Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

jeudi 8 mars 2007

Journée de la femme: une piqûre de rappel bien utile

Aujourd'hui, nous sommes le 08 mars. Tout le monde sait, à l'exception des affreux misogynes et des irrécupérables machos, qu'il s'agit de la journée de la femme. Créee par Lénine en 1921 en souvenir de l'action des ouvrières de Saint-Petersbourg, elle a toujours été davantage fêtée par la gauche que par la droite. C'est donc tout naturellement qu'elle a été officialisée en France en 1982 par le gouvernement socialiste de Pierre Mauroy. Son objectif est de faire retentir la voix des femmes pour continuer à améliorer la condition féminine dans tous les domaines de la vie familiale, sociale et professionnelle.
Un gadget, entendons nous dire ici et là! Après tout, les femmes possèdent en France le droit de vote et tous les autres droits politiques. Elles ont les mêmes droits familiaux que leurs conjoints et le monde du travail leur est librement accessible. Le combat actuel des "chiennes de garde" n'aurait donc pas la même légitimité que celui des suffragettes.
Au MRC-08, nous ne partageons pas cette vision optimiste des choses. Un seul exemple, tiré volontairement de l'actualité politique, suffit à montrer que le combat pour l'égalité des femmes n'est pas terminé. Lorsque Ségolène Royal affirme sur RMC le 25 janvier 2007 que la France possède 7 sous-marins nucléaires (le vrai chiffre est de 10, à savoir 4 lanceurs d'engins et 6 d'attaque), les ricanements fusent, la presse en fait ses choux gras et beaucoup y voit la preuve flagrante de son incompétence. Lorsque Nicolas Sarkozy affirme sur la même radio le 26 février 2007 que la France possède 4 sous-marins nucléaires d'attaque (le vrai chiffre est toujours de 10 pour le total et de 6 pour ceux d'attaque), seuls les observateurs attentifs et neutres (attention, il s'agit là d'une espèce rare en voie de disparition) relèvent l'erreur: personne n'y voit une preuve d'incompétence...pas plus que lorsque sur TF1 le 05 février il affirme que la moitié des salariés français gagnent le SMIC (le chiffre est de 17%), que le baril de pétrole est monté à 90 dollars (il n'a jamais dépassé 78 dollars) et que l'inflation était autrefois de 24% ( elle n'est jamais allée au-delà de 14%)!
Etant donné que nous préférons l'égalité dans les faits plutôt que dans les textes, nous nous associons pleinement à cette journée des femmes. Mieux, nous nous engageons à titre personnel à agir dans nos foyers respectifs et dans nos entourages pour faire en sorte que les 364 autres jours de l'année ne soient pas exclusivement des journées des hommes...

1 commentaire:

manitou a dit…

La piqûre de rappel est effectivement bien utile quand on pense que dans notre département, le PS avait réservé une circonscription à une femme et que celle-ci n'a pas pu se présenter du fait de la persistance d'un homme à être candidat.
Décidémént, il y a loin des mots aux actes!