Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

jeudi 14 février 2008

Canton de Givet: Jacqueline Saiselet, une suppléante qui gagne à être connue


Pour les élections des 09 et 16 mars prochains, notre candidat, Laurent Bouvier, a choisi une suppléante qui est loin d'être une inconnue pour beaucoup d'habitants du canton: Jacqueline Saiselet. Fille de Suzanne et d’Omer Saiselet, membre d’une vieille famille fromelennoise bien connue dans la Pointe, Jacqueline Saiselet est née en 1948 à Kehl en RFA, où son père exerçant la profession de gendarme était alors en poste. Elle a passé sa petite enfance dans différentes villes situées le long de la frontière franco-allemande au gré des mutations de son père. En 1960, dès que ce dernier fut en retraite, il répondit à l’appel de ses racines (certains parlent même dans ce cas particulier d'ardennité!) et s’installa à Givet. Jacqueline termina alors ses études primaires à l’école Saint Hilaire, puis fréquenta les bancs du lycée Vauban pendant 4 ans. A la fin de la classe de seconde, elle entra dans le monde du travail en exerçant de 1966 à 1970 le métier de caissière à Famiprix, le magasin situé dans la rue Saint Hilaire. Elle fut ensuite comptable de 1970 à 1980 dans l’entreprise de négoce de fioul givetoise Alix Hubert. Après avoir connu des difficultés personnelles, elle dut comme beaucoup d’habitants du canton s’installer à Charleville-Mézières où elle fut pendant 20 ans caissière-comptable dans le magasin Monsieur Bricolage avant de devenir de 2000 à 2005 aide-comptable à la Chambre des métiers. Aujourd’hui à la recherche d’un emploi, elle pourra faire valoir dans quelques mois ses droits à une retraite bien méritée.

Mère d’un enfant, elle a conservé de nombreuses attaches familiales et amicales dans la Pointe, ce qui l’amène à y revenir au moins une fois par semaine. Elle envisage d’ailleurs de suivre la tradition familiale et de s’y réinstaller pour y passer sa retraite. Son tempérament de battante et son refus de l’exploitation sous toutes ses formes l’ont amenée à devenir une militante active d’une association de défense des Droits de l’Homme. Cet aspect n’avait pas échappé à Bernard Saiselet, son cousin, ancien maire de Fromelennes, qui la poussait à s’engager dans le combat politique. Après quelques hésitations, elle s’est décidée à suivre ses conseils en adhérant à une formation bien à Gauche, le MRC-08. Militante de terrain très dynamique, elle a accepté bien volontiers d’être suppléante pour les prochaines élections cantonales et compte se battre autour de 3 axes majeurs : le développement économique en soutenant la redynamisation du port de Givet et le désenclavement routier qui doit nécessairement l’accompagner, l’aide aux défavorisés par la mise en place de chantiers d‘insertion et d’une Maison des Services et enfin l’arrêt de la dégradation des conditions de vie par la lutte pour le maintien du collège de Vireux-wallerand et du Lycée de Givet ainsi que par la prise à bras le corps du problème médical qui affecte le canton.

Pour ceux qui préfèrent voir plutôt que lire, voici Jacqueline devant de superbes grilles (celles de la Préfecture que vous aviez bien sûr reconnu) juste avant qu'elle ne dépose au bureau des élections le dossier relatif à sa candidature.


1 commentaire:

charlemont08 a dit…

Oui c'est bien que la si sympathique Jacqueline se présente !!! D'autant plus que cela donne de bonnes chances de succès à la candidature M.R.C. Bonjour amical de Bayonne à transmettre à la suppléante !!!