Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

samedi 5 janvier 2008

Traité de Lisbonne: la réponse toute en nuances de Marc Laménie


Tout le monde a des idées préconçues en tête. Parmi elles, dans le domaine politique, une des plus répandues est que les députés sont plus actifs que les sénateurs qui seraient des hommes politiques achevant leur longue carrière en goûtant un repos bien mérité dans le sympathique cadre du Palais du Luxembourg. Les sénateurs ardennais viennent de prouver que cette image est fausse puisqu'après Benoît Huré, c'est Marc Laménie qui a répondu avant les députés Bérangère Poletti et Jean-Luc Warsmann à notre courrier relatif au mode de ratification du nouveau traité européen. Voilà ce qu'il écrit:

Monsieur,
J'ai bien reçu votre courrier en date du 9 décembre, par lequel vous me faites part de vos réflexions et remarques à propos de l'adoption du nouveau traité européen.
Je suis sensible à vos remarques en ce qu'elles attestent d'un réel souci, et de la cause européenne, et du principe démocratique d'adoption des textes supranationaux.
Je pense toutefois que l'importance de l'enjeu est avant tout dans le contenu du projet de traité qui façonne une nouvelle réalité européenne dans laquelle la France a toute sa place et où les équilibres internationaux seront davantage pris en compte, notamment via les parlements des pays signataires.
C'est à ce titre que les Assemblées, composées de représentants élus ont, semble-t-il, une réelle légitimité à ratifier le texte proposé.
Toutefois, étant respectueux du débat démocratique, je souhaite que l'information et la communication soient, en tout état de cause, les éléments essentiels et prédominants dans la signature de ce nouveau traité qui ne sera effectif qu'avec l'adhésion de tous et de chacun aux valeurs qui le guident.
Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.
Cordialement

C'est une merveille d'équilibre, une démonstration parfaite de la pensée d'un esprit qui, malgré son adhésion récente à l'UMP, est resté fondamentalement centriste. Cependant, pour ceux qui ne seraient pas initiés aux subtilités de l'art politique, le MRC-08 estime de son devoir de procéder à un résumé plus accessible: le sénateur Marc Laménie votera la modification constitutionnelle qui permettra de ratifier le traité de Lisbonne par la voie parlementaire tout en souhaitant que ce déni de démocratie passe inaperçu derrière un rideau de fumée médiatique et qu'il soit accepté a posteriori par des citoyens que l'on aura privé de leur moyen d'expression. Bref, le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière à la fois! Cela risque d'être difficile à obtenir et pour tout dire, nous ferons tout ce que nous pourrons pour que ce soit impossible. Toutefois, nous savons gré à Marc Laménie de s'être comporté en représentant respectueux de toutes les composantes de la population ardennaise en étant le 1er parlementaire du département à nous fournir une réponse complète et argumentée.

Aucun commentaire: