Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

lundi 13 juin 2011

Aubrives : l'impéritie de nos délégués communautaires se confirme !

Avec la fin de l’année scolaire qui approche à grands pas, j’ai retrouvé un peu de temps libre. J’en ai donc profité pour me rendre, comme tous les 6 mois, au siège de la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse afin de consulter le recueil des actes administratifs du 2ème semestre de 2010. Une vraie mine d’informations qui permet de connaître, non seulement les décisions prises pour le (bon) fonctionnement de l’intercommunalité, mais aussi l’activité des 34 délégués communautaires au nombre desquels figure, pour la commune d’Aubrives, le désormais célèbre duo de chasseurs de subventions constitué par notre bon maire, Gilbert Leclercq, et par son ombre, Fabien Prignon. Qu’y ai-je appris ? Beaucoup d’éléments intéressants sur la Communauté de communes, mais seulement trois choses bien décevantes sur nos 2 représentants !

La 1ère est que l’axiome, selon lequel lorsqu’on chasse le naturel il revient au galop, est vrai puisque nos délégués sont retombés dans un de leurs travers d’origine : la présence par intermittence ! Ainsi, sur les 7 séances tenues par le conseil communautaire au cours de ces 6 mois, Fabien Prignon a été absent 2 fois et Gilbert Leclercq 1 fois ... ce qui ne signifie pas que la conduite de ce dernier a été meilleure puisque, contrairement à son alter ego, il n’a pas jugé nécessaire lors de son "empêchement" de donner son pouvoir à qui que ce soit. Certainement que dans son esprit, personne n’était à la hauteur pour le remplacer, ni son 1er adjoint, ni une des 2 suppléantes que compte notre commune ! Pis, lors de la séance du 30 septembre au cours de laquelle il a été considéré comme étant présent, notre bon maire, peut-être saisi d’urgences à répétition, s’est éclipsé à 5 reprises, ce qui l’a empêché d’éclairer l’assemblée de ses lumières sur des sujets pourtant importants comme le découpage des territoires de santé, l’attribution du marché de la collecte des déchets ménagers ou encore l’avenir du parc TerrAltitude.

La 2ème chose notable de ce semestre est que nos délégués, dont l’influence réelle était déjà bien faible à l’intérieur de la Communautés de communes puisqu’ils avaient dû se contenter de strapontins lors de la répartition des fonctions au printemps 2008, comptent encore moins étant donné que lors du conseil communautaire du 4 août 2010, Gilbert Leclercq a renoncé à siéger à la mission locale pour l’emploi des jeunes Nord-Ardennes ... au prétexte que les horaires et les lieux des réunions ne correspondaient pas aux contraintes de son emploi du temps. Une argumentation plutôt surprenante pour un retraité, à moins que ce ne soit un écran de fumée destiné à masquer son désintérêt pour le sort de la jeunesse locale ! Enfin, la 3ème chose que j’ai apprise est que notre bon maire a piqué un coup de sang pendant la séance du 19 août lorsqu’a été avalisée l’implantation de la 4ème zone d’activités communautaire, pour laquelle Aubrives avait fait acte de candidature, à Vireux-Wallerand. Pour la 1ère fois, il s’est même essayé à développer une argumentation, ce qui en soi est plutôt louable. Hélas, elle était tellement boiteuse et tellement ignorante d’une réalité toute simple, à savoir que cette 4ème zone avait pour objectif de permettre l’extension de la scierie Lambert, installée depuis bien longtemps à Vireux-Wallerand, que le président de l’intercommunalité n’a eu aucun mal à l’envoyer sèchement dans les cordes en lui rappelant que "l’intérêt communautaire prime sur l’intérêt des communes".

Au total, entre leur moindre implication et leur unique prise de position particulièrement inopportune, nos délégués communautaires viennent encore de faire perdre 6 mois précieux à Aubrives. Une démonstration de plus, à mes yeux, de leur incapacité – à laquelle il faudra bien un jour se résoudre à mettre un terme - à faire avancer les dossiers communaux...
LB

4 commentaires:

charlemont a dit…

Et oui : le problème est de savoir si notre bon maire ferait mieux de parler ou de se taire. C'est un problème, à mon avis totalement insoluble.
L'élite de la municipalité réussit donc à faire naufrage à quai. Qu'en sera t-il lorsqu'elle aura à affronter des difficultés réelles... En tout cas, il faut lui reconnaître que Sa Sérénité sait se ménager son petit confort et un emploi du temps bien tranquille. Puisse 2014 lui accorder enfin un repos complet, sinon totalement mérité...

biloute a dit…

Le jour ,ou l'on organisera le Festival des NULS dans la Pointe,au moins le village d'Aubrives pourra proposer 2 candidats,et comme c'est engagé je pense qu'ils gagneront la 1ére place sans problémes,ils sont déjà favoris.....

aubrivois. a dit…

Pour moi, tout ça est bien triste pour le pays. Non seulement on n'avance pas parce qu'on n'obtient rien de la comcom, mais en plus on est ridicule aux yeux des autres.

le lynx a dit…

Si c'est pour dire des choses qui tombent mal à propos et se facher avec ceux qui dirigent la comcom, le choix est tout fait il vaut mieux qu'ils la mettent en veilleuse. Et surtout, il faudrait qu'ils comprennent qu'il est le temps de se mettre au travail parce que rien ne bouge dans le village. Elles sont où toutes les belles promesses qu'on a entendu?