Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

samedi 27 février 2010

Aubrives : l'UMP est venue prêcher la bonne parole


Une fois n'est pas coutume, on a fait hier soir à Aubrives de la politique, de la vraie, grâce à la tenue d'une réunion-débat par 3 candidats figurant sur la liste départementale de l'UMP pour les élections régionales. Le trio, mené par Bernard Dekens, maire de Vireux-Wallerand et président de la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse que le peut déjà appeler Monsieur le Conseiller régional eu égard à sa 3ème place sur la liste et au scrutin en vigueur (la proportionnelle avec prime de 25 % pour la liste arrivée en tête !), et complété par la représentante du Nouveau Centre Thérèse Girard et par le conseiller municipal rocroyen Xavier Dauchelle, s'est exprimé devant une petite vingtaine de personnes particulièrement attentives. Sans surprise, c'est Bernard Dekens, le mieux placé sur la liste, qui a tenu le crachoir. Après avoir passé en revue les qualités qu'il trouve à Jean-Luc Warsmann, sa tête de liste régionale, parmi lesquelles il a insisté sur sa disponibilité, sa capacité de travail et son refus du fatalisme, il a affirmé que "la vallée de la Meuse ne peut continuer à glisser comme elle le fait aujourd'hui". Pour la maintenir en vie, il a martelé que la solution consistait à faire du développement économique la priorité des priorités du Conseil régional, alors qu'aujourd'hui cette compétence ne bénéficie que de 5 % du budget régional.

Puis, après avoir rappelé que cet axe stratégique serait financé, dans le cadre d'un budget constant, par des économies de fonctionnement grâce notamment à la suppression des doublons administratifs, il a donné quelques exemples de mesures envisagées : la suppression de l'obligation de créer au minimum 5 emplois pour bénéficier d'une avance remboursable de la région, le développement de la filière bois ou encore le soutien au développement durable par la mise en place de partenariats public-privé pour équiper de centrales hydro-électriques les 14 barrages de la vallée de la Meuse qui sont sur le point d'être refaits. Ensuite, il a mis l'accent sur la formation, en promettant de favoriser l'apprentissage grâce au système "une entreprise, un apprenti", et il a dressé la liste des infrastructures qu'il considère prioritaires, à savoir la branche ouest du Y ardennais avec une liaison rapide entre Rocroi et Fumay, le port de Givet, la ligne Givet-Dinant qu'il considère comme le chaînon manquant de la ligne Reims-Namur et les lycées qui n'ont pas encore été rénovés comme celui de Revin. Enfin, il a conclu son propos en affirmant qu'il serait vigilant sur la sauvegarde du lycée de Givet, sur le développement de la recherche à Charleville-Mézières (on peut toujours rêver !) et sur le maintien d'une activité industrielle dans la vallée de la Meuse.

Après quelques mots de ses colistiers, la parole a été donnée au public. L'un des premiers à s'exprimer a été Gilbert Leclercq, notre bon maire, qui, après s'être fait remarquer en arrivant près d'un quart d'heure en retard, a démontré son étroitesse de vue et sa méconnaissance de l'enjeu de l'élection en demandant quelles mesures seraient prises pour que la commune d'Aubrives bénéficie de compensations qu'il estime légitimes étant donné qu'elle n'a reçu que 30.000 euros de subventions du Conseil régional au cours des 10 dernières années. Poliment, Bernard Dekens a d'abord noyé le poisson, en promettant la mise en place d'un fonds de solidarité pour les Ardennes et la Haute Marne, avant de dévoiler au détour d'une réponse à la question d'un autre membre du public sa véritable position en affirmant que la région ne subventionnerait plus les voiries communales. Puis, les interventions se sont enchaînées et j'en ai profité pour poser 4 questions : quelle part du budget régional serait affectée au développement économique en cas de victoire de la liste de Jean-Luc Warsmann ? La proposition de Jean-Paul Bachy de porter le montant de la carte lycéo de 85 à 100 euros pourrait-elle être reprise à sa compte par la liste UMP ? La mise en place d'un réseau de transport par bus est-elle envisageable pour mieux mailler le territoire qu'avec les seuls TER ? Dans l'hypothèse où le projet de reconstruction du lycée de Revin serait maintenu à l'identique, quelles mesures seraient envisagées pour assurer la pérennité du lycée de Givet ?

La réponse à la 1ère question a été difficile à obtenir, mais après avoir eu droit à une longue digression sur la future fiscalité régionale, j'ai enfin pu comprendre que le chiffre serait compris entre 15 et 20 %. Pour les 2 suivantes, le propos a été plus clair : non, car la priorité dans le domaine de la formation sera donnée à l'apprentissage, et oui étant donné que l'intermodalité sera à l'avenir le socle incontournable de tout système de transport. Quant à la 4ème qui portait sur un sujet visiblement bien maîtrisé, ce fut la mise en place de formations supérieures courtes axées sur le néerlandais et les métiers liés au nucléaire, ce qui suppose bien sûr la construction d'un internat pour héberger les étudiants qui viendront inévitablement de loin. Enfin, le dernier à s'exprimer a été Alain Vandevelde, ancien maire d'Aubrives puis de Givet et ancien conseiller général, qui a élevé les débats en demandant aux candidats leur position sur l'exigence de l'Union Européenne de produire 10 % de biocarburants d'ici à 2020, sur la possibilité d'introduire une clause éthique dans les appels d'offres internationaux de la région, sur le maintien de l'aide régionale en faveur du développement international et sur la mise en place d'un lobbying à Bruxelles. Ces questions pointues n'ont pas toujours trouvé de réponse, mais je dois reconnaitre que dans l'ensemble, les candidats se sont montrés clairs et se sont efforcés d'argumenter sans recourir à la traditionnelle langue de bois. Un bon point pour eux, d'autant qu'ils ont fait l'effort d'aller au plus près des électeurs en organisant une réunion publique dans notre commune dont la population n'atteint même plus les 900 habitants !
LB

Aucun commentaire: