Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

vendredi 1 février 2008

Rivéa: après les beaux discours, la dure réalité des chiffres


Aujourd'hui, tout le monde dans les Ardennes et bien au delà connait Rivéa, le fameux centre aqualudique de Givet, la merveille des merveilles, l'équipement sportif à vocation touristique qui devait à lui seul faire disparaître les difficultés économiques de la Pointe et recréer la prospérité d'antan. C'est du moins ce que laissaient entendre en termes à peine plus mesurés les dirigeants de la Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse lors de la construction de cet ouvrage exceptionnel, puis lors de son inauguration et surtout au début du mois d'août 2007 lors de l'accueil du 100.000 visiteur payant. Ce dernier évènement ayant fait l'objet d'une campagne de communication particulièrement bien orchestrée, l'idée que les eaux de ce centre aqualudique aurait comme celles de la piscine de Lourdes des vertus miraculeuses sur l'économie locale avait fini par gagner des pans de plus en plus grands de la population.

Cependant, quelques récalcitrants, parmi lesquels figuraient en bonne place les membres du MRC-08, s'obstinaient malgré tout à rester dubitatifs sur les retombées réelles de cet équipement. Il fallait donc impérativement les convaincre pour faire cesser les critiques qui auraient pu nuire à la réputation et par conséquent au succès de Rivéa. Comment? D'abord en rendant public sur le site internet de la communauté de communes les chiffres mensuels de la fréquentation, preuve a priori incontestable de l'engouement croissant suscité par le centre aqualudique. Ensuite, en répétant à toutes les occasions possibles, comme par exemple lors de la cérémonie des voeux du maire de Givet, que les résultats obtenus étaient exceptionnels et dépassaient largement toutes les estimations. A force de rabâcher le message, il finirait bien par rentrer dans la tête des plus sceptiques.

Hélas pour les partisans de cette méthode, les mots savamment utilisés aux moments les plus propices n'ont pas été confirmés par les chiffres. En septembre 2007, la fréquentation de Rivéa a baissé de 6%. Simple accident conjoncturel, pensez-vous. Eh bien non! En octobre la fréquentation a encore diminué, et beaucoup plus fortement puisque le chiffre s'est élevé à 17%. Un évènement surprenant s'est alors produit: la communauté de communes a cessé de faire figurer sur son site internet les chiffres de fréquentation mensuel. Intrigant venant d'une collectivité dont la réputation en matière de communication n'est plus à démontrer, n'est-ce pas? A moins qu'il ne s'agisse d'une démarche maladroite délibérée destinée à cacher de mauvaises nouvelles. Pourquoi maladroite? Tout simplement parce que lorsque la gestion d'un établissement public est concédée à une entreprise privée, celle-ci est amenée tôt ou tard à rendre compte de son activité. Les chiffres de la fréquentation pour les deux derniers mois de l'année ont ainsi été publiés ces derniers jours et comme on pouvait s'y attendre, ils ne sont pas bons du tout: 15% de baisse en novembre par rapport à l'année précédente ... et 28% de baisse en décembre! Cela représente une chute de plus de 16% depuis la fin de l'été. Faut-il se réjouir de cette situation qui confirme nos analyses? Evidemment non, puisqu'elle aura pour conséquence une augmentation du déficit du centre aqualudique dont nous rappelons qu'il était initialement estimé à 450.000 euros par an. Par contre, il faut en tirer une leçon et reconnaître enfin que le développement du tourisme ne constitue pas la solution pour mettre fin aux difficultés économiques de la Pointe. Ceux qui sont aujourd'hui partisans du réaménagement du fort Condé seraient bien inspirés de ne pas l'oublier...

Aucun commentaire: