Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

jeudi 9 juin 2011

Chevènement : "entre Ségolène et moi, le courant passe"

Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), invité de Ségolène Royal pour une université participative, a affirmé mercredi soir à Paris: "Entre Ségolène et moi, le courant passe".

Invité à parler de "la France et la République" pour cette université populaire participative de son association Désirs d'avenir à la mairie du IVè arrondissement, M. Chevènement a assuré: "Entre Ségolène et moi, le courant passe". "Je partage avec elle une autre conviction, c'est que nous ne devons pas laisser la France, le patriotisme à la droite qui s'en sert, qui l'instrumentalise à ses fins et qui s'est souvent révélée si peu fidèle à la patrie", a-t-il déclaré vivement applaudi, s'exprimant devant un panneau tricolore.

Mme Royal a été accueillie par des "Ségolène présidente!" fusant des quelque 400 personnes de l'assistance. "L'objet de cette réunion était un débat sur le projet, ce qui peut rassembler le peuple français", a dit après la réunion M. Chevènement, candidat possible à la présidentielle. Sa présence, un soutien à Mme Royal? "Chaque chose en son temps. On va regarder comment tout cela évolue. Je tiens essentiellement à faire passer des idées. C'est ce que j'ai fait modestement ce soir". "Comme vous avez vu, le courant passe même si sur le bilan énergétique nous ne sommes pas en phase", a-t-il précisé. M. Chevènement avait assuré le 4 mai qu'il serait candidat à la présidentielle et officialiserait cette décision à l'automne.

Ex-candidate à l'Elysée, Mme Royal a affirmé qu'elle accueillait "un ami fidèle, un ami engagé qui a donné énormément de son temps, de son intelligence lors de la campagne présidentielle de 2007. Si tout le monde avait été comme Jean-Pierre, sans doute que le résultat aurait été autre!", s'est-elle exclamée, chaleureusement applaudie. La présidente de Poitou-Charentes a salué "un combattant pour la France, un combattant pour la République qui n'a jamais désarmé, jamais hésité (...), jamais louvoyé". Elle a qualifié de "livre décapant" l'ouvrage que l'ancien ministre a publié récemment La France est-elle finie? et estimé que Jean-Pierre Chevènement "livre une méditation sur le destin de notre pays, rend lisible dans toute sa cohérence l'histoire de notre XXè siècle". "Oui, ce soir, nous accueillons un homme d'Etat", a-t-elle lancé, applaudie.
(dépêche AFP, mercredi 8 juin 2011, 21h18)

Aucun commentaire: