Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

dimanche 3 janvier 2010

Le chiffre du jour !


Depuis 2008, motivée par un souci évident d'économie, l'INSEE a renoncé à procéder à un recensement exhaustif de la population française. A la place, elle a décidé de recourir à des enquêtes de recensement annuelles portant sur un cinquième des communes de moins de 10.000 habitants et sur 8 % des habitants de celles dépassant ce seuil. Cette nouvelle méthode permet de calculer chaque année des populations légales actualisées, à partir des données collectées au cours de 5 dernières années, qui portent le millésime de l'année du milieu de la période de référence. C'est ainsi qu'ont été déterminées pour la 1ère fois, dans les premiers jours de 2009, les populations légales 2006 utilisées pour l'application d'environ 350 textes législatifs et réglementaires, dont ceux fixant le montant des différentes dotations des collectivités territoriales et des indemnités des élus locaux. Une information essentielle donc pour nos décideurs politiques, qui vient d'être réactualisée puisque l'INSEE a publié hier les populations légales millésimées 2007 qui serviront de référence à partir du 1er janvier 2010.

Que faut-il en retenir ? Au-delà de la poursuite de la baisse de la population du département qui confirme les difficultés économiques et sociales dont chacun peut se rendre compte au quotidien, les plus optimistes diront le maintien de la population de Charleville-Mézières, de Sedan et de Fumay au-delà respectivement des seuils de 50.000, 20.000 et 4.000 habitants. Les plus pessimistes préféreront retenir que la population de Revin est tombée sous les 8.000 habitants, celle de Givet sous les 7.000 et, pour les amateurs de petite bourgade en bordure de Meuse, qu'Aubrives s'éloigne encore un peu plus du seuil des 1.000 habitants avec seulement 936 âmes contre 959 l'année précédente. Quant au MRC 08, il considère pour sa part que la principale information est la nouvelle population totale de Vireux-Wallerand : 1.991 habitants au lieu de 2.008 ! 17 personnes en moins, ce n'est a priori pas beaucoup, mais d'un point de vue symbolique, cela enlève à la commune son statut de ville. Surtout, d'un point de vue financier, c'est une catastrophe puisque le seuil pour être éligible aux voiries d'intérêt communautaire dans la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse, dont le maire de Vireux-Wallerand est par ailleurs le président, est fixé à 2.000 habitants. De là à penser que les travaux d'embellissement qui se sont multipliés ces dernières années dans cette commune vont connaître un sérieux ralentissement, il n'y a qu'un petit pas à franchir ... sauf bien sûr si le seuil d'éligibilité aux voiries d'intérêt communautaire était prochainement abaissé !

1 commentaire:

Ophélie a dit…

Ah mais nous y voilà! Ceci explique cela... Mr Dekens s'empresse de faire débuter les travaux Place des Tries (qui depuis quelques jours se retrouve dénudée de ses arbres centenaires) puisque l'an prochain il devra endetter le commune s'il veut avoir de belles routes dans son magnifique village extraordinairement fleuri! Allez! Vite Monsieur le maire, trouvez nous une ou deux familles (aisées de préférence, cela fera quelques voix de plus: c'est tout bénef!)...
Oh! Que j'aimerai assister aux voeux du maire, non pas pour lui serrer la main (je n'ose même pas envisager la bise!), mais pour écouter le discours qu'il va tenir aux priviligiés du village qu'il va faire gaver de petits fours et alcooliser de champagne de façon à ce que ceux-ci gobent tout ce qu'il débitera comme approximations et aberrations lors de cette soirée "bobo"!
Le chiffre du jour, pour Wallerand c'est le chiffre d'adieu à l'embellissement superificiel d'un village à majorité peuplé de modestes gens; même si de nouveaux quartiers, dans les hauteurs du village, ont rapidement pris le nom de "quartiers des riches" dans la bouche de certaines personnes (dont je fais partie d'ailleurs!), qui d'ailleurs depuis quelques semaines bénéficient d'un éclairage et d'une route goudronnée dignes d'un boulevard!
Vivement l'an prochain: Mr Dekens pleurera-t-il cette subvention ou modifiera-t-il les conditions à l'obtention de cet argent, son statut le lui permettant certainement?
Et bien même si je suis viroquoise, l'embellissement du village n'est pas pour moi à prendre comme une priorité car un village beau n'est pas forcément un village épanoui! Tout le monde sait que l'apparence est souvent très trompeuse, or Mr Dekens joue beaucoup sur les apparences...