Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

lundi 23 juin 2008

Aubrives: la bêtise n'a pas de limite!


Au début du week-end dernier, un évènement absolument scandaleux s'est produit dans notre commune. Voici la façon dont il a été relaté dans l'édition de "l'Ardennais" en date du 22 juin:

"Dans la soirée de vendredi à samedi, les poubelles (cartons, papiers) et les palettes entreposées devant le magasin Le relais de mousquetaires à Aubrives ont été incendiées vraisemblablement de façon volontaire. Des vies ont peut-être été sauvées grâce à un lot de pétards invendables. En effet, l'employée de service avait jeté ces produits dans le fond des poubelles. Leur combustion a réveillé la vice-présidente qui dormait dans son logement situé juste à côté. Le feu est rapidement monté le long de la façade de la réserve contenant un gros volume de produits inflammables. Les flammes ont embrasé la poutre de soutien et léché le toit. L'arrivée rapide des pompiers a permis de limiter les dégâts. Seule la partie entre le plafond et le toit semble touchée. Les produits entreposés n'ont pas été atteints par les flammes. Vers 5 heures samedi matin, les pompiers ont déposé une bâche sur le toit abîmé afin d'éviter de plus gros dégâts. Le maire d'Aubrives, Gilbert Leclercq, la présidente des magasins réunis, Aline Zuccaro, la vice-présidente, Marie Thérèse Franzetti, se sont retrouvés sur les lieux du sinistre avec la gendarmerie de Givet, rapidement rejoints par la quasi-totalité du bureau de l'association et des employés. Mme Zuccaro a décidé de porter plainte tout comme la municipalité à laquelle l'association loue les locaux. Le magasin est resté fermé hier et le restera aujourd'hui, mais les deux employés sont pour l'instant au chômage technique".

Comme toute la population d'Aubrives, je suis à la fois choqué et révolté par un acte d'une telle bêtise qui met au chômage technique non pas 2 personnes mais 4 si l'on compte les employées à temps partiel et qui pénalise fortement les utilisateurs de ce commerce de proximité dont l'intérêt pour la population locale et tout particulièrement pour un nombre élevé de personnes âgées n'est plus à démontrer. Je souhaite vivement que le(s) malfaisant(s) à l'origine de ce méfait soi(en)t retrouvé(s) au plus vite et que l'on sache le motif qui est à l'origine d'une action aussi stupide et irresponsable! Jusqu'ici, Aubrives avait globalement échappé pour le plus grand bien de ses habitants à la montée de l'insécurité et de la délinquance qui touche tant d'autres endroits en France, c'était un havre de paix et il doit le rester. La gendarmerie qui a bénéficié dès samedi du soutien de la police scientifique, puis la justice doivent donc maintenant faire leur travail avec efficacité afin que l'on puisse tous retrouver la tranquillité à laquelle on peut légitimement prétendre!



LB

6 commentaires:

biloute a dit…

faut vraiment etre imbécile pour mettre le feu au seul magasin d'alimentation du village. aprés l'ALBA RIPA ,chez DEBETTE voila le Relais des Mousquetaires qui est fermé j'espére que le boulanger arrive encore a dormir car je serais a sa place je commencerai a avoir peur mais heureusement la minicipalité est la et va tout résoudre.

biloute a dit…

faut vraiment etre imbécile pour mettre le feu au seul magasin d'alimentation du village. aprés l'ALBA RIPA ,chez DEBETTE voila le Relais des Mousquetaires qui est fermé j'espére que le boulanger arrive encore a dormir car je serais a sa place je commencerai a avoir peur mais heureusement la municipalité est la et va tout résoudre.

mrc-08 a dit…

Je suis bien d'accord avec vous, il faut être sacrément imbécile pour faire une telle action! 4 personnes au chômage technique, des consommateurs pour la plupart âgés qui doivent d'urgence trouver une solution de substitution, sans compter le coût financier (inévitable malgré les assurances)pour l'association Les Magasins Réunis et pour la municipalité propriétaire des locaux. Les auteurs de cet incendie n'ont pas de quoi être fier!!!
Quant au boulanger, si on croit à la loi des séries, il devrait effectivement se faire quelques soucis, comme les autres artisans de la commune. Quel dommage de connaître une telle situation dans une commune comme la nôtre qui a tout pour être un village paisible.
LB

kimen a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
kimen a dit…

Effectivement c'est un acte stupide et probablement irréfléchi provenant sans doute d'un de ces nouveaux phénomènes de mode : le but étant une sorte de concours national alimenté par les médias et consistant à allumer un maximum de feux de la Saint-Jean simultanément en prenant pour combustible tout ce qui pourrait être susceptible de causer un acte de vandalisme criminel. Cette mode épargnait peut-être Aubrives jusqu'alors mais pour ce qui est de la délinquance je ne pense pas que le village ait été épargné pendant au moins ces huit dernières années les seules différences avec le reste de la France sont la population (et proportionnellement le nombre de délinquants) ainsi que la gravité croissante des actes de vandalisme.

mrc-08 a dit…

"Un nouveau phénomène de mode, en l'occurrence une sorte de concours national alimenté par les médias et consistant à allumer un maximum de feu de la Saint Jean simultanément en prenant pour combustible tout ce qui pourrait être susceptible de causer un acte de vandalisme criminel", l'explication peut paraître séduisante ... mais je crains fort qu'elle ne résiste pas à une toute petite analyse.
Il existe bien de fait un "concours national" basé sur des incendies volontaires, mais à ma connaissance tout comme à celle de Christian Bauer, le spécialiste de l'insécurité en France qui était venu donner une conférence il y a quelques années à Revin, il a lieu le soir de la nuit de la Saint Sylvestre, et non celui de la Saint Jean. C'est assez normal, c'est l'interdit qui attire les vandales, pas l'imitation de ce qui est autorisé par la coutume!
L'incendie du magasin d'Aubrives a été un acte absolument isolé le soir où il s'est produit sur toute la Pointe: il ne s'agit donc pas d'un concours qui supposerait plusieurs actions qui seraient in fine comparées, mais d'une action ciblée. Pourquoi? Par qui? L'enquête de gendarmerie le dira, du moins je l'espère!
Enfin, si nous sommes d'accord sur la gravité croissante des actes de vandalisme qui touchent le village, l'honnêteté oblige à reconnaître qu'ils sont concentrés sur un laps de temps particulièrement court et non sur les 8 dernières années. C'est donc bien une nouveauté que je déplore
comme tout le reste de la population! J'en suis d'autant plus convaincu qu'il m'est arrivé par mégarde à plusieurs reprises de laisser grandes ouvertes les portes de mon garage pendant toute une nuit en été et à chaque fois j'ai pu constater qu'aucun vol ni aucune dégradation n'avait eu lieu...
LB