Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

samedi 7 avril 2007

Sedan: un marché instructif

Aujourd'hui, des membres du MRC-08 sont allés effectuer un tractage sur le marché de Sedan. Quel bonheur de déambuler sous un ciel ensoleillé au milieu d'une foule plutôt bien accueillante avec en main des centaines de tracts (c'est ça la revalorisation du travail!) spécialement conçus par le MRC pour expliquer les raisons de son soutien à Ségolène Royal. Quel plaisir aussi de croiser d'autres militants distribuant pour le compte d'Arlette Laguillier et de Nicolas Sarkozy: c'est pour nous la preuve que le travail de terrain n'est pas abandonné et qu'il y a ainsi bon espoir de faire reculer l'abstention.
Mais quelle surprise aussi! Au milieu du flot des badauds, il nous semble reconnaitre au loin une silhouette familière en train de tracter. Nous nous approchons par curiosité. Eh oui, c'est bien lui, le Président du Conseil Régional et ex-maire de Sedan, Jean-Paul Bachy soi-même! Ayant été bien éduqués (c'était le temps d'avant), nous le saluons très poliment et lui faisons savoir notre joie de travailler pour la même cause, la victoire à la présidentielle de Ségolène Royal. Il sourit, mais d'une façon tellement crispée que cela nous intrigue. Nous lui demandons alors si nous pouvons échanger un de nos tracts contre un des siens pour comparer nos proses respectives.
Quel choc à la lecture! Aucune mention de Ségolène Royal, aucun poing à la rose, aucune référence à un socialisme quelconque...mais l'annonce de la constitution d'un duo pour les législatives de juin et de l'ouverture d'un blog destiné à inciter la population à appeler à sa candidature. Un modeste argumentaire complétait l'ensemble en insistant sur la nécessité qu'un Président de région soit aussi un parlementaire. Surprenant, n'est-ce pas, de voir un des ténors socialistes du département ne pas faire campagne pour la candidate officielle de son parti?
A nos yeux, tout ceci est particulièrement inquiétant. Mettre la charrue avant les boeufs en faisant passer les législatives avant les présidentielles, c'est hautement maladroit dans une circonscription qui ne pourra être reprise à la droite qu'en surfant sur la vague d'une victoire de Ségolène Royal à la présidentielle. Surtout, cela prouve que l'accord global conclu entre le MRC et le PS n'est respecté qu'en façade et que certains persistent à faire passer leurs petits intérêts personnels avant l'intérêt général. Cette conception de la politique augure mal de l'avenir...

1 commentaire:

vigie08 a dit…

Si les socialistes étaient des gens en qui on pourrait avoir confiance, ça se saurait! enfin, après tout, mieux vaut le découvrir trop tôt que trop tard. Si vous savez réagir, vous pouvez encore leur clouer le bec, mais il va falloir faire vite et jouer finement.