Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

dimanche 31 mai 2009

Une petite nouvelle en parallèle par le Cond'autryen Louis Hasa


"Autrefois, soleil levant, au temps du début du règne de Louis le quatorzième, par malversations, le trésor royal était mal tenu par un super surintendant, un certain Nicolas Fouquet, vicomte du Veau d’or, qui usa d’excipients pour renflouer … surtout sa cassette personnelle aux fins d’entretenir son château et sa clientèle. Or, dans les armoiries familiales nobiliaires, en cœur de blason, figurait un fouquet (à l’époque autre nom familier du vif –argent dit encore écureuil), que le présomptueux vaniteux, au dessous, fit rehausser de la devise « quod non ascendet ? », ce qui signifie « jusqu’où ne montera-t-il pas ? ».

De cette très historique affaire, il se dégage une morale. Jugé, condamné à mort, mais gracié par le Magnanime, le « présomptué » animal monta en cage, au fort de Pignerol, pour y pédaler dans sa scoumoune, pendant 20 années jusqu’à 65 ans. Certains auteurs avancent que masque d’or s’était transformé en fer. Et ce n’est pas la Corneille, perchée sur une Racine, qui, Boileau dans La Fontaine, contredirait cette morale.

De nos jours, voici qu’un autre Nicolas du Fouquet’s s’ingénie à piquer les glands dans les petits bas de laine des « gens » de la France d’en bas pour, après les avoir métamorphosés en noisettes (caviar), en garnir les vastes bas de soie de sa clientèle, personnages connivents de la jet-set et autres habitués du yacht de Bol-auré, qui, aux chants élyséens dansent la passacaille entre racailles. N’osant risquer un seul Bouton de calotte, la bonne moralité voudrait que le fort de Brégançon se substitue au précédent, par procurateur interposé. A moins que d’un seul coup d’un seul, tous les titulaires de Livret A (B, Codevi, …) ne retirent leurs économies pour mettre le failli en face de caisses vraiment vides."

Aucun commentaire: