Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

jeudi 13 mars 2008

Canton de Givet: histoire de chiffres

6,87% des suffrages exprimés et 492 voix! C'est le score qui a été réalisé par le candidat du MRC-08 le 09 mars aux élections dans le canton de Givet. Que faut-il penser de ces chiffres? A priori qu'ils sont plutôt faibles et qu'ils réduisent notre parti au rôle d'acteur politique secondaire de la Pointe. Mais pour qui sait regarder les choses avec un oeil politique, l'interprétation est toute autre, et ce pour au moins 3 raisons. La première, que tout élève normalement formé de cours préparatoire est capable d'observer, c'est que ce chiffre dépasse 5%. La belle affaire, êtes-vous certainement en train de penser et vous avez raison ... puisque 5% constitue le seuil fixé par le législateur à partir duquel les frais de campagne sont remboursés sous certaines conditions par l'Etat: notre candidat retrouvera donc sa mise de départ, et comme il est plus fourmi que cigale, il possède dès maintenant les capacités de se lancer dans une future aventure électorale.
La deuxième raison est que ce score n'a pas été obtenu par un habitué des joutes électorales: contrairement à 3 de ses adversaires, notre candidat ne pouvait pas s'appuyer sur la fonction de maire d'une des communes du canton pour bénéficier d'une base électorale de départ suffisante pour lui assurer un résultat à 2 chiffres; il ne pouvait pas non plus compter sur la même notoriété que son 4ème adversaire qui avait déjà été candidat à plusieurs reprises à des élections législatives, cantonales et municipales. C'était pour lui sa première présentation devant ces juges intraitables que sont les électeurs, son baptême du feu en quelque sorte. Enfin, la dernière raison mais pas la moindre est que ce chiffre modeste de 6,87% représente en réalité la clef du 2ème tour qui opposera l'apolitique de Droite Claude Wallendorff qui a obtenu au 1er tour 44,7% des suffrages et la sortante socialiste Michèle Marquet qui dispose grâce au ralliement du candidat communiste d'un potentiel de voix de 42,7%. Ces quelques pourcentages qui font sourire tous ceux qui ne connaissent rien à l'art de la politique valent donc de l'or, comme en témoignent les appels téléphoniques reçus ces derniers jours à son domicile par notre candidat ou les qualités reconnues à son chef de file dans la profession de foi de l'un des 2 postulants au siège de conseiller général ("J'ai montré mon attachement à la démocratie en donnant mon parrainage de maire à Jean-Pierre Chevènement aux élections présidentielles de 2002 et 2007. En effet, je connais cet homme...il mérite le respect et l'estime de tous").
N'ayons pas peur des mots, pour un coup d'essai c'est un coup de maître qui fait du MRC-08 l'arbitre de cette élection! Et comme notre candidat est de loin le plus jeune des 5 postulants initiaux, vous pouvez être certains qu'il se présentera à nouveau devant les électeurs dans 6 ans avec une expérience plus grande et des atouts supplémentaires à faire valoir, voire dans 12 ans et même dans 18 ans avant qu'il ne se décide à gouter à une retraite qu'il aura alors largement mérité...

Aucun commentaire: