Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

dimanche 9 mai 2010

Le chiffre du jour !


1.474 ! C'est le nombre de contrats aidés accordé par l'Etat au département des Ardennes pour le 1er semestre 2010. Ce chiffre figure dans le numéro 9 en date du mois de mai de la lettre des services de l'Etat dans les Ardennes, que tout un chacun peut consulter sur le site internet de la Préfecture. Désormais appelés CUI (contrat universel d'insertion) et non plus CAE (contrat d'accompagnement dans l'emploi) ou CAV (contrat d'avenir), ces contrats pris en charge par l'Etat à hauteur de 90 % du SMIC horaire bénéficient de 3 modifications par rapport à leurs prédécesseurs : la durée maximale de 24 mois se répartit en 3 conventions renouvelables de 8 mois, l'horaire hebdomadaire est fixé systématiquement à 26 heures et le suivi destiné à favoriser l'insertion durable dans l'emploi des bénéficiaires est, au moins dans les textes, renforcé.

Que faut-il penser de ce chiffre ? A priori que c'est beaucoup puisque c'est pratiquement la moitié des 2.985 contrats aidés de toutes natures octroyés pour la totalité de l'an dernier, au plus fort de la crise économique, par l'Etat à notre département. C'est aussi l'équivalent de 10 fois les effectifs militaires du CEC de Givet, dont la fermeture récente a fait couler tant d'encre. Pourtant, le MRC 08 ne peut s'empêcher de constater que, si ces 1.474 contrats aidés correspondent à un véritable besoin social étant donné qu'ils sont déjà pourvus à hauteur de 86 %, ils représentent à peine plus de 1% de la population active des Ardennes, ce qui est très insuffisant pour espérer voir le taux de chômage dans notre département redescendre aux environs de la moyenne nationale. L'arbre a donc le mérite d'exister, mais il ne doit pas cacher la forêt constituée par la masse de l'armée de réserve du capitalisme qui ne demande qu'à faire la preuve de son savoir-faire professionnel...

Aucun commentaire: