Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

dimanche 23 janvier 2011

Aubrives : des voeux maladroits et inconsistants !


Que fait-on le 21 janvier ? Lorsqu'on est royaliste, depuis 218 ans, on commémore avec une larme perlant de l'oeil droit la décapitation de Louis XVI par les infâmes révolutionnaires. Lorsqu'on est communiste, ce qui tout de même plus fréquent, on commémore depuis 87 ans avec une larme perlant de l'oeil gauche la mort de Lénine. A Aubrives, cette année, on n'a fait ni l'un ni l'autre puisqu'un grand spectacle était organisé à la salle du Foyer pour Tous : les voeux du maire ! Annulée entre autres dans les communes voisines de Chooz, où la municipalité a eu l'excellente idée de verser aux Restos du coeur les sommes qui y étaient habituellement consacrées, et de Hierges, où des actions intéressant plus directement la population ont été préférées, cette cérémonie a été maintenue dans notre village. Devant une salle certes bien remplie mais moins que l'année dernière, devant un parterre où les personnalités brillaient par leur absence à l'exception notable de Bernard Dekens, conseiller régional et Président de la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse, et de Marcel Vigneron, son 1er adjoint à l'intercommunalité, notre bon maire, Gilbert Leclercq, nous a gratifiés de son show annuel.

Conformément à une tradition bien établie, il a commencé par souhaiter ses meilleurs voeux pour l'année à venir à toute l'assistance. Puis, il a remercié, avec une sincérité que beaucoup savaient être uniquement d'apparence, toutes les associations villageoises pour leur dynamisme en faisant remarquer au passage qu'elles accueillaient un nombre non négligeable de personnes venant de l'extérieur. Il en a profité pour rendre un hommage appuyé au partenariat avec l'association viroquoise Le Lien, qui s'occupe notamment de l'accueil péri-scolaire et de la gestion de l'alsh pendant les périodes de vacances, mais par contre il n'a eu aucun mot pour le personnel communal. Ensuite, il a rappelé les quelques actions réalisées dans notre commune au cours de l'année passée : la réfection de la rue Votion et de la rue de la Brasserie avec l'enfouissement du réseau électrique, la réalisation d'un parking en lieu et place de 2 habitations qui ont été détruites, la mise en service de l'aire de jeux pour les enfants les plus jeunes, la construction de 2 rampes d'accès à la Meuse pour renforcer la sécurité incendie du village ainsi que de l'usine Magotteaux et la rénovation des vestiaires du club de foot.

Notre bon maire a enfin terminé son allocution en dévoilant les actions qui seront menées à bien en 2011 : la finalisation du plan communal de sauvegarde, la révision du plan local d'urbanisme, la poursuite des études en cours ... et surtout l'urbanisation éventuelle de la zone de Terre Querelle avec la construction de 30 pavillons, dont 20 pour les agents de la centrale nucléaire de Chooz, d'un pôle scolaire et d'une salle polyvalente à vocation sportive. Une vraie "ville" nouvelle qui modifiera considérablement la vie de notre commune, notamment en vidant le coeur du village des cris des enfants des écoles maternelles et élémentaires, mais qui coûtera cher, très cher. Un appel à l'octroi de SUBVENTIONS auprès des différents financeurs a donc été lancé, avec un argument massue certainement inspiré des publicités de l'Oréal : "parce que nous le méritons ". Avec des recettes de fonctionnement par habitant 2 fois supérieures à celles d'une commune appartenant à la même strate et une capacité d'autofinancement 4 fois supérieure, il fallait oser, Gilbert Leclercq l'a fait et le ridicule ne l'a pas tué ! il a alors conclu en oubliant les règles protocolaires élémentaires (Bernard Dekens n'a pas été invité à s'exprimer) et en proposant à chacun de rester pour discuter dans la convivialité.

Et la désormais traditionnelle orgie d'après-voeux, êtes-vous certainement en train de vous demander, a-t-elle eu lieu ? Si l'on en juge par ce qui s'est passé dans la salle du Foyer pour Tous, il faut répondre par la négative puisque, si le champagne, les petits fours et les mignardises n'ont pas manqué, leur distribution s'est arrêtée assez tôt. Mais c'était hélas pour mieux continuer en petit comité dans un lieu plus discret, la salle de spectacles Bernard Maillard où des tables pour une cinquantaine de personnes avaient été installées sur la scène. Jusqu'à quelle heure ? Comme d'habitude, c'est à dire l'heure du laitier comme on disait autrefois ou celle à laquelle d'après Jacques Dutronc Paris s'éveille, autrement dit entre 5 et 6 heures du matin ! Une preuve comme une autre que les mauvaises habitudes se prennent vite, surtout lorsqu'on a une conception particulièrement réductrice de l'intérêt général...
LB

8 commentaires:

vigie08 a dit…

sa a mis du temp mais il est quant meme arrivé se conte rendu. Comme d'habitude, y a pas grand chose de bon. Pas de savoir vivre et seulement des promesse pour 2011. a coup sur, on aura droit a rien du tout. je me demande quant s'est que les gens vons s'en rendre conte

aubrivois a dit…

Ce qui m'étonne le plus dans ces voeux, c'est qu'ils ont été terminés par la formule utilisée par le Présiedent de la République : il faudra que cette année soit "utile". Mais en même temps, il n'y a eu aucun engagement ferme sur des réalisations pour 2011. Alors, derrière les mots, à quoi aura-t-on droit réellement ?

julie a dit…

Ils ont remis ça encore une fois. Du champagne, des patisseries, des repas et tout ça sur le dos de qui, des pauvres dindons qui payent leur impots . C'est honteux de se servir comme ça dans les caisses alors qu'il y a des gens dans le village qui sont dans la misère. Pour eux, ilqs ne feront rien vu qu'ils ne pensent pas aux autres ses profiteurs

charlemont a dit…

Je pense aussi que ces gens là manquent cruellement des solutions imaginatives et des simples connaissances administratives qui leur permettrait de dénicher des subventions. Il est vrai que l'intercommunalité ne peut leur servir de relais, vu qu'ils ne semblent guère y faire que de la présence... Que les électeurs en tirent la leçon aux prochaines élections !

lucie a dit…

A Chooz, ça fait 3 ans que Madame Marquet ne fait de voeux et cette année il n'y en a pas eu à Hierges et à Foisches. La bas, on sait compter mais chez nous on dépense en veux tu en voila pour des choses qui servent à rien. Franchement, à part rincer toujours le meme groupe de soiffard et de pique assiettes, il n'y a aps mieux à faire avec notre argent

Ophélie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ophélie a dit…

A vireux-wallerand non plus il n'y a pas eu de voeux mais ce n'est que partie remise, lorsque le deuil de Monsieur Jaumotte aura été fait.... Je ne sais pas si c'était une excuse parmi tant d'autres pour ne pas avoir l'air bête face à son rival, Mr Wallendorf mais c'est assez curieux comme décision... Rendez-vous l'année prochaine! Peut-être que votre bon maire d'aubrives prendra de bonnes résolutions durant l'année et qu'à la manière dont le singe imite l'Homme, n'organisera pas une cérémonie de voeux, laquelle cérémonie, dans quelque village ou ville que ce soit, est toujours empreinte d'hypocrisie et de soif d'ivresse: les démons de minuit sommeillent en nos représentants, et ce jusqu'au bout de la nuit! C'est cela le milieu de la politique locale, petite bourgeoisie hargneuse, très peu chic, mais très assoiffée...

biloute a dit…

comme ca notre 1er magistrat a tenu son show annuel,plein de belles promesses qui ne seront pas tenues comme les 2 années précédentes!il veut aller à la chasse aux subventions mais ce n'est pas en pactisant avec le député VUILQUE qu'il aura les sous de la com com. comme ils sont beaux dans le journal Messire GILBERT entouré de ses 2 rayonnants Dauphins bien costumés.
quant aux festivités en cercle restreint c'est tout simplement scandaleux,cela ressemble plus à un repas familial élargi qu'à une soirée pour toute la population aubrivoise quand on sait que des personnes étrangéres à la commune y participait.et qui paie tout cela....bien évidemment le contribuable aubrivois.
quand donc messire GILBERT et ses 2 dauphins vont réagir et resserrer les cordons de la bourse du président des fetes qui ne sait pas compter quand ce n'est pas son argent.