Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

samedi 26 avril 2008

Défense de la laïcité : les Ardennais s'y mettent.

Hier soir, un évènement politique d’importance avait lieu dans le département. Le vote dans l’urgence par une grande commune de son budget primitif afin qu’il soit retourné à la préfecture dans les délais légaux ? Non ! Alors, une réunion pour essayer de préparer dans les délais ledit budget ? Encore moins ! Il s’agissait en fait d’un meeting à Charleville-Mézières pour défendre la laïcité, qui comme on sait est gravement menacée. Organisé par la Fédération ardennaise de la Libre Pensée et soutenu par la CGT, la FSU, le Parti des Travailleurs, la fédération ardennaise du PCF et le M.R.C.-08, il a réuni près de 80 personnes, parmi lesquels l’ancien député René Visse, deux conseillers régionaux, plusieurs élus dont des conseillers municipaux communistes de Charleville-Mézières… mais nul autre représentant de cette municipalité. Le Grand Orient de France avait de son côté fait parvenir un message verbal de soutien.
L’exposé de Christian Eyschen, Secrétaire général de la Fédération nationale de la Libre Pensée, a été d’une très grande qualité. Il a rappelé les conquêtes laïques mais aussi les dangers qui menacent aujourd’hui la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat… non sans livrer au passage quelques savoureuses anecdotes. Nous avons ainsi appris que parmi les 6000 religions présentes sur notre planète il y en avait une qui réunissait les adorateurs de l’œuf et de l’oignon ; que la présence du mot « laïcité » dans la constitution portugaise n’empêchait pas le concordat signé par le dictateur Salazar d’être toujours en vigueur ; qu’en revanche des lois de séparation de l’Eglise et de l’Etat existent dans des pays où on ne les attend pas forcément, comme au Mexique, où depuis 1857 les curés ne peuvent se promener en soutane dans la rue, et aux Etats-Unis, où depuis 1789 il n’y a pas d’Eglise officielle ; qu’il aura fallu attendre 1984 pour que ce pays établisse des relations diplomatiques avec le Vatican ; plus près de nous, que de Gaulle, qui pourtant mettait un point d’honneur à respecter scrupuleusement la loi de 1905, a curieusement laissé nommer en 1964 un département « Seine-Saint-Denis »…
Plus sérieusement, Christian Eyschen nous a aussi dévoilé sa rencontre avec le conseiller de Manuel Barroso pour les affaires religieuses, le Docteur Weninger… par ailleurs membre de l’Opus Dei, qui leur a donné l’explication suivante concernant la constitution rejetée en 2005 : « Les religions, c’est la transcendance, alors que la société civile, c’est l’immanence » - à quoi la Libre Pensée a tout de suite demandé avec malice : « Considérez-vous que nous sommes transcendants comme les religions ou immanents comme les syndicats ? ». La réponse a été sans ambiguïté : la Libre pensée, comme toutes les organisations qu’on préfère ne pas entendre, est transcendante, ce qui pour bien des participants fut une quasi-révélation. Approfondissant son propos, l’orateur a rappelé que la loi de 1905 se rattache aux grands principes de la Révolution française et des Lumières. Son 1er article, qui assure la liberté de conscience, constitue l’idée. Son 2ème article, par lequel « la République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte » en est l’instrument qui permet de la réaliser. Les tenants de la laïcité ouverte, qui ont placé le Denier du culte sur la liste des associations caritatives bénéficiant d’une déduction fiscale pour les dons, l’oublient facilement, mais l’un ne peut aller sans l’autre. Par ailleurs, il nous a été judicieusement rappelé que le Pape, dont chacun sait qu’il concentre tous les pouvoirs dans son Etat, et qui donne si volontiers des leçons de Droit de l’Homme, pourrait les accorder aussi à ses propres ressortissants, qui n’ont pas le droit de grève ni celui de se syndiquer. Enfin, nous avons eu droit à un rappel à méditer en ces temps de rigueur budgétaire : l’Etat verse 10 milliards d’euros sous formes diverses aux religions, à comparer avec les 49 milliards que rapporte l’impôt sur le revenu ou au déficit de la Sécurité Sociale qui s’est élevé en 2007 à… 9, 5 milliards d’euros.
Le M.R.C.-08 se réjouit de la réussite de ce meeting et espère que le grand rassemblement que la Libre Pensée organisera le 14 septembre 2008, soit deux jours avant la venue du Pape en France, permettra aux citoyens de faire preuve de la vigilance nécessaire quant à l’usage des fonds publics dans une République qui, aux dernières nouvelles, est toujours laïque.

Aucun commentaire: