Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

samedi 3 décembre 2011

Aubrives : un conseil municipal pour pas grand chose !

Samedi dernier, jour peu commun mais susceptible de permettre à une majorité d'élus d'être présents et d'éviter ainsi les déboires connus au mois d'août, à 9h30, horaire peu commun également mais pratique pour ceux qui sont astreints sans discussion possible à des permissions de sortie limitées, s'est tenue ce qui sera très certainement la dernière réunion du conseil municipal pour cette année. A l'ordre du jour figuraient, une fois n'est pas coutume, non pas 4 ou 5 sujets mais pas moins de 18 ! Un véritable conseil donc en perspective qui, à défaut d'avoir attiré les foules, a bénéficié de la participation de 9 élus sur 15 et de l'écoute particulièrement attentive de 3 non-élus, parmi lesquels trônait celui que certains commencent à appeler ouvertement "l'éminence grise" ou le "maire de l'ombre".

Après l'adoption du procès-verbal des 3 séances précédentes, trois sujets ont fait l'objet de quelques débats. Le premier a été l'attribution au cabinet Agence 3 Arches, pour un montant de 155.750 euros, du marché de maîtrise d'oeuvre pour la réalisation d'une salle polyvalente à vocation sportive et culturelle à laquelle je me suis opposé. D'après certains dont j'ai pu entendre les persiflages murmurés mais pas assumés, ce serait parce que je suis contre le projet. Hélas pour eux, ils ont tort ! C'est seulement parce que je n'ai pas pu avoir de réponse précise à 3 questions qui n'étaient en rien anodines : pourquoi les documents distribués ne comprenaient aucun plan, même sommaire, de la construction envisagée ? Comment le coût de la salle a-t-il pu être réduit de 1 million d'euros pour une surface maintenue, elle, à 1.780 m2 ? A combien s'élèveront approximativement les coûts de fonctionnement, qui ne se limiteront pas comme notre bon maire semble naïvement le croire aux seules dépenses de chauffage, que la collectivité devra supporter pendant des décennies ? Dans ces conditions, j'ai considéré que recruter dès maintenant un maître d'oeuvre était prématuré et revenait à engager en aveugle la commune. Je l'ai refusé et j'estime que tout élu véritablement soucieux de la bonne utilisation des deniers publics aurait dû en faire de même !

Le deuxième sujet qui a donné lieu à quelques échanges a été la modification des modalités du compte épargne temps des 8 salariés titulaires de la mairie afin de leur permettre de bénéficier des opportunités apportées par le décret du 20 mai 2010. Un point on ne peut plus technique donc et qui aurait dû passer comme une lettre à la poste. Pourtant, ce n'a pas été le cas puisqu'un conseiller municipal qui fut, à l'époque où il était encore comptabilisé comme actif, militaire de carrière en a profité pour dire tout le mal qu'il pensait du travail à ses yeux beaucoup trop léger effectué par les 2 titulaires du service technique. Une sortie ahurissante et totalement déplacée qui aurait dû amener leur employeur à rétablir dans leur dignité ces salariés honteusement salis ! Ce ne fut hélas pas ce qui s'est passé puisque Gilbert Leclercq n'a pas bronché, ce qui a laissé la désagréable impression qu'il cautionnait les propos tenus par l'antisocial de service. Enfin, le dernier sujet à avoir suscité des débats a été la proposition de conclure un contrat avec une vétérinaire de Givet pour stériliser les chats sans propriétaire. A priori plutôt bonne, cette idée s'est heurtée à la crainte d'une majorité des élus présents que le coût global de cette opération de gestion de la population féline ne soit excessif, étant donné que la castration d'un mâle serait facturée 80,25 euros et l'ovariectomie dune femelle 160,50 euros. Il a donc été décidé de recenser les propriétaires de chats souhaitant avoir recours à ce procédé ainsi que les chats errants avant d'adopter une position définitive.

A part ça, le conseil municipal a pris connaissance de quelques informations, comme le rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l'eau. Il a aussi décidé d'acquérir auprès des 4 propriétaires volontaires leurs parts parmi les 23 qui constituent la place de la cantine afin de pouvoir procéder plus tard à sa remise en état. Il a reconduit à l'identique le règlement de l'affouage pour l'année 2012 et il a fait le choix, sage, de maintenir inchangée à 0,32 euro/m3 la redevance d'assainissement. Enfin, après avoir fait preuve de générosité dans l'octroi de subventions à 8 associations majoritairement non-aubrivoises, le conseil a décidé, sur proposition de l'adjoint chargé des réjouissances au coût en constante augmentation, j'ai nommé Mustafa Hassani, de suspendre à compter du 1er janvier le bus mis en place le 27 novembre 2010 pour permettre aux Aubrivois(es) de se rendre au centre commercial Rives d'Europe deux mercredis par mois. Une décision prise à la majorité, puisque j'ai voté contre étant donné qu'elle pénalise des personnes qui ont pris l'habitude d'utiliser ce service mis en place à grand renfort de tambours et de trompettes. Au total, cette séance ne fut donc pas inutile, mais elle aurait pu être infiniment plus intéressante si elle avait permis de traiter les très nombreux sujets abordés et réglés par la Commission des Travaux qui a la fâcheuse tendance à se transformer en un conseil municipal bis...
LB   

9 commentaires:

le lynx a dit…

On a donné des subventions à une majorités d'associations qui sont pas d'Aubrives alors qu'en même temps on en donne pas à des associations du village. Il y a quelque chose que je ne comprends pas. Est-ce qu'au pourrait savoir au moins qui ont été les heureux bénéficiares de la générosité du conseil ????

charlemont a dit…

Je serais encore plus sévère sur le projet de salle polyvalente : c'est véritablement se moquer du monde que de lancer un projet aussi vague, et sans aucune originalité : alors que les communes françaises(voir Signy l'Abbaye dans notre département...) se creusent justement la tête pour trouver des concepts culturels originaux ! L'organisme à qui l'on demandera des subventions ne ricanera même pas, ce serait du temps perdu...

vigie08 a dit…

moi je sais pas a qui ils ons donner des sous, mais je sais que ce soir ils était encore en train de se rincer avec nos impot à la mairie. c'est pas eux qui vons mourrir de soif

mrc-08 a dit…

Pour répondre à la question posée, les subventions ont été accordées aux associations suivantes :
- Comité des Oeuvres Sociales du personnel municipal d'Aubrives : 6.000 euros qui s'ajoutent au 4.000 déjà attribués au mois d'avril
- CATM d'Aubrives (anciens combattants) : 500 euros
- Les Magasins Réunis (Relais des Mousquetaires d'Aubrives): 1.021,50 euros
- Secours catholique : 400 euros
- La Coyenne (société de pêche) : 300 euros
- Le Souvenir Français : 200 euros
- Vivre ensemble (association qui apporte un peu de réconfort aux malades de l'hôpital de Fumay) : 500 euros
- Les Flammes du désert (association de 3 Viroquois qui organisera un rallye humanitaire au Maroc) : 300 euros
LB

Dzeta a dit…

Pendant que la salle est asser grande pour pouvoir boire le champagne payer par les habitats d'Aubrives sa devrais suffire.... pour les employer communaux je pense que c'est toujours les deux meme qui prenne...

aubrivois. a dit…

Moi, ce qui m'inquiète dans ces affaires là, c'est que le conseil municipal n'est au courant de presque rien. Miantenant, c'est la commission des travaux et le CCAS qui s'occupent de tout. C'est pas démocratique et je me demande pourquoi les autres élus laissent faire. Est-ce que ça leur plait d'être des marionnettes? Sinon, pour la sortie contre les emplyés communaux, elle ne grandit pas celui qui l'a faite, mais là je ne suis pas étonné

lucie a dit…

C'est lamentable. Il y en a qui pensent à dépenser l'argent public pour castrer les chats alors que les déco de noel n'ont meme pas été remises en état. Il y en a au moins une sur 4 qui ne marche pas. Quelle sale image du village , et en plus il y avait un an pour penser à faire ce petit travial de rien du tout

julie a dit…

Les choses s'améliorent quand meme puisque j'ai vu aujourd'hui que les décos de Noel avait été remises en bon état. Maintenant elles marchent et c'est quand meme moins ridicule quand on passe dans la rue. Comme quoi ça sert parfois de faire des reproches!!!!!!

titi a dit…

Ca y est , ils l'ont écrit dans le journal que les magouilleurs d'avant et les magouilleur d'aujourd'hui font des affaires ensemble. Je l'avais bien dit que qui se ressemble s'assemble. La clique et la mafia sont maintenant main dans la main, attention aus dégats pour les sous des contribuables, ça va faire mal.