Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mercredi 25 janvier 2012

Tout sur l’activité parlementaire de nos députés en quelques clics !

Parmi les maladies qui gangrènent les démocraties jusqu’à provoquer parfois leur mort, l’une des plus anciennes et des plus tenaces est l’antiparlementarisme primaire qui consiste à pointer du doigt les députés en les présentant comme des être inutiles qui se contentent de profiter du système en percevant de juteuses indemnités pour ne rien faire ! En France, ce détestable courant de pensée, qui a connu ses première heures de gloire avec le boulangisme avant de revenir sur le devant de la scène avec les ligues de l’entre-deux-guerres puis avec le poujadisme, est très loin d’avoir disparu comme le montrent, par exemple, de nombreuses contributions laissées par des internautes sur le site de réactions en ligne de "l’Ardennais". Il semblerait même, avec l’accentuation de la crise économique et l’approche des élections législatives, que cette pathologie mentale connaisse un regain de vigueur.

Pour le MRC 08, qui considère que la démocratie représentative a fait depuis longtemps la preuve de son efficacité contrairement à la démocratie participative et à la démocratie directe, une telle situation est inacceptable. C’est pourquoi nous conseillons vivement à tous ceux qui sont sur le point de succomber au démon de l’antiparlementarisme de consulter le site nosdeputés.fr. Lancé le 14 septembre 2009 par Regards Citoyens, une association indépendante de tout parti politique dont le but est de proposer un accès simplifié aux données publiques relatives à l’action de nos élus, c’est une véritable mine d’or qui permet en deux clics maximum de tout savoir ou presque sur le travail parlementaire de nos députés : leur présence et leur action au sein des commissions de travail, le nombre de leurs interventions longues dans l’hémicycle, les questions qu’ils ont posées, les rapports et les propositions de lois qu’ils ont écrits ou encore les rapports et les amendements qu’ils ont signés...

On trouve aussi sur ce site particulièrement complet la liste de tous les travaux législatifs, classés par mois, et une étude extrêmement précise des sanctions financières prises pendant la session 2010-2011 contre les élus ayant manqué à leur devoir d’assiduité. On y apprend ainsi que si les 17 députés sanctionnables pour participation insuffisante aux scrutins solennels en hémicycle ne l’ont pas été - ce qui leur a permis de conserver indûment 72.421,53 € - ce n’a pas été le cas des 97 députés qui se sont faits remarquer par leurs absences répétées le mercredi matin en commission, auxquels on a retenu au total une somme de 86.266,82 € allant de 355 € pour le moins fautif à 3.905 € pour Arnaud Montebourg, 4.260 € pour Michel Delebarre et même 4.615 € pour le cancre parmi les cancres, à savoir Patrick Balkany. Par contre, aucun des 3 députés ardennais ne figure parmi cette liste noire !

Bien au contraire, Jean-Luc Warsmann se classe parmi les plus assidus et fait preuve d’une activité soutenue, que ce soit en commission (260 interventions), dans l’hémicycle (147 interventions longues) ou par l’intermédiaire des questions écrites (273) ... devant Bérengère Poletti qui s’est faite remarquer par le grand nombre d’amendements (206) et de propositions de loi écrites (100) qu’elle a signé ... et Philippe Vuilque dont la présence en commission et dans l’hémicycle a été très convenable mais l’activité plutôt faible. Un bilan plutôt flatteur donc, qui devrait amener tous ceux qui accusent l’apathie de nos députés d’être à l’origine des problèmes que connaît notre département à revoir leur jugement et à rechercher ailleurs les causes de nos difficultés. Ce n’est pas seulement la raison qui le commande, mais aussi le bon sens qui doit s’appuyer sur des faits avérés et non pas sur le venin distillé chez les plus faibles par les populistes de tous poils... 

Aucun commentaire: