Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

samedi 2 avril 2011

Aubrives : la rentrée culturelle a eu lieu !


Dans beaucoup d'endroits et dans la plupart des domaines, la rentrée se déroule au mois de septembre. Mais comme toutes les règles, celle-ci connaît ses exceptions. Ainsi, à Aubrives, la rentrée culturelle a traditionnellement lieu au début du printemps !

Cette année, le 1er coup en a été donné par l'association "Espace Loisirs" qui a organisé du vendredi 25 mars au dimanche 27 mars la 8ème édition de l'Esquisse. Cette manifestation, qui fait maintenant partie intégrante de la vie culturelle du village, a réuni 22 peintres qui ont exposé 146 oeuvres sous l'oeil bienveillant du maître tutélaire, Georges-Armand Favaudon, qui était présent par l'intermédiaire d'un de ses tableaux intitulé "l'Odalisque". Cette année, en plus des habituelles poteries, des oeuvres sur bois et des bijoux artisanaux, il y avait 3 nouveautés : des tableaux réalisés en chocolat (!), des émaux et la présence de 2 ateliers de peinture, à savoir Les Ateliers Créatifs du centre social Le Lien et surtout l'Aquarelle - le club local dirigé par le talentueux et très pédagogue Claude Stroppa - qui a eu besoin d'un mur complet pour accueillir les 58 peintures réalisées par 15 de ses élèves dont le talent ne demande qu'à être confirmé. Une belle exposition donc, qui a permis à la centaine d'élèves aubrivois qui l'ont visitée en avant-première d'ouvrir leur esprit à l'art tout en bénéficiant de pâtisseries offertes avec gentillesse par l'Argile Viroquoise, qui a ravi un nouveau record de 350 visiteurs venus de plus ou moins loin, mais qui n'a hélas pas eu l'honneur d'être visitée par notre bon maire qui s'est contenté d'y envoyer son ombre, le très libéral Fabien Prignon, pour le représenter lors du vernissage !

Le 2ème coup de cette rentrée culturelle a été donné le samedi 26 mars par l'association Pomme d'Api qui a présenté en soirée son 11ème spectacle dans une salle Bernard Maillard totalement remplie. Parmi les 200 spectateurs dont environ la moitié ne provenait pas du village, il y avait beaucoup d'enfants, ce qui a apporté une touche de spontanéité au spectacle, mais conformément à une désormais bien triste tradition, il n'y avait en cette heure un peu tardive ni le 1er magistrat de la commune, décidément peu soucieux d'apporter son soutien aux activités associatives, ni son 1er adjoint ! Par contre, il y avait une personnalité dont la présence n'aura échappé à personne : Claude Wallendorff, le conseiller général du canton qui faisait peu de jours auparavant les choux gras de la presse locale. Certains en ont été étonnés, mais ils l'auraient été moins s'ils avaient lu le nom du sponsor figurant sur les tee shirt portés par les membres de l'association : "les ambulances Coquet" dont tout le monde sait que Madame est la suppléante du conseiller général depuis 2008. Commencé avec 35 longues minutes de retard, le spectacle a comme d'habitude été constitué de reprises de petites saynètes comiques dans l'ensemble plutôt bien interprétées. Pour ma part, j'ai tout particulièrement apprécié la prestation de la truculente Gigi, l'icône des déambulateurs, dans "les vieux", celle de l'institutrice dans "l'académie des sous-doués" et l'extraordinaire tirade d'une des Vamps sur la "cocotte à kiki". Un regret toutefois que je sais partagé par beaucoup, la longueur du spectacle qui aurait gagné à être écourté d'au moins une heure !

Enfin, le 3ème coup de cette rentrée culturelle a eu lieu le mercredi 30 mars avec l'organisation par la mairie et le centre social Le Lien d'une après-midi récréative à la salle de spectacles Bernard Maillard. Réservée aux Anciens du village qui en avait été informés par une invitation déposée dans leur boîte aux lettres, cet instant de détente était divisé en deux parties : un spectacle folklorique présenté par Alpe, une troupe bien connue de la Vallée, et un goûter. Un programme plutôt alléchant donc, à tel point que notre bon maire, qui en était certainement à l'origine, avait cette fois daigné se déplacer pour accueillir les spectateurs. Il les imaginait d'ailleurs tellement nombreux qu'il avait fait inscrire sur l'invitation que "les places étant limitées, les premiers inscrits seront pris en priorité". Hélas, entre le rêve et la réalité, il y a parfois un pas ! En l'occurrence, ça a été un fossé voire un gouffre puisque seulement une vingtaine de personnes étaient présentes parmi lesquelles on comptait à peine une douzaine d'Anciens. L'allocution de bienvenue soigneusement préparée par le 1er magistrat a donc été piteusement prononcée devant une salle aux 9/10ème vide. Un vrai bide, dont on peut cependant espérer qu'il amènera la municipalité à s'interroger sur l'efficacité de ses actions et sur l'attitude qu'elle doit avoir vis-à-vis des associations qui ont déjà fait leurs preuves sur le terrain...

LB

6 commentaires:

vigie08 a dit…

le maire ne va jamais soutenire les assossiations du village, s'est pas nouveau. son problème s'est qu'il ne veut rien voir reussir si ce n'es pas sortie de son petit cerveau. et quand les autre réussisses il est jalou comme un pou. il prefere detruire au lieu d'aidé

aubrivois a dit…

J'ai bien connu plusieurs maires dans le village et j'en ai fréquenté beaucoup d'autres qui dirigeaint d'autres communes, mais c'est la premiere fois que je vois un maire qui montre si peu d'intéret aux associations de son pays. S'il ne s'intéresse pas à ce que font ses administrés, on peut se demander s'il les représente vraiment.

charlemont a dit…

Mais que fait le maire de ses journées, et surtout de ses soirées ? Mérite t-il les indemnités qui lui sont (trop ?) généreusement versées ? Un sculpteur local ne pourrait-il le représenter en pied, un poing rageur tendu vers l'horizon et la menace du mrc-08, cela le ferait peut-être venir à l'inauguration ?
Je crains que toutes ces questions ne restent sans réponse jusqu'à la prochaine élection.
Enfin, il y a des associations dynamiques à Aubrives, c'est très bien d'autant que toutes les communes de cette taille ne peuvent pas en dire autant.

julie a dit…

On a jamais vu le lien faire une activité gratuitement. Est-ce qu'on pourrait savoir combien ça a couté à la commune la petite après midi récréative ? Même pour 20 personnes, je suis sure que ça n'a pas du être donné

lucie a dit…

Un succès pour l'Esquisse, Ok mais pour Pomme d'Api c'est à voir. Plus de la moitié de la salle qui venaient d'ailleurs que du village et beaucoup d'enfants, c'est pas terrible. A mon avis, même si la clique d'aujourd'hui ne vaut pas mieux, la clique d'avant n'est pas prète de revenir à la mairie et c'est tant mieux

charlemont a dit…

I have a dream : suite au message de Lucie, j'ai rêvé qu'un jour Aubrives pourrait avoir une vraie équipe municipale digne de ce nom ; vous savez, ce truc étrange qui existe dans pas mal de villages français, composé de gens compétents et inventifs, soucieux du bien-être de leurs administrés, avec à leur tête un maire toujours prêt à représenter dignement la commune...