Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

dimanche 17 janvier 2010

Ardenne Rives de Meuse : l'utilité du "Taxi à la carte" encore renforcée


La Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse est une collectivité très riche grâce aux retombées fiscales de la centrale nucléaire de Chooz qui est implantée sur son territoire. Parfois, elle utilise ses moyens financiers considérables de façon très contestable, comme par exemple lorsqu'elle cherche à impulser envers et contre tout une activité touristique en construisant des équipements pharaoniques qui se révèlent de véritables gouffres à deniers publics. Mais il lui arrive aussi de mettre la main à la poche pour créer des dispositifs dont l'utilité ne fait aucun doute. Parmi eux, le plus récent est le service "Taxi à la carte", imaginé dès 2001, mais inauguré seulement en octobre 2008 après qu'un laborieux accord soit intervenu avec la Préfecture sur les critères sociaux à y intégrer.

Partant du constat que le chemin de fer ne dessert pas toutes les communes de l'intercommunalité et qu'il n'y a pas systématiquement des trains qui passent lorsque les gens en ont besoin, ce dispositif permet un accès facile au transport par taxi. Comment ? Grâce à un accord entre la Communauté de communes et les 7 artisans taxis installés sur son territoire qui stipule qu'une course effectuée dans l'intercommunalité intra-muros, payée évidemment par le client, sera ensuite remboursée par la Communauté de communes à l'exception d'un forfait de 3 euros. Cette générosité concerne 2 catégories de personnes : celles âgées d'au minimum 65 ans, n'ayant pas de véhicule ou de permis de conduire ou étant dans l'incapacité de conduire pour raison médicale avérée ; celles bénéficiant du RMI ou de l'ASS, inscrites au PLIE, dans le cadre de leur parcours de retour à l'emploi.

Pour limiter les abus, les déplacements pris en charge doivent être supérieurs à 500 mètres, sauf pour les personnes à mobilité réduite dûment identifiées. Par exception, les trajets hors Communauté de communes peuvent faire l'objet d'un remboursement en cas d'urgence approuvée après coup, comme par exemple pour se rendre à la pharmacie de garde lorsque celle-ci est située à Revin. Les esprits chagrins trouveront certainement que ce dispositif n'est pas parfait, puisqu'il ne fonctionne que du lundi au samedi de 07h00 à 19h00, qu'il ne peut être utilisé que 50 fois par an et par foyer, et qu'une course correspond à un aller-retour uniquement si le délai d'attente entre l'aller et le retour est inférieur à une demi-heure. Mais pour le MRC 08, c'est une réelle avancée sociale en faveur des personnes les plus fragiles qu'il convient de saluer, d'autant que le dispositif vient de connaître une amélioration notable avec l'extension depuis le 15 janvier du service aux déplacements jusqu'à l'hôpital de Dinant et les médecins spécialistes de Beauraing, 2 localités situées en Belgique mais nettement mieux loties que la Pointe dans le domaine médical.

Aucun commentaire: