Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

jeudi 11 février 2010

La phrase du jour


"C'était pour rendre service à la salariée concernée que le rendez-vous a été fixé devant la Préfecture", tels sont les mots prononcés par le responsable ardennais de TFN, le géant de la prestation de services aux entreprises qui réalise grâce au travail de plus de 40.000 salariés un chiffre d'affaires supérieur à 600 millions d'euros, pour justifier la tenue d'un entretien préalable à licenciement ("le rendez-vous") sur le trottoir jouxtant les grilles de la Préfecture ("devant")! Dans ce secteur d'activité où la vulnérabilité du personnel recruté est entretenue par la précarité des contrats proposés, tout le monde sait que la morale et le respect du code du travail ne sont pas des vertus cardinales. Mais de là à procéder à un acte aussi important qu'un entretien préalable à sanction pouvant aller jusqu'au licenciement dans un lieu hautement public au vu et au su de n'importe quel passant, il y a plus qu'un pas, il y a un gouffre inadmissible pour toute personne attachée au respect de la loi en général et à la dignité humaine en particulier. Quant à la proposition du responsable de TFN d'améliorer, à la demande de la salariée, la confidentialité de l'entretien en le réalisant dans sa voiture garée un peu plus loin au pied d'un immeuble HLM, elle ne rend en rien la démarche plus acceptable pour le MRC 08.

Bravo donc au truculent sexagêneur du microcosme politique carolomacérien, Jean-Charles Van Bervesseles, d'avoir rendu publique cette information qui est loin d'être un simple fait divers. Merci au journal "l'Ardennais" d'avoir largement relayé cette ignominie dans les colonnes de son édition de hier. Et bien sûr, honte à celui qui a eu recours à un procédé aussi abject ainsi qu'à ceux, plus haut placés dans l'entreprise, qui ont créé les conditions permettant une telle dérive.

1 commentaire:

jcvb a dit…

nous sommes tous des quadra,quinqua ou sexageneurs !!! le principal , c'est de diffuser les informations au service de la justice sociale et de l'intérêt général ! Cordialement ; jcvb