Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

mardi 8 avril 2008

Refondation de la gauche: les choses partent bien

Après le Conseil national tenu par le MRC dimanche dernier à l'issue duquel la proposition avait été faite de créer un grand parti de toute la Gauche, regroupant à la fois son aile gestionnaire et son aile contestataire, les réactions n'ont pas tardé. Dès lundi, les principaux journaux nationaux se sont fait l'écho de cette proposition, avec pour la plupart des commentaires dubitatifs, voire ironiques. Il faut croire qu'ils connaissent bien mal la classe politique, comme le montre la prise de position très positive du PS dès lundi, rendue publique par l'AFP dans la dépêche suivante:

Accord du PS avec le MRC pour «une accélération du travail commun» à gauche
Le PS s'est déclaré lundi d'accord pour une "accélération du travail commun à gauche", au lendemain de la prise de position du MRC de Jean-Pierre Chevènement en faveur de "la constitution d'un grand parti de la gauche". "Nous partageons avec lui la préoccupation que la gauche se réunisse et se mette au travail autour de ses comités de liaison ou de structures fédératrices dès que cela sera possible", a affirmé le secrétaire national Bruno Le Roux lors du point de presse hebdomadaire du parti. "Nous partageons cette nécessité d'accélération du travail commun à gauche. Nous prendrons avec lui et avec d'autres les initiatives permettant d'accélérer ce travail commun à gauche", a ajouté le responsable PS. Réuni dimanche, le conseil national du Mouvement républicain et citoyen (MRC) a exprimé "la volonté du MRC de s'inscrire dans un processus de refondation républicaine par la création d'un grand parti de toute la gauche", en soulignant que "cette refondation ne saurait en aucun cas être confondue avec une adhésion au PS". Président d'honneur du MRC, M. Chevènement avait pris position en ce sens au lendemain du second tour de l'élection présidentielle de 2007.

Aucun commentaire: