Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mardi 8 juillet 2008

Canton de Givet: les élections sont-elles vraiment terminées?


Comme chacun sait, la moitié des cantons français a été renouvelée les 09 et 16 mars 2008. Parmi eux figurait le canton de Givet où 5 candidats se sont affrontés avant que Claude Wallendorff, apolitique de Droite notoire, ne remporte la victoire. Cependant, lorsque le canton dépasse 9.000 habitants, les candidats contrairement aux électeurs n'en ont pas fini au soir du 2ème tour: il leur faut encore solder les comptes, au sens premier du terme! Pour ce faire, ils ont très exactement 9 semaines pour faire parvenir à la Commission nationale compétente leurs comptes de campagne dûment vérifiés par un expert comptable. C'est le prix à payer pour pouvoir être remboursés des dépenses qu'ils ont engagées sur leurs fonds personnels ... à condition bien sûr d'avoir atteint le seuil fatidique de 5% des votants.

Le candidat du MRC-08, ayant satisfait à ces formalités en temps et en heure, a reçu hier la notification de la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques approuvant son compte de campagne. Rien d'étonnant à cela, mais on ne peut pas en dire autant de l'information contenue dans le 2ème paragraphe du courrier officiel: l'élection a fait l'objet d'une requête en annulation! En clair, cela signifie que le remboursement des sommes dues aux candidats est reporté après la décision qui sera prise par le juge administratif, ce qui n'a rien de mortel, en tout cas pour nous. Cela signifie aussi que Claude Wallendorff, même si la requête n'a pas d'effet suspensif, n'est pas encore définitivement le nouveau conseiller général du canton de Givet.

Notre intérêt pour la chose publique nous a amené à chercher à en savoir plus sur ce rebondissement totalement inattendu. C'est ainsi que nous avons appris, par une source très bien informée, que la requête porterait sur le 2ème tour. Si cette information devait être confirmée, il n'y aurait pas besoin d'être grand clerc pour deviner de qui provient la requête en question. Sur le principe, nous comprenons que ce type de démarche existe dans la mesure où il permet d'éviter des abus toujours possibles en politique ... mais dans le cas présent, nous sommes beaucoup plus perplexes. L'élection ne s'est pas jouée à quelques voix près mais à plusieurs centaines et il nous semble que la population a pu faire son choix en toute connaissance de cause. En politique comme en football, il est toujours préférable de gagner sur le terrain que de l'emporter sur tapis vert...

Aucun commentaire: