donné le coup d'envoi d'un montage vidéo de très grande qualité retraçant les réalisations de l'année 2007: on a ainsi pu voir dans l'ordre les actions sportives, les travaux, la lutte contre les inondations, la vie scolaire et para-scolaire, les mesures sociales, les réalisations économiques (et oui, vous avez bien remarqué: en 6ème position seulement!), les chiffres mirobolants de l'activité touristique ( 309 nuitées au relai VTT, 610 navires à quai, 1323 visiteurs à la pointe est du fort de Charlemont, environ 4.500 nuitées au camping municipal), les efforts d'urbanisme et enfin l'ensemble culture-festivités.
L'hôte du jour, Claude Wallendorff, est alors entré en scène, au propre comme au figuré. Très à l'aise en faisant les 100 pas sur l'estrade, il a commencé par les remerciements d'usage. Nous avons ainsi appris la présence dans la salle des sénateurs UMP Benoît Huré et Marc Laménie et d'un nombre important de maires de la Pointe. Par contre, ni le député Philippe Vuilque, ni la conseillère générale Michèle Marquet n'avaient fait le déplacement. Puis, il s'est félicité de la bonne fin d'année 2007 qui a vu la commune bénéficier de 400.000 euros supplémentaires au titre du FDPTP avant de tracer les priorités des années à venir: la lutte contre les inondations, l'emploi, la stabilisation de la population et le renforcement du lien social. Enfin, il s'est risqué à dévoiler le "trèfle à 4 feuilles", c'est à dire les extensions que Givet devrait connaître à l'avenir dans les 4 points cardinaux.
Que d'ambitions, êtes-vous certainement en train de penser! Mais pourront-elles être tenues? Pour Claude Wallendorff, cela ne fait aucun doute puisqu'il possède une arme irrésistible: ses accointances avec Benoît Huré, le président du Conseil général, et avec le reste de la majorité départementale qu'il considère comme étant suffisantes pour débloquer tous les dossiers en souffrance. Il suffit simplement de les activer. Comment? En se présentant aux élections cantonales, bien sûr! Le maire de Givet, par ailleurs candidat soi-disant apolitique aux municipales, sera donc le candidat de la Droite dans le canton. Les choses sont maintenant claires, la population peut arrêter de retenir son souffle et ses adversaires de Gauche, dont Laurent Bouvier pour le MRC-08,ont désormais tout le loisir nécessaire pour peaufiner leurs arguments...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Claude Wallendorff est effectivement un adversaire de taille mais le MRC a l'habitude... il en a mis K.O. un certain nombre, à Belfort et ailleurs... bonne chance donc à Laurent dans sa campagne.