Jean-Pierre Chevènement, invité de LCI

Chevènement : "on a détruit l'école de l'intérieur"

lundi 14 mai 2007

Dans la presse


Dans "l'Ardennais " de ce jour, nous avons pu lire l'article suivant: "On sait que plusieurs élus socialistes ont annoncé leur intention de se présenter aux législatives dans des circonscriptions normalement réservées à un chevènementiste, en vertu des accords passés entre le MRC et le PS en décembre.

C'est notamment le cas sur la 3e circonscription ardennaise (Sedan-Vouziers), où Jean-Paul Bachy ira à la bataille en dépit de l'investiture officielle de la candidate MRC , Gisèle Dessieux. Jean-Pierre Chevènement rappelle au PS qu'il doit " appliquer loyalement le volet électoral de l'accord. Nous attendons que son bureau national qui avait approuvé à l'unanimité cet accord, désavoue fermement les candidats socialistes dissidents. Ce respect élémentaire de la parole donnée serait la moindre des choses si le Parti Socialiste ne veut pas, par avance, insulter la perspective d'une refondation républicaine de la gauche, bref s'il entend vraiment préparer l'avenir d'une gauche victorieuse, et d'abord de ses propres démons".

En clair, les instances nationales du MRC ont demandé que tout candidat socialiste dissident sur une des dix circonscriptions qui lui sont réservées soit exclu du PS dès sa déclaration officielle de candidature. D'après les informations qui sont parvenues au MRC-08, cette requête a été acceptée par le PS. Si les choses restent en l'état, il devrait donc y avoir cette semaine 3 exclusions du PS, dont une d'un ancien ministre et une d'un Président de conseil régional en exercice. Triste situation dans l'objectif d'un rassemblement de la gauche pour les prochaines échéances électorales, mais action indispensable si on veut reconstruire une force de progrès capable de reprendre le pouvoir. Tous les jardiniers vous le diront, parfois il faut savoir couper les branches mortes pour faire repartir les arbres fruitiers!

3 commentaires:

Milankovitch a dit…

"Triste situation dans l'objectif d'un rassemblement de la gauche pour les prochaines échéances électorales..."

Rassemblement de la gauche ?
Mais quelle gauche ?

Il faudrait refonder la gauche si vous ne voulez pas voir 2012, 2017, 2021 en direct de votre maison de retraite avec le déambulateur qui fait office d'antenne de télé.

Oui à une gauche de gouvernement de base sociale-démocrate type Kennedy / Blair / DSK...

Non à une gauche archaïque et conservatrice (je ne suis pas pour tirer sur les ambulances je ne cite pas de nom...)

L'avenir passe par l'Europe
Oui à la gauche du "OUI"
Non à la gauche du "NON"
Le progrès consiste à oser faire avancer les choses et non pas à se replier sur soi.
Ouvrez les yeux et regardez les évolutions de la société, des mentalités...
Avec votre ineptie du "NON" à la constitution vous avez fait rater le train de l'Europe à la France.

Heureusement depuis le 6 mai, la France est de retour en Europe... (je sais, c'est du plagiat....).

PS (sans jeu de mot): Dans une récente émission de radio (Le grand Jury RTL/Le Monde)JPC lui-même a dit "du bien" de Sarkozy en trouvant qu'il avait la stature d'un homme d'état. A peine investi (et quelques heures après avoir honoré la Résistance à la barbarie nazie) notre Président s'est rendu en Allemagne pour tenter de réparer les dégâts (plus exactement : vos conneries) et relancer la construction européenne. Voilà un symbole fort !!!

mrc-08 a dit…

Petit problème dans la suite arithmétique: après 2012 et 2017, il faut mettre 2022 et non 2021. Mais c'est du détail: tout le monde ne maîtrise pas les chiffres, comme l'a montré sarko lors du débat télévisé (combien la part du nucléaire dans l'électricité: 50%!!!).
Sur le fond, oui à la gauche si elle est à gauche, c'est à dire si elle défend les défavorisés et qu'elle n'oublie pas que l'internationalisme suppose l'existence des nations. Il ne peut donc pas s'agir de social- démocratie mais de progrès social et de prise en compte des cadres démocratiques qui ont été fixés par l'Histoire.
Pour mémoire, la dernière fois que les élites ont abandonné l'idée de nation, c'était après le Front Populaire et on sait ce que cela a donné en 1940: la pire défaite de notre Histoire et le début "d'un passé qui ne passe pas"! Alors permettez-nous de conserver notre attachement à la nation française et de laisser à d'autres le rôle du fossoyeur.
Dernière chose, pour nous, le progrès ne consiste pas à revenir aux pratiques sociales du 19ème siècle. Certes, il faut s'adapter, mais ce n'est pas en reculant que l'on avance..

jack a dit…

oh vous aimez les trains cher acteur.LE TGV ARRIVE VOUS .
POURREZ ALLER A PARIS EN VITESSE
ESSAYEZ DE NE PAS LE RATER VOUS LE TRAIN
A BON ENTENDEUR SALUT